L'animatout
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Calendrier Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Le revers de la main

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 9 mai 2022      

La main est un outil fabuleux. Je bricole un peu et je constate, dans mon atelier, que ça en prend, des outils, pour reproduire ce que la main peut faire! Les outils développés permettent d'appliquer beaucoup plus de force, mais un geste à la fois.

Capable de dextérité fine, la main est reliée à un cerveau qui ajuste en temps réel les mouvements, en plus de les enregistrer au point où ceux-ci s'expriment même en mode réflexe. 

Fascinant, dirait Charles Tisseyre.

Si la main est fascinante, son revers est plus grossier pas mal. À peu près aucune dextérité et une délicatesse très relative au menu.

Je pensais à la main, ce matin, en consultant les journaux du jour.   

La main de la maman, en cette fête des Mères, qui peut tout accomplir et tout réparer. La main qui, par ses gestes, semble savoir et comprendre ce qu'il faut faire.

Et quand une maman balaie un sujet du revers de la main, généralement, le débat est clos.

Donc, en lisant mes journaux du jour, je me disais ceci : en politique comme en société, on a besoin de mains, pas tant de revers de main.

L'attrait pour le revers

Je lisais un compte-rendu du discours de Pierre Poilievre à Lévis. Poilievre est un adepte incontesté du revers de la main. « On n'a pas besoin de propagande libérale de gauche payée par les contribuables », s'exclame-t-il en parlant de son intention de soustraire 1milliard de dollars de financement à Radio-Canada.

Et les gens applaudissent.

Le revers de la main, c'est ça. C'est plaider la liberté totale de chaque individu, quitte à insulter et dénigrer tous les autres. Dans ce cas, tous les journalistes. D'ailleurs, Poilievre n'accorde pas d'entrevues. C'est annoncé au départ. Aucune raison de parler à un menteur manipulé, non?

Ça me fait peur.

Peur parce qu'à force de varger comme ça, c'est le sens critique qu'on étouffe.

En même temps, je peux comprendre que les gens soient attirés par ce qu'ils appellent le « franc parler » des Trump et Poilievre. Je comprends qu'ils sont tannés de l'autre revers de la main servi par tant d'autres politiciens qui, depuis des décennies, répètent les mêmes phrases creuses pour se faire élire. Ces politiciens qui, au nom de leur réélection, ont tant et tant « surfé » sur la vague des sondages, laissant de côté la notion de plan de société étoffé.

Ce qui me fait dire que le dernier mandat gouvernemental vraiment utile et structuré qu'on a eu, au Québec, remonte à 1976-1981.

Alors, que les gens soient tannés, soit.

Mais au point de ne pas faire de nuances par rapport aux affirmations grossières et aux phrases choc répétées ad nauseam d'un Popilievre ou d'un Trump? Au point de ne pas voir qu'il joue exactement la même carte des phrases choc sans autres explications? Isssshhhhh...

Les mains au pouvoir

Je reviens à la main. Celle qui construit. Qui agit avec dextérité. Celle qui est reliée à un cerveau capable de trier et de nuancer les décisions et les gestes à poser.

L'ère dans laquelle nous vivons est complexe. Une ère qui mérite bien mieux que de grands coups de revers de main.

On ne sait plus débattre au Canada. C'est probablement pire au Québec. S'arrêter à des idées choc sans se soucier des conséquences qui découleront, c'est dangereux. Plaider pour la liberté totale de chaque individu sans se soucier des responsabilités que chacun a quand il vit en société, c'est dangereux.

Mais on ne peut rien demander à Poilievre, le revers de sa main a balayé la table où siégeaient les journalistes. Un revers de la main qui équivaut à dire : « ce que je dis est vrai et vous devez me croire. Le reste n'est que manipulation ou fake-news ».

Le revers de la main balaie tout. Sans nuances.

Dans ce cas, comme au sport, un revers n'est jamais un gain...

 

Clin d'œil de la semaine 

Poutine est en guerre en Ukraine pour rétablir des libertés...


Dispatcher_groupe A&A
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Douloureuses nuances de gris

Lundi le 16 mai 2022      
Douloureuses nuances de gris
L’élite. Ouin, l’élite…

Lundi le 2 mai 2022      
L’élite. Ouin, l’élite…
Images et émotions en vrac!

Lundi le 25 avril 2022      
Images et émotions en vrac!
Dispatcher_groupe A&A
NOS RECOMMANDATIONS
La Fête des Vendanges 2022, Pastilles et Papilles font la Fête!

Jeudi le 12 mai 2022      
La Fête des Vendanges 2022, Pastilles et Papilles font la Fête!
Le pape attendu au Canada

Mardi le 17 mai 2022      
Le pape attendu au Canada
Joshua Roy porte le Phoenix en quart de finale

Jeudi le 12 mai 2022      
Joshua Roy porte le Phoenix en quart de finale
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Claude Carrier_Entretien Gazon
 
François Fouquet
Lundi, 16 mai 2022
Douloureuses nuances de gris

Performance_NC_2
M. Éric Gagné nommé directeur général du Cégep de Sherbrooke Par Daniel Campeau Vendredi, 13 mai 2022
M. Éric Gagné nommé directeur général du Cégep de Sherbrooke
Joshua Roy porte le Phoenix en quart de finale Par Daniel Campeau Jeudi, 12 mai 2022
Joshua Roy porte le Phoenix en quart de finale
L’ancien terrain des Hells à Lennoxville vendu à deux hommes d’affaires de Sherbrooke Par Daniel Campeau Mardi, 17 mai 2022
L’ancien terrain des Hells à Lennoxville vendu à deux hommes d’affaires de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous