Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées
|   Memphrémagog    |   Coaticook    |   Haut St-François    |   Val St-François    |
  EN ESTRIE / Coaticook

Métier : Surfaceur de sentiers de motoneiges !

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Campeau Par Daniel Campeau
redaction@estrieplus.com
Vendredi le 4 février 2022

La motoneige connaît un regain assez impressionnant de popularité depuis l'arrivée dans nos vies du virus covid. En ce moment, il y a 666,000 motoneiges d'immatriculées au Canada, 1,5 million de familles font de la motoneige, 250 000 droits d'accès/passes/adhésion/utilisateurs-payeurs sont vendues, alors que cette année, 50,752 nouvelles motoneiges ont été vendues au Canada. Aucun doute, le sport est en pleine effervescence. Rien qu'ici en Estrie, ce sont des centaines d'adeptes qui roulent dans les sentiers des Clubs de motoneiges comme ceux du Club de l'Étoile de L'Est de Coaticook qui regroupe 320 membres. Il faut savoir que présentement, il y a 112,000 km de sentiers à parcourir au Canada, donc cela prend des gens pour les entretenir tous ses sentiers qui sillonnent des routes secondaires, des bois, des prairies et des terres agricoles. Du côté de Coaticook, le Club de l'Étoile de L'Est a pour faire l'entretien de ses sentiers, une brigade de trois surfaceurs qui tour à tour entretiennent les 200 km de sentiers du club chaque semaine et souvent même plusieurs fois par semaine. 

Il faut savoir qu'un conducteur de surfaceuse se doit d'être patient, donc, ne doit pas être trop pressé de finir, car la surfaceuse ne roule qu'à 10 km heure et dois parcourir environ 200 km de sentiers, donc pour faire le tour de tous les sentiers il faut compter environ 20 heures de travail. Tu pars avec ton lunch ! Selon le calcul théorique de la FCMQ, un surfaceur est nécessaire par 80 km cependant il y a des exceptions comme pour un club qui serait coupé par un lac ou une rivière, un club sur une île, donc de nombreuses heures à passer à bord de son engin.

 Julie Moreau tient le phare depuis 20 ans du club de l'Étoile de L'Est fondé en 1975, c'est elle qui donne le signal de départ et qui est responsable de la répartition des tâches au club. Son conjoint lui, est un des surfaceurs, il se tape les km de sentiers à chaque tempête ou encore (lorsque nécessaire) quand la météo l'oblige. Il faut savoir que le métier de surfaceur ce n'est pas un emploi avec un horaire régulier loin de là. Julie Moreau raconte "La plupart du temps, et même presque tout le temps, l'entretien des pistes se fait de nuit  pour la bonne raison qu'il n'y a personne qui roule (au Québec, il est interdit de circuler entre minuit et 6 heures du matin dans les sentiers), alors c'est le temps pour nos équipes de sortir". Certains sentiers doivent aussi parfois être faits tous les jours  Cependant c'est la météo le grand boss pour les surfaceurs et leurs machines, des surfaceuses comme Bombardier, Husky ou autres engins dont le prix oscillent autour de 300,000 $ chaque, elles qui sont conçues spécialement pour travailler les pistes, faire des trappes à neige, niveler les sentiers, réparer les trous et donc s'assurer d'obtenir des conditions maximales tout le temps. À l'heure actuelle, le Québec compte plus de 500 surfaceurs ou "dogers" dans le jargon des motoneigistes. Au club de l'Étoile de L'Est il y en a 3 "On regarde la météo et quand c'est le temps, les gars préparent leurs machines. Les gars (l'opérateur de la surfaceuse) doivent d'abord s'assurer que la machine soit en bon état de fonctionnement avant de partir, donc avoir de bonne connaissance en mécanique ne nuit pas du tout. "Tu ne veux pas tomber en panne à 100 km dans le bois à moins 35 en pleine tempête, et si jamais cela arrive, il faut idéalement que tu puisses te débrouiller un peu, si tu veux repartir. Des fois, il n'y plus de signal en plein bois, donc aucun moyen d'appeler à l'aide. Mais les gars connaissent leurs surfaceuses, ils ont de l'oreille et quand ils l'écoutent rouler et qu'ils perçoivent le moindre petit son inhabituel, ils savent qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond et immédiatement ils corrigent le tir ". 

En plus de connaissance mécanique, l'opérateur doit avoir un bon sens de l'observation afin de s'assurer que les pistes ne soient pas obstruées par un arbre ou encore qu'un pont se soit fragilisé. "Il faut que tu sois attentif, les sentiers sont à plusieurs endroits très étroits et en plus, tu ne peux pas te permettre qu'un motoneigiste risque un accident parce que tu n'as pas vu un trou ou une lame de neige qui s'est formé en plein milieu de la piste, ou même un arbre ou une branche qui dépasse du bord de la piste, assez pour qu'il existe un danger d'impact. Tu es responsable de l'état de tes sentiers, affirme Julie Moreau.

Il faut souligner aussi la grande collaboration des propriétaires de terres agricoles qui permettent gratuitement aux adeptes du sport (aux clubs) de pouvoir circuler sur leur terre, d'année en année, tout comme il faut aussi mentionner le travail colossal des opérateurs bénévoles qui donnent de leur temps afin de faire l'entretien des sentiers de motoneiges, et cela, en dehors de leurs heures de travail régulier. Julie Moreau: "Sans eux la tâche serait impossible et il n'y aurait tout simplement pas de pistes pour circuler de façon sécuritaire, et la sécurité de nos membres et des adeptes est très importante pour nous. Selon la fédération des clubs motoneigistes du Québec, la motoneige est une activité de plein air qui permet aux gens d'être en contact avec la nature et qui favorise la vie sociale. C'est un sport stimulant qui aide à libérer le stress et qui favorise un bon équilibre psychologique. De plus, la motoneige est une activité qui peut se pratiquer en famille et qui favorise les relations parents-enfants. Historiquement, les gens qui font de la motoneige dès leur jeune âge continuent à en faire avec leurs parents durant toute leur vie, partageant ainsi de merveilleuses expériences avec leurs proches. D'ailleurs encore de nos jours et dans plusieurs régions nordiques, la motoneige constitue encore la principale forme de récréation en plein air et, dans certains cas, le principal moyen de transport disponible.

 Il est donc primordial que les usagers puissent circuler en toute quiétude et sécurité dans les milliers de km de sentiers que compte le Québec avec ses 197 clubs de motoneiges, tous entretenus par de surfaceurs bénévoles qui année après année sont au rendez-vous pour faire en sorte que les adeptes s'amusent de façon sécuritaire.

  A LIRE AUSSI ...

Le Sentier de la rivière de Waterville renaît

Mardi le 18 juin 2024
Le Sentier de la rivière de Waterville renaît
Un nouveau site Sous les pavés inauguré dans la Municipalité de Ste-Edwidge-de- Clifton

Lundi le 10 juin 2024
Un nouveau site Sous les pavés inauguré dans la Municipalité de Ste-Edwidge-de- Clifton
Céramique à Way’s Mills : un incontournable de l’art en Estrie fête ses 20 ans

Mercredi le 19 juin 2024
Céramique à Way’s Mills : un incontournable de l’art en Estrie fête ses 20 ans
NOS RECOMMANDATIONS
Chocolat Lamontagne : La relève familiale assume la direction

Mercredi le 17 juillet 2024
Chocolat Lamontagne : La relève familiale assume la direction
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke

Mardi le 16 juillet 2024
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie

Jeudi le 18 juillet 2024
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 juillet 2024
Une ville sans gouvernail…

François Fouquet
Lundi, 15 juillet 2024
Nourrir la bête

Un piéton de 71 ans frappé par un véhicule sur la rue King Ouest à Sherbrooke Par François Lafleur Mercredi, 17 juillet 2024
Un piéton de 71 ans frappé par un véhicule sur la rue King Ouest à Sherbrooke
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke Par François Lafleur Mardi, 16 juillet 2024
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke
Une ville sans gouvernail… Par Daniel Nadeau Mercredi, 17 juillet 2024
Une ville sans gouvernail…
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous