Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  EN ESTRIE / Actualité

Beer Garden: les commerçants du centre-ville n’en veulent pas?

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Image Google d'un Beer Garden à Munich, en Allemagne.
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com
Mercredi le 7 mars 2018

Les promoteurs du Beer Garden à ciel ouvert à Magog sont prêts, mais ils doivent tout de même patienter puisque des citoyens de la zone de la rue Principale ont demandé la tenue d'un registre dans ce projet. La décision sera prise par les élus dans deux semaines.

Le dossier du Beer Garden à ciel ouvert devait être à l'ordre du jour lundi soir au conseil municipal, mais il a été retiré puisqu'il manquait deux élus, ce qui aurait pu changer l'issu de la décision de tenir un registre ou non. La décision sera donc prise par les élus dans deux semaines. Si la demande du registre est refusée, les promoteurs pourront aller de l'avant avec la construction de leur projet unique en Estrie.

Le sondage fait par la Ville de Magog, il y a quelques semaines, démontrait que la population était en faveur du projet qui serait construit au coin des rues Principale et Merry. D'ailleurs, une seule zone de la ville a demandé la tenue d'un registre, soit celle de la rue Principale.

« Je suis peut-être dans le champ, mais j'ai l'impression que les citoyens en veulent et les commerçants n'en veulent pas, indique la mairesse Vicki-May Hamm. Mais je n'ai aucune façon d'aller valider mon impression pour l'instant. Une seule zone a demandé à tenir un registre et cette zone comprend une majorité de commerçants avec un intérêt pécuniaire.Personnellement, dans ce dossier, j'aimerais mieux consulter l'ensemble de la population, ou du moins toutes les zones, car il ne faudrait pas que le projet soit bloqué par une minorité de personnes. En tant qu'élu, je n'ai toujours pas de réponse à ma question; est-ce que la majorité des gens veulent un Beer Garden ou pas? J'ai l'impression que les élus auront à prendre une décision sans avoir toute l'information; on aura à décider selon nos interprétations personnelles. »

Parmi les commentaires des commerçants qui déplorent la venue de ce projet, notons l'augmentation de la compétition qu'ils trouvent déjà importante en période estivale. « Je suis sensible à ça, mais je ne peux pas tenir compte de cet argument dans ma prise de décision, car demain matin il peut arriver bien pire pour les commerçants, par exemple, un grand restaurant avec une grande terrasse, qui pourrait faire bien plus mal! », commente la mairesse.

La circulation, qui pourrait devenir trop intense à cette intersection, fait aussi réagir certains commerçants. D'autres croient que les conteneurs qui remplaceraient les bars ne cadreraient pas avec l'architecture. « C'est un critère d'intégration architecturale qui est très subtil et discutable », indique Mme Hamm.

Changements à venir

Vicki-May Hamm compte trouver une meilleure façon de prendre le pouls de la population dans ce genre de dossier. Le projet de loi 122, qui vise à augmenter l'autonomie des villes, permettra ces changements.

« La loi nous permettra une nouvelle façon de consulter. On doit réfléchir à ça et trouver une meilleure façon de consulter la majorité des gens et non une catégorie de gens, lorsqu'il s'agit de gros projets comme celui-ci. Une consultation en amont sera beaucoup plus démocratique pour prendre le pouls de la population. Mais avant de mettre la nouvelle loi en application, la Ville doit adopter une politique de consultation publique. »


  A LIRE AUSSI ...

Le train qui passe et celui qu’on manque

Lundi le 26 février 2024
Le train qui passe et celui qu’on manque
Un nouveau marais à protéger pour Bleu Massawipi

Mardi le 27 février 2024
Un nouveau marais à protéger pour Bleu Massawipi
Lotto 6/49 : une famille de l’Estrie remporte 148 664 $ avec un billet acheté à Magog

Vendredi le 15 mars 2024
Lotto 6/49 : une famille de l’Estrie remporte 148 664 $ avec un billet acheté à Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec

Mercredi le 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Quatre arrestations rue Goodhue à Sherbrooke par le groupe Accès Cannabis

Vendredi le 12 avril 2024
Quatre arrestations rue Goodhue à Sherbrooke par le groupe Accès Cannabis
Zone de guerre

Mercredi le 17 avril 2024
Zone de guerre
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Jasons Théââââââtre
Jeudi, 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2024
Zone de guerre

François Fouquet
Lundi, 15 avril 2024
La peur, l’agacement, l’émerveillement

Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec Par Julie Meese Mercredi, 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous