Écoloboutique_Fêtes_2022
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualités Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / L'Agora

Le retour du même et de l’identique

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau
Mercredi le 11 août 2021      

L'été est chaud et humide. La pandémie continue de nous rappeler sa présence et le nombre de cas augmente encore malgré la progression du taux de vaccination et les athlètes du Canada nous ont fait honneur lors de la tenue des 339 épreuves. Les Jeux de Tokyo sont désormais chose du passé. Les regards se tourneront vers Paris où doivent se tenir les prochains jeux en 2024. Les vacances de la construction sont terminées et l'actualité commence à reprendre de la vigueur. Nous revenons à la quasi-normalité si ce n'est de cette menace qui pèse au-dessus de nos têtes avec la progression fulgurante du variant Delta de la COVID qui risque de nous faire déraper dans d'interminables débats sur les certificats de vaccination. Pourtant, l'automne qui vient sera très différent de celui qui l'a précédé, car nous vivrons un temps fort de notre vie démocratique avec la tenue du scrutin électoral municipal dans 1107 municipalités et villes et la tenue fort probable d'une élection fédérale qui sera déclenchée dans quelques jours par le premier ministre Justin Trudeau. Pérégrinations en pays électoral.

Élections municipales

L'année 2021 sera marquée par des courses électorales fort palpitantes dans les municipalités et villes du Québec. Dans les plus grandes villes, il y aura de nombreux changements et des courses palpitantes. À Gatineau, le maire sortant ne se représente pas, cela fera place à de la relève. À Longueuil, la course à la mairie sera âprement disputée avec le retour de Josée Latendresse qui avait mené une chaude lutte à la mairesse sortante, Sylvie Parent, et l'arrivée de Catherine Fournier et du syndicaliste Jacques Létourneau. À Laval, le maire sortant, Marc Demers ne sollicite pas de nouveau mandat, là aussi on assistera à une relève. À Saguenay, Josée Néron veut un second mandat alors que des conseillers pensent à lui livrer bataille. Il y a aura aussi des luttes à Terrebonne, Lévis, Drummondville et Granby. La ville de Sherbrooke connaîtra quant à elle une course opposant le conseiller Vincent Boutin et la conseillère Évelyne Beaudin au maire actuel Steve Lussier qui sollicitera un second mandat.

À Québec et à Montréal, les courses risquent d'être palpitantes. À Québec, le retrait du maire Labeaume rendra la campagne intéressante. Le projet de troisième lien risque d'occuper l'avant-scène d'une campagne qui sera chaudement disputée. C'est cependant à Montréal où la mairesse sortante Valérie Plante aura un combat revanche avec celui qu'elle a défait en 2017, Denis Coderre. Ce dernier a bien essayé de nous faire croire que nous aurions droit à un nouveau Denis Coderre, mais les faits laissent croire qu'il n'en est rien. Nous aurons droit au même vieux Denis Coderre contre une Valérie Plante plus expérimentée et surtout plus en phase avec les vrais besoins de la communauté montréalaise. Il n'est pas certain qu'en ce temps de COVID, le financement d'un stade de baseball au centre-ville de Montréal soit une priorité pour les habitants de Montréal. La campagne à la mairie de Montréal et celle de Québec seront les plus palpitantes de l'automne sur la scène municipale. À Sherbrooke aussi cela sera intéressant, mais attendons de voir les stratégies déployées par les candidates et les candidats en présence avant de commenter cette campagne qui tarde à être lancée si ce n'est des efforts d'Évelyne Beaudin et de son parti qui ont été les plus présents dans l'actualité jusqu'à maintenant. Chose certaine, il y a aura de quoi à boire et à manger pour les gens qui aiment commenter l'actualité politique municipale dans les prochains mois.

Annonce des élections fédérales le 15 août ?

Déjà, la politique municipale offrait un sujet de choix pour les commentateurs et les analystes de la scène politique, mais il risque aussi d'y avoir aussi à boire et à manger pour les férus de politique fédérale avec le déclenchement probable d'élections fédérales dimanche prochain, le 15 août. S'il s'avère que des élections fédérales se tiendront au Canada, cela tracera la voie à plusieurs de mes chroniques à venir, car il y aura beaucoup à dire sur les enjeux et les débats liés à cette éventuelle campagne électorale. Pour le moment, contentons-nos de discuter l'un des aspects de cette question soit celui de la pertinence d'aller aux urnes.

Les opinions sont partagées quant à la pertinence de tenir des élections fédérales à ce moment-ci. Parmi celles et ceux qui jugent que cela est prématuré, on invoque la plupart du temps la pandémie comme frein ou encore le fait que le gouvernement a pu gouverner à sa guise durant les deux dernières années. Ces arguments sont très convaincants. Par ailleurs, les opposants à un scrutin évoquent aussi le caractère partisan de la décision de Justin Trudeau de lancer le pays en élection. C'est vrai, mais depuis quand le chef d'un parti politique qui souhaite former un gouvernement n'est-il pas partisan, dites-moi ? Pour ma part, je suis favorable à ce que les Canadiennes et les Canadiens soient appelés aux urnes afin de donner notre bulletin de notes au gouvernement Trudeau pour sa gestion du pays au cours des six dernières années.

L'environnement, l'enjeu crucial de la prochaine élection ?

Après de nombreux mois à parler de pandémie, de vaccins, de mesures anti-libertés, il est temps que nous apprenions à vivre avec ce virus et que nous puissions poursuivre notre chemin. D'autres enjeux fondamentaux requièrent notre attention. Parmi ces enjeux, il y a le plus important, le plus crucial, celui de la lutte aux changements climatiques. À cet égard, nous serons devant un faux choix lors de la prochaine campagne électorale, nous serons placés devant le choix du moins pire. Le gouvernement Trudeau a beau se pavaner dans les belles paroles, mais sous son gouvernement on a augmenté les subventions aux entreprises pétrolières et on a acheté un gazoduc pour faciliter l'exploitation des sables bitumineux. Les conservateurs nient l'existence des changements climatiques, le Parti vert se désagrège sous nos yeux dans des querelles sur Israël et la Palestine, le Bloc se drape dans un discours écologiste de l'impuissance puisqu'il ne pourra pas gouverner et le NPD se fait le champion de l'environnement, mais sans solutions pérennes pour l'avenir économique de l'Ouest canadien. D'où le fait que l'électorat soit devant de faux choix.

Ce qui est vrai en matière de luttes aux changements climatiques l'est aussi pour d'autres enjeux cruciaux comme l'avenir de la langue française, la réconciliation avec les peuples autochtones et la relance de l'économie canadienne.

Une campagne électorale permettra aux électrices et aux électeurs de toutes les régions du Canada de faire connaître leur volonté quant à l'avenir. Malheureusement, je doute fort que la prochaine campagne électorale ne soit autre chose que la répétition du même où les médias feront une place démesurée à l'anecdotique et au spectaculaire au détriment des véritables enjeux. Ce qui fera l'affaire des différents protagonistes politiques parce qu'ils n'ont pas de véritables solutions à proposer aux multiples problèmes qui confrontent l'avenir du Canada. On risque de se retrouver encore une fois avec de belles paroles et un gouvernement minoritaire libéral. Le retour du même et de l'identique...



ÉCOLOBOUTIQUE
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

La loi du nombre

Mercredi le 9 novembre 2022      
La loi du nombre
Comprendre le populisme !

Mercredi le 30 novembre 2022      
Comprendre le populisme !
Salmigondis

Mercredi le 23 novembre 2022      
Salmigondis
Jacinthe Dubé 9 mars 2022
NOS RECOMMANDATIONS
Manque de main-d’œuvre, l’Estrie recrute à Paris

Mercredi le 30 novembre 2022      
Manque de main-d’œuvre, l’Estrie recrute à Paris
Trois conduites pour capacités affaiblies  avec le double de la limite permise.

Vendredi le 25 novembre 2022      
Trois conduites pour capacités affaiblies avec le double de la limite permise.
Une bagarre de bar : 4 suspects arrêtés

Lundi le 28 novembre 2022      
Une bagarre de bar : 4 suspects arrêtés
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève_Hébert_Noel_2022
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 30 novembre 2022
Comprendre le populisme !

François Fouquet
Lundi, 28 novembre 2022
La goutte, le vase et l’océan…

Balade_scintillante
Trois conduites pour capacités affaiblies  avec le double de la limite permise. Par Daniel Campeau Vendredi, 25 novembre 2022
Trois conduites pour capacités affaiblies avec le double de la limite permise.
Manque de main-d’œuvre, l’Estrie recrute à Paris Par Julie Meese Mercredi, 30 novembre 2022
Manque de main-d’œuvre, l’Estrie recrute à Paris
Une bagarre de bar : 4 suspects arrêtés Par Daniel Campeau Lundi, 28 novembre 2022
Une bagarre de bar : 4 suspects arrêtés
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous