L'animatout
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Calendrier Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / L'Agora

Le meilleur et le pire

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau
Mercredi le 24 novembre 2021      

J'ai souvent écrit dans cette chronique que la pandémie dans laquelle nous sommes plongés depuis presque deux ans permettait de faire ressortir le meilleur et le pire de nous. Si l'on porte attention à l'actualité que nous rapportent nos médias, il est possible de faire le même constat. Les informations des dernières semaines en font la preuve. Regards sur l'actualité récente.

Les catastrophes climatiques

Les inondations en Colombie-Britannique qui font les manchettes véhiculent des images apocalyptiques révélatrices de l'avenir. Au même moment, les pays réunis à Glasgow en Écosse dans le cadre de la COP26 sont incapables de s'entendre pour prendre des mesures communes afin de freiner le réchauffement climatique. C'est désolant. La vie humaine sur cette planète a moins de valeur que les points d'une croissance économique de plus en plus hasardeuse. Cela, sur une échelle d'un à dix, frise la note maximale attestant de notre inconscience ou de notre cupidité.

La violence gratuite

Le débat fait rage sur les moyens qui devraient être mis en place pour enrayer la contrebande d'armes illégales à nos frontières et des mesures pour en limiter l'usage dans les rues de Montréal. Une troisième victime innocente, un jeune montréalais de 16 ans, Thomas Trudel, a été lâchement abattu dans le quartier Saint-Michel à Montréal dans des circonstances nébuleuses où la gratuité de ce geste injustifié fait violence à notre humanité.

La classe politique fait mine de s'en préoccuper, mais personne n'a manifestement pas de solutions à cette brutalité criminelle issue de la culture de gangstérisme américain. Jamais les frontières entre la culture américaine et la nôtre ne sont apparues aussi poreuses. Ce qui est vrai pour la violence dans les rues ne l'est pas moins dans nos universités où les enjeux américains sont plaqués sur la réalité québécoise et canadienne sans nuances. Faire des amalgames douteux sur le racisme américain et la xénophobie chez nous c'est attristant. Je n'affirme pas que notre territoire soit exempt de comportement raciste, mais la situation américaine et la nôtre c'est le jour et la nuit. Il serait pertinent que nos intellectuels prennent la parole et expliquent à tous notre histoire. Cela permettrait des nuances qui viendront enrichir nos débats.

Violence gratuite, racisme, wokisme, insouciance, cupidité et inégalités économiques sont en quelque sorte le pain et le beurre du pire qui séjourne en nous. Heureusement qu'il y a aussi le meilleur qui côtoie notre quotidien.

Les découvertes scientifiques et les avancées de la science médicale

De nos jours, nous vivons en majorité beaucoup plus vieux que nos grands-parents. Nous sommes aussi en bien meilleure santé. Un vieux d'hier ne ressemble en rien à un vieux d'aujourd'hui. Cela comporte parfois des conséquences inattendues, mais prévisibles comme l'explosion des coûts de notre système de santé. N'empêche qu'il faut reconnaître que notre longévité accrue est une avancée significative dans la vie des humains. Cela n'aurait pas été possible sans la science et la capacité de nos chercheurs à trouver les causes des maladies qui affligent le corps humain ainsi que les façons de les vaincre. Le chemin de la connaissance et de l'expérimentation sont souvent tortueux, mais il est clair que lorsque l'humanité se ligue ensemble pour contrer un problème, elle réussit maintes fois à améliorer les choses.

Le cas le plus patent est la recherche et la création des vaccins contre le coronavirus qui a provoqué la pandémie dans laquelle l'humanité est plongée depuis 20 mois maintenant. Quoi que puisse en dire les récalcitrants, les complotistes ou je ne sais qui encore, la découverte de ce vaccin et son administration à une large fraction de notre population témoignent de l'importance de la science dans nos vies et de ses effets bénéfiques. Des avancées médicales sur notre longévité. Tout n'est pas parfait, nos travers du pire viennent affecter notre capacité à vaincre le virus à l'échelle de la planète. Les inégalités sociales et économiques ne disparaissent pas comme par enchantement. Ce qui fait que celles-ci ont des portées délétères sur notre habileté à vraiment endiguer cette pandémie.

Femmes, diversité et pouvoir

Si nous devons nous désoler à raison de la faible participation de la population à notre processus démocratique, nous pouvons tout de même nous réjouir de certains résultats qui sont issus de ces modes imparfaits de gestion de nos enjeux collectifs. Les dernières élections municipales sont un véritable vent de fraîcheur au Québec. Renouvellement de la classe politique avec l'arrivée d'une nouvelle génération politique, présence accrue de représentants provenant de la diversité, plus grande présence de femmes. Autant de phénomènes qui sont réjouissants pour l'avenir. À Sherbrooke, à titre d'exemple, une jeune formation politique, Sherbrooke citoyen, dirigé par une jeune trentenaire, a réussi à récolter des résultats fort encourageants. Les thèmes mis de l'avant sur la transparence, une plus grande participation, la protection des espaces verts et du cadre bâti, un meilleur encadrement du développement urbain, une gestion plus efficace et responsable et une croissance économique plus compatible avec l'environnement sont porteurs d'avenir. Je suis de ceux qui se réjouissent de la présence de nombreuses femmes au conseil municipal. Je ne suis pas du tout choqué, contrairement à certains commentaires formulés ici et là sur les réseaux sociaux, par la composition du comité exécutif qui ne comprend que des femmes. L'important c'est d'être élu et compétent. Je ne vois pas pourquoi ces dernières seraient moins compétentes que bien des hommes qui ont joué dans ce film-là par le passé. Il faut aussi avoir la largeur de vue et donner la chance à la coureuse... il faut aussi se réjouir de l'arrivée au conseil municipal à Sherbrooke de représentants de la diversité. C'est un élément de fierté supplémentaire pour cette ville.

Ce qui est vrai à Sherbrooke l'est aussi à Montréal, Québec, Gatineau, Laval ou Longueuil. C'est une partie du meilleur de nous-mêmes qui s'est exprimé dans le résultat des dernières élections municipales au Québec. Ne boudons pas le plaisir de le reconnaître...

Noir et Blanc

Ces quelques commentaires devraient convaincre les plus récalcitrants que le monde n'est ni noir ni blanc, mais qu'il est plutôt une myriade de teintes de gris qui oscillent entre le clair et l'obscur, entre la joie et la tristesse. Nous les humains somment de curieuses bêtes, éternellement insatisfaites qui se complaisent très souvent dans les critiques superficielles d'autrui et le colportage de ragots et d'idées reçues. Les réseaux sociaux en fournissent un très bel exemple. Là aussi, on retrouve le meilleur et le pire d'entre nous. Dans son traité sur Agricola, Tacite l'illustre sénateur et historien romain, écrivait : « les chiens jappent, mais la caravane passe ». Souhaitons que cette caravane puisse nous aider à traverser les chemins de travers, en faisant fi des chiens qui aboient, pour faire le tri entre le meilleur et le pire en nous.


Dispatcher_groupe A&A
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

Réinventer le Québec par nos villes…

Mercredi le 18 mai 2022      
Réinventer le Québec par nos villes…
Le camp des femmes

Mercredi le 11 mai 2022      
Le camp des femmes
Jeux d’équilibre

Mercredi le 4 mai 2022      
Jeux d’équilibre
Dispatcher_groupe A&A
NOS RECOMMANDATIONS
La Régie de Police Memphrémagog remet 1931$ à la Maison des Jeunes

Mardi le 17 mai 2022      
La Régie de Police Memphrémagog remet 1931$ à la Maison des Jeunes
La ville de Sherbrooke se prépare à la crise du logement

Jeudi le 19 mai 2022      
La ville de Sherbrooke se prépare à la crise du logement
L’ancien terrain des Hells à Lennoxville vendu à deux hommes d’affaires de Sherbrooke

Mardi le 17 mai 2022      
L’ancien terrain des Hells à Lennoxville vendu à deux hommes d’affaires de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
genevieve_hebert
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 mai 2022
Les guerres d’Évelyne

François Fouquet
Mardi, 24 mai 2022
Avant et après : supercherie et piège

L'animatout, les mercredis
La Régie de Police Memphrémagog remet 1931$ à la Maison des Jeunes Par Daniel Campeau Mardi, 17 mai 2022
La Régie de Police Memphrémagog remet 1931$ à la Maison des Jeunes
« Fait en Estrie » : Cherry River Par Catherine Blanchette Mercredi, 18 mai 2022
« Fait en Estrie » : Cherry River
Réinventer le Québec par nos villes… Par Daniel Nadeau Mercredi, 18 mai 2022
Réinventer le Québec par nos villes…
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous