Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  TECHNO / Info-techno

L’essentielle magie de PhotoRec

 Imprimer   Envoyer 
Nelson Dumais Par Nelson Dumais
Mardi le 2 août 2011

Toute photo n'est pas essentielle à conserver, mais toute ne mérite pas la destruction pour autant. Prenez le cas d'André, un Madelinot qui nous fait l'honneur d'une lecture régulière. Il vient de me raconter avoir failli perdre 250 clichés de vacances qu'un mauvais appareil photo avait rendus illisibles. C'est comme si la carte flash, une Lexar SD d'un Go, avait été reformatée. Quelle horreur !

André s'était résigné à son sort jusqu'à ce qu'il ne découvre un gratuiciel Open Source appelé PhotoRec. Il a vivement téléchargé le produit, un petit utilitaire qui ne nécessite aucune installation, et, après un mini gossage sous Win 7 en mode terminal, il a pu tout récupérer. Zéro perte ! Disposant moi-même d'une carte DS récemment reformatée, j'ai voulu vérifier ce petit produit miracle et, croyez-moi, j'ai été assez impressionné.


Une fois le produit téléchargé du site du fabricant (il y en a plusieurs versions, Mac. Linux, etc.), on place le dossier où bon nous semble et on l'ouvre. On clique ensuite sur le fichier exécutable « photorec_win.exe », ce qui ouvre la petite application dans le terminal Windows (ça doit être semblable sous Mac OS X ou Linux). Là on suit tranquillement les explications « geeko-informatico-anglaise » (si on ne comprend rien, il est très simple de quitter ou de revenir en arrière) et coucou, ça finit par marcher. Le traitement est assez rapide. Dans mon cas il a fallu 90 secondes pour 131 photos (illustration ci-après).

L'important est de bien identifier la source des photos détruites (p. ex. lecteur H) et d'accepter la destination qu'il nous propose pour y stocker ses trouvailles, en l'occurrence un sous-dossier qu'il crée dans le dossier PhotoRec. Il faut aussi savoir que ce logiciel a suffisamment d'intelligence pour comprendre ce sur quoi on veut le faire travailler : tel format de carte, tel type de partition, etc. S'il le sait, il place son choix en surbrillance et on n'a qu'à avaliser.

Courrez vous télécharger ce petit bijou pas vraiment convivial, mais quand même essentiel. Si jamais la vie fait que vous devez l'utiliser, n'oubliez pas, à ce moment, d'avoir une pensée reconnaissante envers votre frère des Îles, André.

-

Nelson Dumais - www.nelsondumais.com


  A LIRE AUSSI ...

Étouffante étoffe

Lundi le 29 avril 2024
Étouffante étoffe
Notre histoire en archives: L’échangeur Darche

Mardi le 7 mai 2024
Notre histoire en archives: L’échangeur Darche
Rien de plus important… que le cellulaire

Mardi le 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire
NOS RECOMMANDATIONS
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans

Mardi le 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous