NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualité Concours Chroniqueurs Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / Juridique

Et si nous parlions succession, encore une fois? (suite)


Par Me Corrine Reid, notaire
 Imprimer   Envoyer 
Lachance, Boutin & Reid Notaires Par Lachance, Boutin & Reid Notaires
Jeudi le 28 avril 2016      

Eh oui, nous parlons encore de succession pour cette chronique. Je vous l'ai dit, c'est mon domaine de pratique préféré! Après avoir regardé l'importance de consulter un notaire pour le règlement d'une succession et survolé les premières étapes, abordons aujourd'hui une partie des étapes finales.

Très brièvement, je vous ai mentionné qu'une succession commençait avec la recherche testamentaire à la Chambre des notaires du Québec et au Barreau du Québec, les premières publications au Registre des droits personnels et réels mobiliers, je vous ai donné certains exemples de démarches de liquidation et nous avons parlé de l'inventaire.

Après avoir finalisé la liquidation (encaissé les avoirs et payé les dettes) de la succession, ou en même temps si les démarches prennent beaucoup de temps, il faudra produire les rapports d'impôts. Eh oui, on ne s'en sort pas! Le liquidateur devra tout d'abord produire le rapport d'impôts personnels du défunt, pour la partie de l'année où il aura été vivant : donc du 1er janvier à la veille de la date du décès. Par la suite, lorsque la liquidation de la succession sera vraiment achevée et que tous les relevés fiscaux nécessaires et autres documents auront été rassemblés, il y aura production d'un rapport d'impôt pour la succession : donc à partir de la date du décès jusqu'au moment où il est possible de produire cette déclaration d'impôts. Normalement, il faut la faire au plus tard dans les 6 mois de la date du premier anniversaire de la succession et ainsi de suite si la succession est ouverte pendant plusieurs années. Il est cependant possible, dans certaines situations, de ne pas attendre la date d'anniversaire et de produire les déclarations plus rapidement.

Après avoir produits les rapports d'impôts du défunt et de la succession, avoir payé les impôts dus ou reçus un remboursement et avoir reçu les avis de cotisation, il sera possible de demander au gouvernement provincial un certificat de distribution des biens et au gouvernement fédéral un certificat de décharge. Ces documents sont essentiels pour libérer le liquidateur de son administration, le protéger et permet aux gouvernements de réviser les dossiers et s'assurer que tout a été cotisé.

La longueur dans le règlement d'une succession vient majoritairement de cette étape : les déclarations d'impôts et les certificats de décharge. Il faut comprendre que la majorité des relevés fiscaux nécessaires pour produire les rapports d'impôts du défunt seront produits... au début de l'autre année! C'est la même chose que pour nous : les institutions financières, employeurs et autres refusent souvent d'émettre les relevés avant la période obligatoire de production. En termes clairs, cela veut dire que pour une personne décédée le 8 mars 2015, il faudra attendre au début de l'année 2016 pour avoir les relevés et produire le rapport d'impôts personnels du 1er janvier 2015 au 7 mars 2015. Vous comprendrez donc que parfois, la liquidation de la succession est terminée depuis très longtemps... Les délais sont tout aussi longs par la suite pour obtenir les certificats de décharge et de distribution; on parle d'un délai de 4-6 mois, et même parfois un an.

Ce n'est donc pas la valeur de la succession ou le nombre de biens à gérer qui causent des délais comme vous pouvez le constater. Alors la prochaine fois que vous attendrez parler que « c'est donc bien long régler une succession », pensez que ce n'est probablement pas la faute ni du liquidateur, ni du notaire! Dans ma prochaine chronique : la reddition de compte finale!


Golf_Longchamps_resto
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Chicane de cloture

Vendredi le 9 septembre 2022      
Chicane de cloture
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais

Mardi le 20 septembre 2022      
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais
Jacinthe Dubé 9 mars 2022
NOS RECOMMANDATIONS
Croquarium réussit sa campagne de sociofinancement et ramasse 200 000$ pour les cuisines de la Maison de l’alimentation

Mardi le 20 septembre 2022      
Croquarium réussit sa campagne de sociofinancement et ramasse 200 000$ pour les cuisines de la Maison de l’alimentation
Annie Godbout tassée du comité exécutif par la mairesse

Jeudi le 22 septembre 2022      
Annie Godbout tassée du comité exécutif par la mairesse
Méthamphétamines, cannabis, haschich et butane saisis rue Blais

Jeudi le 22 septembre 2022      
Méthamphétamines, cannabis, haschich et butane saisis rue Blais
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
SOC
 
Me Michel Joncas
Vendredi, 9 septembre 2022
Chicane de cloture

GHébert_camp.2022
Cornelius : le premier vin sec de cassis au Québec! Par Daniel Campeau Mardi, 20 septembre 2022
Cornelius : le premier vin sec de cassis au Québec!
Un prénom pour marquer l'avenir Par François Fouquet Lundi, 19 septembre 2022
Un prénom pour marquer l'avenir
Archéologie du sensible au Musée Beaulne Par Daniel Campeau Mercredi, 21 septembre 2022
Archéologie du sensible au Musée Beaulne
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous