Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  SOCIÉTÉ / SOCIÉTÉ

Université de Sherbrooke : l’expertise d’une professeure retenue pour développer des traitements contre le cancer

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Crédit photo: Mathieu Lanthier - UdeS
Julie Meese Par Julie Meese
redaction@estrieplus.com
Jeudi le 11 mai 2023

La professeure Brigitte Guérin se joindra à une équipe de chercheurs de l'Université de Colombie-Britannique afin de développer des traitements contre le cancer métastatique.

Ces recherches pourraient mener à des percées scientifiques majeures.  

23,7 M$

Le gouvernement du Canada a octroyé la somme de 23,7 M$ à une équipe de chercheurs qui possède une grande expertise en médecine nucléaire. Les recherches seront menées par l'Université de Colombie-Britannique. Cette somme servira à développer un traitement afin de cibler et de tuer des cellules cancéreuses avec une plus grande précision sur des métastases ciblées. Vu que ce projet implique la production d'isotopes rares, l'Université de Colombie-Britannique a fait appel au service du professeure Brigitte Guérin, du Département de médecine nucléaire et de radiobiologie de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'UDS, qui est une experte en développement et en validation de radioisotopes et de radiotraceurs.

Création de nouveaux traitements

Le but de la recherche est d'adapter les traitements pour les cancers les plus difficiles à soigner dont les cancers métastatiques. La création d'une nouvelle génération de traitements de radiothérapie injectables pourrait peut-être se concrétiser dans les prochaines années. «La radiothérapie traditionnelle lance des faisceaux d'énergie intenses pour tuer les cellules cancéreuses. Or, comme ils sont lancés de l'extérieur du corps, en passant à travers les tissus sains, son utilisation se trouve limitée à certains endroits», explique la professeure Brigitte Guérin.

La collaboration des plusieurs experts est essentielle afin de trouver des solutions. « Tant que le cancer demeurera la principale cause de décès au Canada, nous devons financer la recherche collaborative, car elle permet de développer des solutions capables de palier la complexité du cancer. Je suis très fier de l'implication de la professeure Guérin dans la réalisation de ce projet d'envergure ». La thérapie radiopharmaceutique pourrait, éventuellement, arriver à Sherbrooke et transformer la vie des patients atteints d'un cancer métastatique. 

«La médecine nucléaire a le potentiel de répondre au besoin urgent de développer des traitements ciblés et efficaces contre le cancer métastatique. Cette approche puissante pourra permettre de livrer des doses ciblées de radiothérapie à tous les endroits où les cellules cancéreuses pourraient se retrouver dans le corps humain.»

«Concrètement, ceci peut être accompli en injectant aux patientes et patients de très petites quantités d'isotopes radioactifs attachés à des molécules qui peuvent sélectivement amener la radiothérapie à une cellule ou à une région malade. Par conséquent, cette technique entraîne un minimum d'effets secondaires et de dommages aux tissus sains. Cette explosion d'énergie localisée est si puissante qu'elle peut rompre les liaisons dans l'ADN, neutralisant efficacement la capacité de la cellule cancéreuse à se multiplier, tuant ainsi les tumeurs. Ajoutons que ce mécanisme a également le potentiel de détruire certains des cancers les plus tenaces.»

Six ans

«Les résultats des études cliniques pancanadiennes qui seront réalisées dans le cadre de ce projet d'une durée de six ans seront mis au bénéfice des patientes et patients et permettront de cibler les personnes admissibles à un traitement plus personnalisé et adapté à l'évolution de leur cancer afin d'améliorer leur qualité de vie.»  


Source :Université de Sherbrooke  


  A LIRE AUSSI ...

Une saison record pour le Service d’aide en impôt de Solutions Budget Plus de Sherbrooke

Jeudi le 23 mai 2024
Une saison record pour le Service d’aide en impôt de Solutions Budget Plus de Sherbrooke
Le chemin Édouard-Roy à Sherbrooke fait partie du top 10 des pires routes du Québec

Jeudi le 23 mai 2024
Le chemin Édouard-Roy à Sherbrooke fait partie du top 10 des pires routes du Québec
Fermeture de la rue Galt Est et du pont Joffre à Sherbrooke

Jeudi le 23 mai 2024
Fermeture de la rue Galt Est et du pont Joffre à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke

Jeudi le 16 mai 2024
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc Par Daniel Campeau Jeudi, 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 16 mai 2024
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous