Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  SOCIÉTÉ / SOCIÉTÉ

VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour contrer le virus

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Brendan Bell et Morgane Da Rocha. Crédit : Mathieu Lanthier/UdeS.
Julie Meese Par Julie Meese
redaction@estrieplus.com
Vendredi le 21 juin 2024

Les récents résultats des recherches effectuées par l'équipe de Brendan Bell, PhD en microbiologie et infectiologie à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke, permettent de faire un pas de plus pour vaincre le VIH/SIDA.

Un rayonnement à l'international

Les résultats de l'équipe de chercheurs ont été publiés dans le prestigieux journal international PLOS Pathogens, le 23 mai dernier. Il s'agit d'une revue scientifique consultée en ligne par des médecins et des étudiants en médecine partout à travers le monde.

Deux découvertes majeures

Depuis plus de 10 ans, l'équipe de chercheurs de l'Université de Sherbrooke s'efforce de mieux comprendre cette maladie qui infecte le système immunitaire du corps. En 2024, ils ont découvert une « clé » moléculaire qui joue un rôle important dans le contrôle de la « réplication active » ou de « l'état dormant » du virus. Cet état est « l'obstacle principal à la guérison du VIH ». Il constitue « un problème majeur pour le développement d'un vaccin contre celui-ci ».  Au fil du temps, le virus s'intègre dans le propre ADN de la personne atteinte. De ce fait, il ne peut pas être ciblé par les « médicaments antirétroviraux (ARV)» disponibles présentement. Le VIH se cache dans le système immunitaire. Cette découverte est liée à une autre de 2012 du professeur Bell. À l'époque, « le laboratoire du professeur Bell avait découvert une « serrure » moléculaire au sein du génome du VIH et avait démontré qu'un complexe de protéines de nos cellules pouvait être piraté par le VIH pour se déverrouiller afin de sortir de sa latence et entrer en réplication active. » - (source : Université de Sherbrooke) 

Ces deux découvertes (celles de 2024 et de 2012) sont plus qu'importantes dans une période où les cas de personnes atteintes du VIH sont en hausse. 

25 % en Estrie

La publication dans le PLOS Pathogens permet de mettre en lumière le travail de longue haleine accompli par l'équipe du professeur Bell et, en outre, de remettre sur le devant de la scène la lutte contre le VIH/SIDA. Il faut savoir que dans les dernières années, particulièrement entre 2021 et 2022, les diagnostics ont augmenté de 25 % en Estrie. Selon le professeur Bell, cette augmentation peut s'expliquer, entre autres, par le manque de vigilence. « Le fait que la maladie se traite avec des médicaments amène les gens à baisser la garde. Ils sont moins inquiets qu'avant, lorsque le VIH/SIDA était au centre de l'actualité. » Même si l'arrivée des médicaments a réduit le taux de mortalité de façon significative, en particulier dans les pays industrialisés où l'accès au traitement est plus facile, la recherche doit continuer pour trouver un vaccin afin d'irradier cette pandémie. Mentionnons que, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), 39 millions de personnes vivent avec le virus à travers le monde. « Cela représente la population du Canada ! », souligne Brendan Bell.

« Le virus est banalisé »... et cela a de graves conséquences

La trithérapie, la quadrithérapie ou la bithérapie ont changé la course de la pandémie, mais il ne faut pas perdre de vue l'importance de continuer la lutte pour éradiquer le VIH. « Les médicaments antirétroviraux, c'est un triomphe de la science. Toutefois, allons au but pour trouver un vaccin et/ou une guérison contre ce virus ! Comme il y a maintenant des médicaments, notre société ne se préoccupent plus assez à l'éradication de la pandémie. Le virus risque d'être banalisé et, à cause de cela, la possibilité de ne plus avoir les fonds nécessaires pour poursuivre la recherche pour une solution définitive au VIH/SIDA est gravement réelle », explique le professeur Bell.

Pour faire simple, le manque de financement équivaut à plus de personnes qui sont à risque de contracter le virus ( avec une possibilité de le transmettre à d'autres si elles ne prennent pas leur médication adéquatement) et, pour des millions d'êtres humains à travers le globe, d'en mourir.


«...de nombreuses promesses visant à améliorer le sort des femmes et des filles dans le monde n'ont pas été tenues. Près de 40 ans après le début de la riposte, le sida demeure une des principales causes de mortalité chez les femmes de 15 à 49 ans et près de 6 000 jeunes femmes de 15 à 24 ans sont contaminées par le virus chaque semaine.» - (source : rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) publié en mars 2020 en lien avec des inégalités entre les hommes et les femmes) 


L'intelligence artificielle pour trouver une solution

En ce moment, Brendan Bell et sa doctorante Morgane Da Rocha se concentrent sur la façon dont ils pourraient « exploiter » l'intelligence artificielle afin « d'identifier de petites molécules pouvant avoir un impact sur la latence du VIH. » Les travaux de recherche sont présentement en cours à l'Université de Sherbrooke.

Et... une petite subvention serait probablement la bienvenue...


  A LIRE AUSSI ...

Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie

Jeudi le 18 juillet 2024
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie
Maladie de Lyme : comment reconnaître une tique ?

Jeudi le 11 juillet 2024
Maladie de Lyme : comment reconnaître une tique ?
Échangeur Darche : l’autoroute 410 à Sherbrooke sera fermée tout le weekend dans les deux directions

Mercredi le 10 juillet 2024
Échangeur Darche : l’autoroute 410 à Sherbrooke sera fermée tout le weekend dans les deux directions
NOS RECOMMANDATIONS
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie

Jeudi le 18 juillet 2024
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke

Mardi le 16 juillet 2024
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke
Chocolat Lamontagne : La relève familiale assume la direction

Mercredi le 17 juillet 2024
Chocolat Lamontagne : La relève familiale assume la direction
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 juillet 2024
Une ville sans gouvernail…

François Fouquet
Lundi, 15 juillet 2024
Nourrir la bête

inscription infolettre 600
Une ville sans gouvernail… Par Daniel Nadeau Mercredi, 17 juillet 2024
Une ville sans gouvernail…
Collision entre un motocycliste et un véhicule rue King Est à Sherbrooke Par François Lafleur Lundi, 15 juillet 2024
Collision entre un motocycliste et un véhicule rue King Est à Sherbrooke
Chocolat Lamontagne : La relève familiale assume la direction Par François Lafleur Mercredi, 17 juillet 2024
Chocolat Lamontagne : La relève familiale assume la direction
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous