Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  SOCIÉTÉ / SOCIÉTÉ

L’Université de Sherbrooke lance un projet pour contrer la pénurie d’enseignants en Estrie

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Crédit photo: Getty Images/iStockphoto.
Julie Meese Par Julie Meese
redaction@estrieplus.com
Jeudi le 17 août 2023

Pour lutter contre la pénurie d'enseignants dans les écoles, la Faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke lance un programme qui offrira la possibilité au centre de service scolaire de l'Estrie d'engager des étudiants et des étudiantes dès l'automne 2023.

39 étudiants et étudiantes

 «La Faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke permettra à des étudiantes et étudiants du baccalauréat en enseignement au préscolaire et au primaire (BEPP) d'accepter des contrats de travail durant leur dernière année d'études dans le cadre de stages à l'emploi comprenant des horaires flexibles et des cours à distance», explique Pierre-Alain Filippi, professeur et responsable de la formation pratique au BEPP.  « En quatrième année au BEPP, les étudiantes et les étudiants détiennent une formation qui est déjà bien avancée et constituent ainsi une main-d'œuvre moins fragile que les personnes non qualifiées. Avec ce nouveau programme de stages en emploi, ces personnes étudiantes auront l'occasion d'enrichir leur formation avec cette expérience tout en recevant l'encadrement et le soutien nécessaire», explique Pierre-Alain Filippi, professeur et responsable de la formation pratique au  baccalauréat en enseignement au préscolaire et au primaire (BEPP).

« Dans la mesure où cela ne nuit pas à la formation, le CSSRS est toujours heureux que l'Université de Sherbrooke ajuste son offre à nos besoins en recrutement de personnel »

- Donald Landry, secrétaire général et directeur du Service des communications

Pour ce projet, 39 étudiants et étudiantes ont été sélectionnés. Pour procéder à cette sélection, les professeurs responsables de ce nouveau programme se sont basés sur les résultats des trois stages que les étudiants et les étudiantes ont dû effectuer au cours des sessions précédentes. Également, ils ont regardé le parcours académique des personnes. « Si nous constations que l'étudiant et l'étudiante avaient des difficultés, le but n'étaient pas de lui ajouter des tâches supplémentaires avec ce stage en emploi.  Nous avons préféré laisser la possibilité à cette personne de continuer à s'améliorer au niveau académique», explique Pierre-Alain Filippi. « Par contre, il faut savoir que c'est la première année que ce programme est mis en place, donc peut-être que des personnes que nous avons dû refuser auraient très bien pu réussir facilement le stage en emploi. Comme c'est tout nouveau,  c'est certain que nous allons nous améliorer dans le futur», ajoute monsieur Filippi. 

Des employés du centre de service scolaire

Les 39 personnes sélectionnées pour cette année deviendront des employées des différents milieux scolaires. Elles se retrouveront seules à s'occuper d'une classe, tout en étant rémunérées. «Avec ce nouveau projet, on veut contribuer concrètement à soutenir le milieu scolaire face à la pénurie de personnel enseignant en offrant la possibilité, à une partie de nos personnes étudiantes, de continuer sa scolarité dans de bonnes conditions tout en étant disponible pour accepter des contrats d'enseignement dans des écoles», souligne Laurent Theis, professeur et directeur du Département de l'enseignement au préscolaire et au primaire.À Noter que des étudiants et des étudiantes de l'Université de Sherbrooke, ont, par le passé, déjà fait des stages en emploi, mais pas sous cette formule mise sur pied par les professeurs Filippi et Theis.

 «Ce qui m'a intéressée en premier lieu, c'est évidemment la possibilité d'être enfin rémunérée dans le cadre d'un stage en enseignement. Le quatrième stage exige déjà une prise en charge complète de la classe, alors pourquoi ne pas avoir un contrat et être payée? J'ai maintenant l'opportunité d'évoluer sur le terrain en étant accompagnée par toute une équipe de professionnels à l'université, de pallier la pénurie criante de main-d'œuvre dans le milieu et d'être rémunérée pour le faire. Les bénéfices que cela m'apporte sont énormes!»

 - Shelly Couture, étudiante au BEPP

Une formation adaptée

 «Sur le plan de la formation, la quatrième année du BEPP a dû être adaptée pour permettre aux personnes étudiantes d'avoir la possibilité d'accepter un contrat de travail à travers le Québec sans compromettre leurs études. Le Département de l'enseignement au préscolaire et au primaire de la Faculté d'éducation a ainsi redéfini l'organisation des cours pour le tiers des personnes étudiantes, le but étant de faire en sorte qu'une partie des étudiantes et étudiants soit disponible lors des horaires scolaires pour qu'elle puisse enseigner dans des classes», explique Pierre-Alain Filippi.

Soulignons que ce  programme avait commencé avec la professeure Marie-Josée Dumoulin. Après sa retraite en 2021, les professeurs Pierre-Alain Filippi et Matthieu Petit ont pris en charge le programme.

 


 


  A LIRE AUSSI ...

Une taxe de 34 $ sur l’immatriculation à Sherbrooke

Mercredi le 22 mai 2024
Une taxe de 34 $ sur l’immatriculation à Sherbrooke
Grève possible à la Société de transport de Sherbrooke

Lundi le 13 mai 2024
Grève possible à la Société de transport de Sherbrooke
L’Université Bishop’s brille encore

Lundi le 13 mai 2024
L’Université Bishop’s brille encore
NOS RECOMMANDATIONS
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans

Mardi le 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke

Jeudi le 16 mai 2024
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

inscription infolettre 600
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc Par Daniel Campeau Jeudi, 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous