NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualité Concours Chroniqueurs Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / Juridique

Une convention d’actionnaire vous dites?

 Imprimer   Envoyer 
Lachance, Boutin & Reid Notaires Par Lachance, Boutin & Reid Notaires
Jeudi le 18 février 2016      

Il est fréquent d'entendre un entrepreneur relater qu'il possède une convention d'actionnaires avec ses associés et que grâce à ce document, il est protégé. Il m'arrive fréquemment d'avoir des questions à ce sujet et plusieurs croient que c'est la solution pour protéger leur entreprise. Encore faut-il savoir ce que protège cette convention!

La convention d'actionnaires a pour principal but de venir unir les efforts et les ressources financières des actionnaires et de mettre par écrit leurs ententes à cet effet. Il est essentiel de consulter un juriste, qui saura vous accompagner et surtout, adapter la convention aux besoins réels de votre entreprise. Rappelons-nous qu'un actionnaire dans une société est une personne qui détient des actions, peu importe la catégorie. C'est généralement les fondateurs de la société ou encore des employés qui sont devenus associés ou des investisseurs qui ont donné accès à des liquidités en échange de « parts » dans l'entreprise. Les actionnaires, ce ne sont pas eux qui voient à la gestion courante de l'entreprise ni ceux qui prennent des décisions; ce sont plutôt les administrateurs. Bien entendu, annuellement, il y a une réunion des actionnaires (ou une résolution écrite) afin que ceux-ci approuvent ce qui a été fait durant l'année par les administrateurs.

Ceci étant dit, les actionnaires voient souvent un intérêt à consigner par écrit certaines choses. Il y a fréquemment dans les conventions une clause de premier refus, où chaque actionnaire s'engage envers les autres, à offrir ses actions aux autres dans l'éventualité où il désire s'en départir; cela évite de se retrouver avec un associé non désiré! On prévoit aussi fréquemment des interdictions ou du moins, des restrictions aux transferts des actions ou encore des cas où il y a déclenchement automatique de la vente des actions d'un actionnaire. Ce pourrait être le cas par exemple, si un actionnaire fait faillite ou fraude l'entreprise ou encore si un actionnaire décède. Il y a des clauses pour venir établir la valeur des actions, ou du moins la méthode pour pouvoir la déterminer. Il est toujours préférable de le prévoir lorsque tout le monde s'entend que lorsqu'il doit y avoir une vente... Un produit vaut toujours plus cher dans la tête d'un vendeur que d'un acheteur! On pourra aussi venir prévoir des clauses d'assurance-vie, qui obligera chacun des actionnaires à prendre une assurance-vie, ou qui obligera la société à prendre une assurance-vie sur la tête des actionnaires, afin de pouvoir racheter la valeur des actions à la succession du décédé. Oui, il est possible de léguer ses actions à sa famille par testament, mais la convention viendra prévoir à quel prix et de quelle façon ces actions devront être rachetées de la succession.

La convention pourra aussi prévoir certaines clauses relativement aux affaires courantes de la société; peut-on hypothéquer ses actions ou encore endosser les obligations financières de la société? Comment répartit-on les revenus et bénéfices entre les actionnaires? Qu'arrive-t-il en cas de maladie prolongée pour le salaire des associés, s'ils sont employés également de l'entreprise? Est-il pertinent d'ajouter une clause de non-concurrence et de confidentialité si un associé quitte?
La notaire en moi aime beaucoup également ajouter dans les conventions d'actionnaires des clauses de médiation et d'arbitrage. On dit que la pire des ententes vaut toujours le meilleur des jugements, et c'est vrai! Vaut mieux essayer de s'entendre par la médiation que d'aller devant le juge. Il peut donc y avoir un engagement pour tous les actionnaires de se soumettre à la médiation avant de poursuivre en cas de conflit.

Et qu'en est-il de la convention unanime d'actionnaire? Ceci sera l'objet d'une autre chronique! En conclusion, il faut simplement retenir qu'une convention d'actionnaires oui a un rôle de protection, pourvu qu'elle soit adaptée à votre situation.


Golf_Longchamps_resto
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Chicane de cloture

Vendredi le 9 septembre 2022      
Chicane de cloture
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais

Mardi le 20 septembre 2022      
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais
Jacinthe Dubé 9 mars 2022
NOS RECOMMANDATIONS
Raphaël Bélisle de nouvelles victimes de moins de 16 ans recherchées

Jeudi le 22 septembre 2022      
Raphaël Bélisle de nouvelles victimes de moins de 16 ans recherchées
Retour de la Course à la vie CIBC en personne

Lundi le 19 septembre 2022      
Retour de la Course à la vie CIBC en personne
Le pays des licornes

Mercredi le 21 septembre 2022      
Le pays des licornes
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Poste_Journaliste_Estrieplus
 
Me Michel Joncas
Vendredi, 9 septembre 2022
Chicane de cloture

ÉCOLO_PROMO_10%
Cornelius : le premier vin sec de cassis au Québec! Par Daniel Campeau Mardi, 20 septembre 2022
Cornelius : le premier vin sec de cassis au Québec!
Cabico & co investi 25 M$ et prend un grand virage technologique à son usine de Coaticook Par Daniel Campeau Jeudi, 22 septembre 2022
Cabico & co investi 25 M$ et prend un grand virage technologique à son usine de Coaticook
Raphaël Bélisle de nouvelles victimes de moins de 16 ans recherchées Jeudi, 22 septembre 2022
Raphaël Bélisle de nouvelles victimes de moins de 16 ans recherchées
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous