Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualités Chroniqueurs Concours Annonces Classées
|   Deux mots à vous dire    |   Culturelle    |   Juridique    |   L'Agora    |   La parole est aux ados!    |   Les nouvelles rondes de René    |   Coopérative funéraire de l'Estrie    |   Être LGBTQ+ en Estrie    |   Le Torréfacteur    |   L'Ombudsman    |   Vivement l'histoire    |   Environnement    |   Entre Lacs et montagnes    |   Luttes pour l'inclusion des communautés LGBTQ+    |   Comité des usagers des CLSC et CHSLD de Sherbrooke et de l'IUGS    |
  CHRONIQUEURS / Les gens d'ici

Catherine Landry : la créativité au rendez-vous!


11 mai 2011
 Imprimer   Envoyer 
Émilie Lefort Par Émilie Lefort
redaction@estrieplus.com
Mercredi le 11 mai 2011      

Catherine Landry, dès son plus jeune âge, a vécu dans une famille d'entrepreneurs : son père possédait sa propre petite entreprise de climatisation et sa mère donnait des cours d'art et vendait ses œuvres. Une fois rendue à l'âge adulte, il était donc tout naturel pour elle de créer sa propre compagnie : « J'ai toujours voulu partir ma propre entreprise, je le savais. J'ai la tête pleine d'idées et je trouvais ça difficile de tout garder pour moi! Avoir ma propre entreprise, c'est la liberté. C'est exigeant, c'est beaucoup de travail, mais j'adore ça! »

Au départ, Catherine a travaillé dans le monde de la coiffure, durant une période de 12 ans. Au cours de ces années, elle s'est rendu compte qu'il y avait un manque à combler au niveau des accessoires offerts aux coiffeurs et coiffeuses.

Des accessoires originaux

En 2008, elle commence à réaliser des croquis pour réaliser des accessoires confortables, pratiques et qui ont du style pour les salons de coiffure. En 2009, elle prend la décision de fonder officiellement sa propre compagnie, MyKatrina. Au départ, la jeune femme continuait à travailler 50 heures par semaine comme coiffeuse, et mettait 30 heures par semaine pour son entreprise. En septembre 2010, elle reçoit une subvention pour développer sa compagnie. En janvier dernier, elle décide de s'y consacrer pleinement.

La jeune femme au tempérament fort créatif dessine elle-même ses modèles de pochettes, de capes et de tabliers. Par la suite, elle fait produire le tout dans une entreprise spécialisée. Il ne lui reste plus qu'à ajouter sa touche personnelle lorsqu'elle reçoit ses modèles finis. Ses modèles offrent un aspect particulier: plusieurs morceaux sont interchangeables. Ainsi, une coiffeuse peut acheter une pochette avec plusieurs sortes de ceintures, et les changer à son gré, selon son goût de la journée, comme une pièce de vêtement.

Catherine semble enthousiasmée lorsqu'on lui demande ce qu'elle préfère de son nouveau statut d'entrepreneure. « J'aime tout faire, bien sûr j'adore particulièrement le côté créatif de mon entreprise. » Cependant, comme elle le dit, chaque journée est un avancement. Elle prend plaisir à apprendre chaque jour : la vente, le choix des matériaux, la comptabilité... en fait, elle se passionne pour tout!

Dernièrement, Catherine a participé au concours québécois en entrepreneuriat. Elle a gagné à Sherbrooke, et a remporté le Coup de cœur du jury pour la région de l'Estrie dans la catégorie Exploitation, transformation et production. Elle est fière de cette reconnaissance!

Des projets pour le futur

En ce moment, ses accessoires de coiffure sont vendus principalement au Québec et en France. Mais Catherine voit toujours plus loin; éventuellement, elle compte développer son marché en France et aux États-Unis. Elle aimerait aussi vendre ses créations dans les écoles de coiffure du Québec et des États-Unis.

Avec ses accessoires, elle a visité des "shows de coiffure" à Berlin et aussi en Californie. Elle souhaiterait être encore plus présente dans ces événements à travers le monde pour offrir ses produits.

Bientôt, elle compte aussi élargir sa gamme d'accessoires pour salons de coiffure. Elle a toujours la tête pleine d'idées! Pour découvrir les collections développées par Catherine Landry, il faut visiter le www.mykatrina.ca


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Le village de Three Pines des romans de Louise Penny est maintenant sur Prime Vidéo

Vendredi le 2 décembre 2022      
Le village de Three Pines des romans de Louise Penny est maintenant sur Prime Vidéo
La Ville de Sherbrooke permettra l’hébergement de courte durée dans les résidences principales

Lundi le 28 novembre 2022      
La Ville de Sherbrooke permettra l’hébergement de courte durée dans les résidences principales
Démocratiser l’art et la poésie avec des écoliers de Durham-Sud

Lundi le 28 novembre 2022      
Démocratiser l’art et la poésie avec des écoliers de Durham-Sud
NOS RECOMMANDATIONS
La Ville de Sherbrooke permettra l’hébergement de courte durée dans les résidences principales

Lundi le 28 novembre 2022      
La Ville de Sherbrooke permettra l’hébergement de courte durée dans les résidences principales
La goutte, le vase et l’océan…

Lundi le 28 novembre 2022      
La goutte, le vase et l’océan…
Des exportateurs de l’Estrie récompensés

Lundi le 28 novembre 2022      
Des exportateurs de l’Estrie récompensés
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 30 novembre 2022
Comprendre le populisme !

François Fouquet
Lundi, 28 novembre 2022
La goutte, le vase et l’océan…

Une bagarre de bar : 4 suspects arrêtés Par Daniel Campeau Lundi, 28 novembre 2022
Une bagarre de bar : 4 suspects arrêtés
« Fait en Estrie » : Les Entreprises Lachance Par Catherine Blanchette Jeudi, 1 décembre 2022
« Fait en Estrie » : Les Entreprises Lachance
48 115$ pour la Friperie-Boutique Aube-Lumière Par Julie Meese Mardi, 29 novembre 2022
48 115$ pour la Friperie-Boutique Aube-Lumière
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous