Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  EN ESTRIE / Actualité

Arrêtée en raison de maltraitance envers un homme vulnérable

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Archives Estrie Plus
Mercredi le 27 janvier 2021

Danielle Guénette, récemment retraitée de la Sûreté du Québec (SQ), fait face à six chefs d'accusation pour une affaire de maltraitance d'une personne vulnérable. La femme de 58 ans aurait battu, séquestré et gravement négligé un homme de 55 ans vivant avec une déficience intellectuelle dont elle avait officiellement la charge depuis 2016 par le Curateur public du Québec.

Une enquête a été ouverte concernant les agissements de la dame à la suite de la découverte de la victime inconsciente à l'extérieur de la résidence de Mme Guénette à Magog le 15 octobre 2019. Des ouvriers travaillant sur les lieux en l'absence de cette dernière ont appelé les ambulanciers. Ceux-ci ont notamment noté qu'il souffrait entre autres d'hypothermie sévère, de dénutrition et de diverses blessures au corps.

L'investigation aura permis de démontrer que l'homme aurait été embarré quotidiennement dans sa chambre la nuit tombée à l'aide d'un loquet extérieur. Dans le communiqué envoyé aux médias, le porte-parole de la régie de police de Memphrémagog, Mickaël Laroche ajoute que « la suspecte ne lui aurait pas toujours apporté les soins nécessaires lorsque requis et qu'il n'aurait pas été suffisamment nourri ».

De plus, l'homme devait accomplir des tâches journalières demandées par l'accusée. Selon l'enquête, s'il n'était pas en mesure de remplir ces tâches, Mme Guénette frappait, à l'occasion, la victime aux bras et aux jambes. Elle aurait également réclamé des sommes d'argent dont elle n'avait pas droit.

Comparution

Pour toutes ces raisons, Mme Guénette a été arrêtée un peu plus d'un an à la suite de cette découverte, soit le 29 octobre 2020. L'accusée a comparu le 12 janvier dernier au palais de justice de Sherbrooke sur six chefs d'accusation, dont séquestration, voies de fait et fraude. La suspecte, qui n'a aucun antécédent judiciaire, doit revenir en cour le 16 mars prochain.

« Puisque le dossier est maintenant dans les mains du Directeur des poursuites criminelles et pénales et par respect pour celui-ci, aucun autre détail concernant cet événement ne sera dévoilé », indique Mickaël Laroche. 



  A LIRE AUSSI ...

Ottawa investit 54 615 $ pour protéger des espèces en voie de disparition en Estrie

Vendredi le 22 mars 2024
Ottawa investit 54 615 $ pour protéger des espèces en voie de disparition en Estrie
Édition 2024 du Festival cinéma du monde de Sherbrooke : le jury est maintenant connu

Mardi le 27 février 2024
Édition 2024 du Festival cinéma du monde de Sherbrooke : le jury est maintenant connu
De Bord en Bord : une célébration de la langue québécoise entre Sherbrooke et Montpellier

Mercredi le 13 mars 2024
De Bord en Bord : une célébration de la langue québécoise entre Sherbrooke et Montpellier
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec

Mercredi le 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke

Lundi le 15 avril 2024
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke
Zone de guerre

Mercredi le 17 avril 2024
Zone de guerre
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Jasons Théââââââtre
Jeudi, 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2024
Zone de guerre

François Fouquet
Lundi, 15 avril 2024
La peur, l’agacement, l’émerveillement

Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 15 avril 2024
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants Par Julie Meese Mardi, 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous