Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  ACTUALITÉS / Actualités

Un vélo triporteur pour briser l’isolement des aînés

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Notons que le triporteur circulera dans un rayon de trois kilomètres, et ce, à partir du secteur King Ouest et Jacques-Cartier. L’activité prendra fin le 27 août prochain, mais d’ici là, le service est offert sept jours sur sept, entre 9 h et 16 h.
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com
Lundi le 3 juillet 2017

Un projet pilote est en branle depuis jeudi dernier à Sherbrooke pour briser l'isolement des aînés. En effet, Un vélo une ville permet aux personnes de plus de 55 ans de faire gratuitement des balades à bord d'un vélo triporteur, conduit par des jeunes du milieu scolaire.

Les personnes âgées n'ont pas toujours l'opportunité d'aller faire une balade de plaisance hors de leur résidence. C'est pourquoi la Ville de Sherbrooke accueille le projet pilote, Un vélo une ville. En effet, il s'agit d'un service utilitaire offert gratuitement aux personnes de plus de 55 ans.

« Les balades de plaisances se font à bord d'un vélo triporteur conduit par des jeunes qui bénéficient d'un emploi d'été et d'une bourse d'études à la fin de la période de travail », explique la Ville de Sherbrooke.

« Cette activité est pour les aînés et l'objectif est vraiment de briser l'isolement des aînés, précise Richard Turgeon, directeur général du projet, Un vélo une ville. Des fois, ils ont peu de chance de sortir de la résidence pour une seule balade de plaisance. Le principe de l'activité Un vélo une ville est de s'associer aux municipalités pour offrir ce service gratuitement aux aînés. Ça leur permet de connaître un bel été », indique-t-il.

Notons que le triporteur circulera dans un rayon de trois kilomètres, et ce, à partir du secteur King Ouest et Jacques-Cartier. L'activité prendra fin le 27 août prochain, mais d'ici là, le service est offert sept jours sur sept, entre 9 h et 16 h. Les balades sont d'une durée d'une heure et permettent aux gens de rester actifs, tout en découvrant certains lieux sherbrookois.

Si le projet pilote est bénéfique pour les aînés, il l'est tout autant pour les jeunes. « Ça motive le jeune de continuer à aller à l'école, illustre M. Turgeon. Il y a la valeur du contact intergénérationnelle. Les jeunes sont emballés avec ce travail. Ça se passe beaucoup sur le plan humain », note-t-il.


  A LIRE AUSSI ...

Le Vieux Clocher de Magog fête ses 50 ans avec une programmation éclatante et empreinte de nostalgie

Mardi le 21 mai 2024
Le Vieux Clocher de Magog fête ses 50 ans avec une programmation éclatante et empreinte de nostalgie
9e édition de la Guignolée des quartiers au profit de Moisson Estrie

Mardi le 21 mai 2024
9e édition de la Guignolée des quartiers au profit de Moisson Estrie
Dix employés d’une entreprise familiale de Stanstead remportent 1 million de dollars au Lotto Max

Mercredi le 22 mai 2024
Dix employés d’une entreprise familiale de Stanstead remportent 1 million de dollars au Lotto Max
NOS RECOMMANDATIONS
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans

Mardi le 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 16 mai 2024
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous