Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  SOCIÉTÉ / SOCIÉTÉ

Des plantes pour aider les bébés prématurés

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Le mois des bébés plantes
Julie Meese Par Julie Meese
redaction@estrieplus.com
Jeudi le 9 mars 2023

Depuis le 1e mars, il est possible de se procurer des petites plantes afin d'amasser des fonds qui viendront soutenir les parents, les bébés et la recherche en néonatologie.

« Chaque jour est un jour de plus» - Marie-Claude Barrette

L'histoire de Mélanie Grégoire et de son fils Laurent

Mélanie Grégoire est directrice générale des Serres St-Élie. Elle est aussi l'instigatrice de cette levée de fonds. En 2020, Mélanie a donné naissance à un petit garçon né prématurément. Laurent est né à 30 semaines de grossesse. Elle a passé plus de deux mois à l'hôpital auprès de son petit Laurent qui a souffert de plusieurs complications. Cette période fut des plus stressantes pour Mélanie et pour sa famille.« Lorsqu'on vit cela, nous somme transformées à jamais», explique-t-elle.

Horticultrice de profession, c'est lors de son séjour à l'hôpital avec Laurent qu'elle a eu l'idée des bébés plantes : « Je me suis dit que cela pourrait être une bonne idée [le mois des bébés plantes] afin de redonner au suivant.» Son projet a été accueilli à bras ouverts. Lorsqu'elle a contacté Marie-Claude Barrette afin de lui demander d'être l'ambassadrice pour cette année, tout de suite, la réponse a été oui! « Avant d'appeler Marie-Claude, je m'étais préparée une liste d'arguments pour la convaincre de collaborer avec moi», explique Mélanie. « Finalement, je n'en ai eu même pas besoin. Elle a accepté immédiatement», mentionne-t-elle en riant.

Le mois des bébés plantes existe depuis 3 ans. Depuis, Mélanie Grégoire a reçu énormément de soutien et d'amour autour d'elle : « J'ai tellement de messages de parents qui me remercient. C'est incroyable. Il y a beaucoup de gens qui ont voulu embarquer avec moi. Personne ne m'a dit non!»

Maintenant, Laurent a trois ans et il se porte à merveille. Et, il adore jouer avec ses deux frères!

L'histoire de Marie-Claude Barrette et de son fils Charles

Il y a 23 ans, le 14 décembre 1999, l'animatrice Marie-Claude Barrette a donné naissance à son fils Charles à 34 semaines de grossesse. « Lorsque Charles était dans mon ventre, on lui donnait 2% de chance de survie», mentionne Marie-Claude Barrette. « Pour que mon bébé puisse naitre en bonne santé, j'ai gardé le lit pendant 4 mois et demi. Un faux mouvement pouvait provoquer la mort du bébé. Jusqu'à 24 semaines, l'enfant pouvait être viable», explique -t-elle.

En fait, il a fallu attendre 27 semaines pour être certain : «Lorsque cela a fait 27 semaines, on pouvait commencer à respirer!» Aujourd'hui son fils Charles va très bien. Il est en très bonne santé.

Le mois des bébés plantes pour Marie-Claude Barrette

Une belle complicité unit Mélanie Grégoire et Marie-Claude Barrette. « Nous avons vécu deux histoires différents, mais qui se complètent», souligne l'animatrice. «Moi c'était quand mon bébé était dans mon ventre et, Mélanie, c'était lorsqu'il était à l'extérieur d'elle.» Madame Barrette a entendu parler du mois des bébés plantes l'année dernière. Elle est très fière d'en être l'ambassadrice pour cette 3e édition. : « 23 ans plus tard, je remets à mon tour et j'aide à faire avancer la recherche, grâce à Mélanie.» 

Les bébés plantes

Les plantes sont vendues en pot de 3,5" au cout de 9,99$. Elles sont disponibles aux Serres St-Élie, chez les marchands IGA et en ligne. La moitié de la somme recueillie est remise à la recherche en néonatologie. L'autre moitié est remise à l'unité néonatale de la région dans laquelle la plante a été achetée. Depuis 2020, plus de 182 000$ ont été remis .


  A LIRE AUSSI ...

21 millions pour 40 autobus électriques à Sherbrooke

Lundi le 19 février 2024
21 millions pour 40 autobus électriques à Sherbrooke
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke

Jeudi le 22 février 2024
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke
Un premier bal des finissants pour la communauté 2SLGBTQ+ de l'Estrie

Lundi le 19 février 2024
Un premier bal des finissants pour la communauté 2SLGBTQ+ de l'Estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Loto-Québec recherche le détenteur d’un billet gagnant en Estrie

Jeudi le 22 février 2024
Loto-Québec recherche le détenteur d’un billet gagnant en Estrie
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke

Mardi le 20 février 2024
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke
Prédateur sexuel de nouveau arrêté à Sherbrooke par la Sûreté du Québec

Vendredi le 23 février 2024
Prédateur sexuel de nouveau arrêté à Sherbrooke par la Sûreté du Québec
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 28 février 2024
Pas de crise dans la monde municipal

François Fouquet
Lundi, 26 février 2024
Le train qui passe et celui qu’on manque

Jasons Théââââââtre
Jeudi, 22 février 2024
Malaises théâtraux

inscription infolettre 600
Deux hommes recherchés pour vol dans le nord de Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 26 février 2024
Deux hommes recherchés pour vol dans le nord de Sherbrooke
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 22 février 2024
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke Par Julie Meese Mardi, 20 février 2024
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous