Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  EN ESTRIE / Actualité

Près de 2 500 signatures en faveur d’un Beer Garden

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Au moment d’écrire ces lignes (lundi 13 h 15), le nombre de signatures était de 2 179.
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com
Lundi le 26 mars 2018

Une pétition en faveur du projet de Beer Garden au coin des rues Merry et Principale à Magog a atteint presque 2 500 signatures en quelques jours. Le jeune homme à la tête de cette pétition, Lucas Bergeron-Pauzé, considère que la population n'a pas été assez sondée dans ce dossier.

En mettant cette pétition sur pied, Lucas Bergeron-Pauzé ne pensait pas avoir autant de signatures. La popularité de sa pétition démontre bien l'engouement des Magogois (et même des S herbrookois) dans ce projet.

« Pour être honnête, je croyais avoir 200 à 300 signatures, maximum, alors oui je suis assez étonné des chiffres! Selon moi, la Ville n'a pas assez sondé la population par rapport à ce projet qui aurait amené une clientèle différente. C'est un beau projet plus familial, ce qui manque beaucoup au centre-ville. Personnellement, je ne vois pas en quoi un Beer Garden deviendrait une grosse compétition pour les commerçants ; l'endroit attirerait davantage des familles qui se promènent sur la rue Principale ou qui se dirigent vers la plage. »

Au moment d'écrire ces lignes (lundi 13 h 15), le nombre de signatures était de 2 179, et les chiffres montent rapidement. Il faut dire qu'ils sont nombreux à avoir partagé la page de la pétition sur les réseaux sociaux.

Steeve Cloutier, un Magogois qui s'intéresse de très près à la politique municipale, n'a pas hésité à partager la pétition de M. Bergeron-Pauzé. Il a aussi invité la population à écrire à leur conseiller.

« Le processus démocratique habituel n'a pas été respecté et c'est ce qui me déplait dans ce dossier, explique M. Cloutier. De mémoire, c'est la première fois qu'on ne se rend pas au bout du processus démocratique. Pourtant, moi les échos que j'avais concernant ce projet étaient positifs; les gens trouvaient le projet intéressant. »

Rappelons que trente personnes avaient demandé la tenue d'un registre, mais le conseil en majorité a changé d'idée lundi dernier et a décidé ne pas aller en registre (5 élus contre 3). Selon les élus qui ont choisi de laisser tomber le projet, les citoyens de Magog ne veulent pas de ce projet au cœur du centre-ville. Une opinion que ne partage cependant pas la mairesse de Magog Vicki-May Ham.

La Ville reviendra-t-elle sur sa décision

L'auteur de la pétition espère que le nombre impressionnant de signatures fera en sorte que le sujet reviendra sur la table et que le conseil municipal ira en registre. Mais est-ce possible? Légalement oui, souligne la mairesse de Magog Vicki-May Ham, mais il faudra d'abord que la majorité des conseillers soit d'accord.

« Ce qui est certain, c'est que ça nous oblige à reparler du projet, indique Mme Ham. D'ailleurs, plusieurs citoyens ont indiqué sur les médias sociaux qu'ils comptent venir au prochain conseil municipal (qui aura lieu mardi le 3 avril). »

Est-ce que le nombre de signatures qu'a recueilli jusqu'à présent la pétition étonne la mairesse? « Oui, absolument, répond-elle. C'est une pétition positive et les gens se mobilisent davantage lors de pétition négatives. »

On peut lire aussi sur la page de la pétition (sur change.org) de nombreux commentaires de signataires en faveur du Beer Garden au centre-ville. En voici quelques-uns:

« Notre ville a besoin de sang neuf et on doit cesser d'empêcher l'évolution de notre ville pour assurer sa survie à long terme. »

« Super projet qui attirera une nouvelle clientèle et qui fera briller Magog. »

« Trente personnes sur l'ensemble de la ville? Ça c'est de la démocratie. Les commerçants doivent s'en réjouir »

« Il s'agit d'un projet innovateur et qui répond aux besoins touristiques de la ville. Refuser d'aller de l'avant est une erreur. »

 


  A LIRE AUSSI ...

Décontamination du secteur des Grandes-Fourches: Québec verse 13 millions à la Ville de Sherbrooke

Vendredi le 19 janvier 2024
Décontamination du secteur des Grandes-Fourches: Québec verse 13 millions à la Ville de Sherbrooke
L’Estrie est dans le prestigieux palmarès du New York Times pour une deuxième année de suite

Mercredi le 10 janvier 2024
L’Estrie est dans le prestigieux palmarès du New York Times pour une deuxième année de suite
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke

Mardi le 20 février 2024
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Suspect recherché pour vol qualifié à Sherbrooke

Lundi le 26 février 2024
Suspect recherché pour vol qualifié à Sherbrooke
Quoi faire pendant la semaine de relâche en Estrie

Jeudi le 29 février 2024
Quoi faire pendant la semaine de relâche en Estrie
Deux hommes recherchés pour vol dans le nord de Sherbrooke

Lundi le 26 février 2024
Deux hommes recherchés pour vol dans le nord de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 4 mars 2024
Tu as un toit, toi?

Daniel Nadeau
Mercredi, 28 février 2024
Pas de crise dans le monde municipal

Suspect recherché pour vol qualifié à Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 26 février 2024
Suspect recherché pour vol qualifié à Sherbrooke
Quoi faire pendant la semaine de relâche en Estrie Par Catherine Blanchette Jeudi, 29 février 2024
Quoi faire pendant la semaine de relâche en Estrie
Pas de crise dans le monde municipal Par Daniel Nadeau Mercredi, 28 février 2024
Pas de crise dans le monde municipal
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous