Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Noël en studio

 Imprimer   Envoyer 

Autant se faire à l'idée, on n'aura pas un Noël blanc. Pas blanc pantoute, même.

Bon.

Je n'irai pas sur le sentier sans neige du débalancement climatique. Comme c'est déjà arrivé à quelques reprises au siècle présent et dernier, voilà bien qui prouve, hors de tout doute raisonnable, que les changements climatiques n'ont rien à voir avec un quelconque abus des ressources de notre planète, non? Ben voyons! C'est de la paranoïa collective, les changements climatiques...

Alors, voilà, sautons dans nos véhicules à quatre roues motrices (essentiels pour affronter l'hiver...) et allons gaiement magasiner.

Je prendrai plutôt le sentier (pas plus neigeux, cette année...) du Noël exceptionnellement très chaud et vert.

J'avoue un petit malaise.

On dirait que la vie est une grande roue qui tourne de plus en plus vite. Pour l'arrêter, il n'y a plus grand-chose.

Il y a déjà eu les dimanches tranquilles. Ces dimanches lors desquels l'immense majorité des commerces étaient fermés. La grande roue de la vie, à défaut de s'arrêter, ralentissait pas mal, le temps d'une petite journée par semaine.

« Oui, mais, là, tu fais dans la nostalgie. Tu oublies que plusieurs personnes ont des heures de travail grâce aux magasins ouverts le dimanche! »

« Ouais, ce qui leur permet de joindre aisément la grand-messe de la consommation. C'est inclusif, la consommation, après tout. En tous les cas, si tu ne consommes pas assez, tu es exclu... » 

Mais bon.

La grande roue tourne. Et vite.

Plus grand-chose pour l'arrêter.

Sauf, peut-être, la période des Fêtes.

Et là, j'ai peur de la manquer. D'où mon malaise.

J'ai été surpris, le 18 décembre, en entendant des gens se dire :

« Si je te revois pas, passe un joyeux Noël! »

« Déjà? », me suis-je dit.

Il est là, mon malaise. Tout est vert. Il pleut. Il fera au moins 10 degrés à Noël. Pour l'ambiance, on repassera.

Je me sens exactement comme dans ces films de Noël. Ces films qui doivent mettre en lumière la magie de Noël. Ces films dans lesquels les flocons de neige n'ont rien à voir avec la réalité que l'on connaît au Québec. Ces films dans lesquels on devine bien que les effets spéciaux ont été nécessaires pour faire croire à quelque chose qui n'est pas.

Chaque fois que je vois un de ces films, je me dis qu'au moins, ici, ce ne sera pas de la neige synthétique. Que le tapis blanc sera neigeux. Neigeux de neige. De la neige qui a neigé. Ah! Comme elle a neigé, d'ailleurs!

Ben, pas cette année.

Comme ce sera un Noël de même, j'ajoute une décoration lumineuse et je pousse un peu plus loin l'écoute de musique de Noël.

Des fois, il nous faut être imaginatifs pour ralentir la grande roue!

Joyeux Noël à vous tous!

Clin d'œil de la semaine

Entendu cette semaine :
« J'ai acheté des raquettes à neige à ma fille cette année. Me semble que mon cadeau est poche, subitement... »


  A LIRE AUSSI ...

Rien de plus important… que le cellulaire

Mardi le 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire
Trump et Poilièvre : quand ça dépasse les anecdotes

Lundi le 6 mai 2024
Trump et Poilièvre : quand ça dépasse les anecdotes
Puissante candeur de la jonquille

Lundi le 13 mai 2024
Puissante candeur de la jonquille
NOS RECOMMANDATIONS
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke

Jeudi le 16 mai 2024
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc Par Daniel Campeau Jeudi, 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 16 mai 2024
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous