Fête des Vendanges
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Chroniqueurs Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / L'Agora

Les élections au pays de Trump

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau
Mercredi le 4 novembre 2020      

Ça y est. Au moment où vous lirez cette chronique, nous aurons une idée du résultat de l'élection à la présidence des États-Unis d'Amérique. Certes, il est possible que le résultat ne soit pas limpide. Le comportement de l'imprévisible président Donald Trump à la suite des résultats de cette élection fait aussi partie de ce que l'on peut lire et entendre depuis hier. Au fond, que Trump ait gagné ou non hier, le problème des États-Unis demeure entier. Une puissance du monde occidental, un phare de liberté dans un monde tourmenté est aujourd'hui en déclin. Comme je l'ai déjà écrit antérieurement dans cette chronique, Donald Trump n'était pas le problème, mais le révélateur d'une profonde division au sein de la société américaine. Division sur des thèmes comme la démocratie, les droits civiques, l'égalité des chances, le système de santé et l'immigration. Même si le démocrate Joe Biden a remporté l'élection, la côte à remonter est abrupte pour rétablir la légitimité des États-Unis dans le monde. Chose certaine, le rôle américain de phare de liberté dans un monde de chaos semble aujourd'hui chose du passé. Réflexions sur l'avenir aux États-Unis et de ses répercussions chez nous.

Les États-Unis et le Canada

Le Canada a de liens très étroits avec notre voisin du sud. Outre l'ampleur de nos échanges économiques, nous partageons l'une des plus longues frontières au monde. Nous sommes aussi liés par l'histoire et des valeurs communes. Pas étonnant que dans ces circonstances, l'élection américaine soit aussi couverte par nos médias même si je trouve parfois que c'est un peu trop. Il faut quand même se rappeler que les États-Unis est un pays étranger même s'il nous est familier et que des milliers de Québécois et de Canadiens le fréquentent régulièrement et possèdent des propriétés.

Les Américains ont même à l'origine souhaité que le Canada, la Colonie-Britannique, se joigne aux États-Unis. Le 29 mai 1175, les membres du Congrès américain ont cherché à rallier les habitants à leur cause contre l'Angleterre en s'adressant à nous comme « des habitants opprimés ». Un article, l'Article XI des papiers de la confédération, prévoyait même les conditions de notre admission : « Le Canada, en accédant à cette Confédération et en adoptant les mesures prises par les États-Unis, sera admis dans l'Union et bénéficiera de tous ses avantages ; aucune autre colonie n'y sera admise sans l'accord des neuf États. » Il faut noter que le texte ne fait aucune allusion au caractère français et catholique d'une partie de la population de la colonie britannique canadienne de l'époque. (Élise Marienstras, Nous, le peuple. Les origines du nationalisme américain, coll. : Bibliothèque des Histoires, Paris, Gallimard, 1988, p. 326).

Cela jette un éclairage particulier sur les relations entre le Canada et les États-Unis et qui a fait dire à l'un des candidats Joseph Biden que le Canada ne faisait pas seulement partie de ses alliés, mais il était membre de la grande famille américaine. Le moins que l'on puisse dire, c'est que sous la présidence de Donald Trump, le membre de la famille a été ignoré et humilié plus d'une fois. L'élection de Biden aura pour effet de normaliser nos rapports avec les États-Unis même si le protectionnisme de Trump trouve aussi un écho dans les politiques proposées par le Parti démocrate de Biden. Cela permettra aussi de renouer avec le multilatéralisme qui est pratiqué par le Canada en matière de politique étrangère. Par ailleurs, la volonté d'une administration Biden de réintégrer le camp de Paris en matière de lutte aux changements climatiques donnera aussi un coup de pouce au Canada dans cette lutte même si cela signera l'arrêt de mort du projet de pipeline Keystone, ce qui viendra alourdir davantage le sentiment d'aliénation de l'Alberta envers le Canada central.

Les enjeux de l'élection américaine

Plusieurs enjeux sont à prendre en compte devant le résultat de cette élection présidentielle. L'un des enjeux majeurs c'est l'avenir de la démocratie, rien de moins. Nous l'avons vu depuis près de quatre ans, sous Trump la démocratie n'est pas une valeur mise de l'avant. Donald Trump a rompu les ponts diplomatiques avec tous ses alliés des démocraties occidentales préférant faire joue-joue avec les dictateurs de la planète en Amérique latine, en Europe ou en Asie. Par ailleurs, l'irrespect témoigné sur une base quotidienne par Donald Trump envers les institutions démocratiques américaines, les médias et même l'élection sont autant de signaux inquiétants pour les démocrates de l'Occident. Sans aller jusqu'à affirmer que Donald Trump souhaite établir une dictature, nous pouvons quand même exprimer des inquiétudes sur l'importance que revêt aux yeux de Trump la démocratie.

Outre l'enjeu de l'existence de démocraties libérales, on peut aussi s'inquiéter de la perte de prestige des États-Unis dans le monde et dans la diplomatie internationale. Pour nous au Canada, ce fait est d'importance, car une grande partie de notre influence dans le monde est liée à notre capacité de faire le lien entre les États-Unis et de nombreuses autres démocraties occidentales. Aujourd'hui, sous Trump, ce rôle n'existe plus. La perte d'influence américaine s'est aussi traduite par la recrudescence d'États voyous et par une prolifération de l'armement nucléaire en Asie et au Moyen-Orient.

Enfin, il y a aussi des enjeux liés à la lutte aux changements climatiques, au combat de la discrimination basée sur l'appartenance à un sexe, à une race ou à la couleur de la peau. L'enjeu encore plus grand de la gestion des flux migratoires sur la planète par rapport au dossier de l'immigration a aussi des conséquences sur le Canada et sur les autres démocraties occidentales.

Bref, le résultat de l'élection à la présidence américaine aura des incidences majeures sur la vie quotidienne de toutes les démocraties occidentales et en particulier pour nous au Canada.

Qui gagnera Biden ou Trump ?

J'écris cette chronique le 31 octobre soit trois jours avant le jour de l'élection américaine. Je ne connais donc pas les résultats de l'élection d'hier. Probablement que personne ne les connaît aujourd'hui puisque le décompte des voix peut-être très long et laborieux. Tout comme celles et ceux qui s'intéressent à la politique américaine, j'ai vu et consulté les nombreux sondages qui donnent Biden gagnant. Les mêmes sondages qui donnaient la victoire à Hillary Clinton en 2016. Quoi qu'il en soit, je suis d'avis que cette fois les sondeurs ont raison et que Donald Trump sera défait par Joe Biden. Je crois même que les démocrates auront le contrôle des deux chambres, soit le Sénat et le Congrès. Pourquoi ai-je acquis cette conviction ? Tout simplement parce que je crois à l'intelligence de l'électorat américain, nos voisins et nos amis. Ainsi vont les élections au pays de Trump...



Animatout
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

Se conformer aux idées ambiantes…

Mercredi le 20 juillet 2022      
Se conformer aux idées ambiantes…
La babélisation de l’espace public

Mercredi le 13 juillet 2022      
La babélisation de l’espace public
Papalis multicultarismus

Mercredi le 3 août 2022      
Papalis multicultarismus
SOC
NOS RECOMMANDATIONS
Mission Archéo à la Maison Merry

Mardi le 2 août 2022      
Mission Archéo à la Maison Merry
Papalis multicultarismus

Mercredi le 3 août 2022      
Papalis multicultarismus
Un bilan plus que positif pour l’Estrie lors des Jeux du Québec

Mercredi le 3 août 2022      
Un bilan plus que positif pour l’Estrie lors des Jeux du Québec
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
FTMS.ca
 
François Fouquet
Lundi, 8 août 2022
Le pape est parti

Archives nationales à Sherbrooke
Jeudi, 4 août 2022
Notre histoire en archives – Les gares ferroviaires de Sherbrooke

Daniel Nadeau
Mercredi, 3 août 2022
Papalis multicultarismus

FTMS
Mission Archéo à la Maison Merry Par Daniel Campeau Mardi, 2 août 2022
Mission Archéo à la Maison Merry
La fonte des bedons Par William Lafleur Mardi, 2 août 2022
La fonte des bedons
Fermeture forcée de l’aréna se Saint-Denis de Brompton pour travaux majeurs Par Jeanne Trépanier Vendredi, 5 août 2022
Fermeture forcée de l’aréna se Saint-Denis de Brompton pour travaux majeurs
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous