Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  SOCIÉTÉ / SOCIÉTÉ

Ville de Sherbrooke : un Plan nature qui divise

 Imprimer   Envoyer 
Photo : planifika
Julie Meese Par Julie Meese
redaction@estrieplus.com
Mercredi le 7 juin 2023

Le Plan nature qui a été adopté, le 6 mai en soirée, lors de la séance du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke divise les élu.es. Bien que ce plan soit pourvu de très bonnes intentions au niveau de la préservation des milieux naturels, ce document de 700 pages semble laisser de côté la qualité de vie des citoyens et des citoyennes, selon certains conseillers.

45% pour les milieux naturels

 «Le Plan nature a comme objectif de conserver 45 % de la totalité du territoire sherbrookois en milieu naturel (actuellement composé de 53 % de milieux naturels). Cet objectif signifie la conservation de 93 % de l'ensemble des milieux humides du territoire; 100 % de l'ensemble des milieux hydriques encore à l'état naturel;  83 % de l'ensemble des boisés», peut-on lire. « La raison pour laquelle on choisit Sherbrooke, pour s'y établir, fonder une famille ou vieillir, c'est parce qu'elle nous offre une vie urbaine en pleine nature. Plus que jamais, nous devons protéger cette nature en planifiant notre développement en considérant d'abord l'environnement et la mobilité. Ainsi, nous pourrons nous assurer que les futures générations vivront eux aussi dans une ville verte », explique Évelyne Beaudin, mairesse. « Le Plan nature nous donne une vue d'ensemble de nos milieux naturels. Cet outil indispensable permettra à Sherbrooke de planifier les actions à poser dans les dix prochaines années pour les conserver. Je me réjouis de l'adoption de ce document qui favorisera des aménagements durables et structurants sur notre territoire », ajoute Joanie Bellerose, conseillère municipale et présidente de la Commission de l'environnement et de la mobilité.

Crise du logement et planification financière

Plusieurs conseillers de la Ville de Sherbrooke mentionnent que ce plan n'est pas réaliste et ne respecte pas les enjeux vécus par un bon nombre de citoyens et de citoyennes. Selon des conseillers, il pourrait accentuer la crise du logement en ne permettant pas de construire d'autres immeubles. « Nous sommes d'accord avec la protection des milieux boisés, mais pas sur 45 % de notre territoire. Probablement même pas à 30 %, qui est la nouvelle norme internationale, car nous sommes un milieu urbanisé, qui vise l'installation de citoyens, que ce soit pour le travail ou les études. N'oublions pas que le gouvernement provincial s'engage à protéger 30 % de son territoire, mais pas nécessairement 30 % de chacune des villes. Nous devons revoir notre cible à la baisse», souligne Hélène Dauphinais, conseillère du district du Pin-Solitaire. «Le pire, c'est que nulle part dans ce projet il n'est question des impacts économiques,  financiers et sociaux de sa mise en œuvre. Aucune étude ne vient répondre aux nombreuses questions sur les effets tant positifs que négatifs de ce plan nature», mentionne Paul Gingues, conseiller du district de l'Université.

«Le visage de Sherbrooke va changer. Il manque de chantiers en parallèle.»

- Annie Godbout, conseillère municipale, district de Rock Forrest

Les conseillères Annie Godbout, Hélène Dauphinais, Jennifer Garfat et Nancy Robichaud ainsi que le conseiller Paul Gingues ont déposé un amendement à la résolution C.E.M. 2023-0002- 00 proposant le dépôt du Plan nature auprès du ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, d'ici le 16 décembre 2023. Leur souhaite est que la population sherbrookois puisse être consultée et que des modifications puissent être apportées au plan.

Pire crise du logement de l'histoire Sherbrooke

L'Association professionnelle des constructeurs d'habitations du Québec ( APCHQ) - section Estrie , par voie de communiqué, se dit inquiet pour l'avenir des prix des logements dans les années à venir. «La Ville de Sherbrooke fait face à la pire crise du logement de son histoire. Selon l'APCHQ Estrie, la Ville doit stimuler l'offre de nouveaux logements dans les meilleurs délais pour éviter les effets indésirables qui pourraient survenir à court, moyen et long terme. Notons que le plan nature risque d'avoir pour effet de faire augmenter le prix des terrains en diminuant l'offre et par conséquent le prix des loyers et des maisons. Ceci accentuera l'exode vers les villes en périphérie de Sherbrooke», ajoute Sylvain Mathieu, directeur général.  Il aimerait qu'un dialogue soit instauré entre la Ville de Sherbrooke et l'APCHQ concernant l'application du Plan nature.


  A LIRE AUSSI ...

La liste des plans d'eau estriens contaminés par des espèces aquatiques envahissantes est dévoilée

Mercredi le 24 juillet 2024
La liste des plans d'eau estriens contaminés par des espèces aquatiques envahissantes est dévoilée
Jurés recherchés pour un procès simulé à Sherbrooke le 10 août

Lundi le 22 juillet 2024
Jurés recherchés pour un procès simulé à Sherbrooke le 10 août
La sécurité routière  autour des écoles sera renforcée

Mercredi le 24 juillet 2024
La sécurité routière autour des écoles sera renforcée
NOS RECOMMANDATIONS
36,500$ pour le tournoi de golf de la Ville de Magog

Mercredi le 17 juillet 2024
36,500$ pour le tournoi de golf de la Ville de Magog
Un piéton de 71 ans frappé par un véhicule sur la rue King Ouest à Sherbrooke

Mercredi le 17 juillet 2024
Un piéton de 71 ans frappé par un véhicule sur la rue King Ouest à Sherbrooke
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie

Jeudi le 18 juillet 2024
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 24 juillet 2024
Mon voisin Denis…

François Fouquet
Lundi, 22 juillet 2024
Objectif : arrêter. Au mieux, ralentir!

Chocolat Lamontagne : La relève familiale assume la direction Par François Lafleur Mercredi, 17 juillet 2024
Chocolat Lamontagne : La relève familiale assume la direction
Voleur de sac à main arrêté à Sherbrooke Par François Lafleur Jeudi, 18 juillet 2024
Voleur de sac à main arrêté à Sherbrooke
Une ville sans gouvernail… Par Daniel Nadeau Mercredi, 17 juillet 2024
Une ville sans gouvernail…
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous