NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualités Chroniqueurs Concours Annonces Classées
|   Deux mots à vous dire    |   Culturelle    |   Juridique    |   L'Agora    |   La parole est aux ados!    |   Les nouvelles rondes de René    |   Coopérative funéraire de l'Estrie    |   Être LGBTQ+ en Estrie    |   Le Torréfacteur    |   L'Ombudsman    |   Vivement l'histoire    |   Environnement    |   Entre Lacs et montagnes    |   Luttes pour l'inclusion des communautés LGBTQ+    |   Comité des usagers des CLSC et CHSLD de Sherbrooke et de l'IUGS    |
  CHRONIQUEURS / Les gens d'ici

Une pharmacologue audacieuse!


27 mai 2011
 Imprimer   Envoyer 
Émilie Lefort Par Émilie Lefort
redaction@estrieplus.com
Vendredi le 27 mai 2011      

Marie-Soleil a su dès son plus jeune âge qu'elle voulait fonder sa propre entreprise. À 34 ans, elle se lance enfin et décide de développer son propre concept.

Avant de mettre en train sa compagnie, Marie-Soleil entreprend un baccalauréat en biotechnologie à l'Université de Sherbrooke; cependant, cela ne lui plaît pas vraiment. Comme elle a déjà complété la moitié de son bac, elle tient bon malgré tout et prend la décision de persévérer dans cette discipline.  Grand bien lui en fut, puisque ce cheminement lui a permis de se diriger vers une maîtrise en pharmacologie. Ce domaine se révèle une vraie passion pour Marie-Soleil. Durant ses études de deuxième cycle, elle apprécie l'autonomie qui lui est accordée. Elle aime aussi les deux côtés qu'il lui est donné de voir : la théorie et la pratique.

Durant ces années d'études, elle s'intéresse au potentiel d'un médicament pour le traitement de l'asthme. Elle travaille en laboratoire, ce qui lui permet d'observer, grâce à des expériences sur des cochons d'Inde et des souris, les mécanismes d'action et les bienfaits du médicament. À la suite de sa maîtrise, elle s'interroge : va-t-elle étudier au doctorat?

Finalement, elle se dirige plutôt vers le marché du travail. Elle a déjà deux enfants et souhaite amorcer sa vie professionnelle. Elle œuvre durant plusieurs années chez Merck Frost. Elle travaille à titre de représentante pharmaceutique pour la compagnie. Elle rencontre ainsi de nombreux professionnels du monde de la santé. Un jour, son idée commence à germer... Elle veut créer son entreprise,  et c'est le moment où jamais! «  Je ne voulais pas me lever un jour à 80 ans et regretter de ne pas l'avoir fait! » exprime-t-elle.

En 2008, elle se lance enfin et fonde Pro-Synapse, une agence de liaison pharmaceutique. Ses emplois précédents lui ont permis de se développer un bon réseau de contacts, elle possède donc une base solide pour se construire une clientèle. Elle offre ses services au corps médical de la région de l'Estrie. Sa compagnie se divise en deux volets : le premier propose du développement professionnel continu pour les cliniques et les hôpitaux, et le deuxième consiste à offrir un support aux médecins pour améliorer les soins prodigués aux patients.

En ce moment, le marché de Pro-Synapse couvre l'Estrie et la Rive-Sud de Montréal. Marie-Soleil, qui vient de la région et qui la connaît bien, souhaitait d'abord lancer son projet ici. Dans les prochaines années, la propriétaire aimerait étendre son marché un peu partout au Québec. « À moyen ou à long terme, je souhaiterais établir des franchises un peu partout, avec des agents de liaison disséminés dans chaque région », note-elle.

En ce moment, la PME est vraiment familiale. Le conjoint de Marie-Soleil, Martin Trudeau, s'occupe davantage de l'aspect gestion. Le frère de Marie-Soleil fait aussi partie de l'agence de liaison comme chargé de projet. Même les enfants et les parents de Marie-Soleil participent à l'entreprise lorsqu'il y a trop de travail. Tous mettent les mains à la pâte! Et Marie-Soleil la première.

Pour en savoir plus sur l'entreprise de Marie-Soleil Perron, vous pouvez visiter le http://pro-synapse.com/


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Biodiversité : les municipalités de l’Estrie mises au défi

Mercredi le 30 novembre 2022      
Biodiversité : les municipalités de l’Estrie mises au défi
L’Encan sous le sapin de la Fondation du CHUS : 28 708 $ récoltés

Mercredi le 30 novembre 2022      
L’Encan sous le sapin de la Fondation du CHUS : 28 708 $ récoltés
Université de Sherbrooke : 1,5 M$ pour la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées

Lundi le 28 novembre 2022      
Université de Sherbrooke : 1,5 M$ pour la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées
Coop_funeraire_estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Un homme de 35 ans arrêté pour pornographie juvénile à Magog

Vendredi le 25 novembre 2022      
Un homme de 35 ans arrêté pour pornographie juvénile à Magog
48 115$ pour la Friperie-Boutique Aube-Lumière

Mardi le 29 novembre 2022      
48 115$ pour la Friperie-Boutique Aube-Lumière
Un couple de l'Estrie remporte un maximillion

Jeudi le 1 décembre 2022      
Un couple de l'Estrie remporte un maximillion
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 30 novembre 2022
Comprendre le populisme !

François Fouquet
Lundi, 28 novembre 2022
La goutte, le vase et l’océan…

Trois conduites pour capacités affaiblies  avec le double de la limite permise. Par Daniel Campeau Vendredi, 25 novembre 2022
Trois conduites pour capacités affaiblies avec le double de la limite permise.
La Ville de Sherbrooke permettra l’hébergement de courte durée dans les résidences principales Par Stéphanie Breault Lundi, 28 novembre 2022
La Ville de Sherbrooke permettra l’hébergement de courte durée dans les résidences principales
48 115$ pour la Friperie-Boutique Aube-Lumière Par Julie Meese Mardi, 29 novembre 2022
48 115$ pour la Friperie-Boutique Aube-Lumière
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous