Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  ACTUALITÉS / Fait en Estrie

Les restaurants Louis : bien de chez nous depuis près de 75 ans !

 Imprimer   Envoyer 
Catherine Blanchette Par Catherine Blanchette
redaction@estrieplus.com
Mardi le 3 octobre 2023

S'il est une institution dans le paysage sherbrookois, c'est bien l'emblème des restaurants Louis! Portrait d'une entreprise qui a n'a jamais faibli d'un ton, tant au niveau de sa popularité que du maintien de ses standards élevés de qualité.

 

Un peu d'histoire

C'est en 1949, que Monsieur Louis Balawyder, originaire de la Saskatchewan, démarre son casse-croûte tout près du pont Aylmer. D'une roulotte tirée par des chevaux, Louis s'est transformé en cantine motorisée ayant pignon sur rue sur l'avenue principale de Sherbrooke : la King. On y sert des frites maison, des hot dogs, des hamburgers et rapidement, la population adopte la place.

En 1970, Monsieur Yvon Ellysson, à qui succédera éventuellement son fils Pierre et sa famille, fait l'acquisition de Louis Luncheonette et construit un restaurant sur King Est. S'ensuit éventuellement une deuxième succursale sur King Ouest, qui évoluera en trois phases d'agrandissement tant la popularité est grande. S'ajoute ensuite le Louis Luncheonette du centre-ville et depuis, la bannière fait partie des habitudes culinaires des Sherbrookois! Et bien que dorénavant, seule l'appellation « Restaurant Louis » demeure, nombreux sont ceux qui disent encore manger chez « Louis Luncheonette ». On n'oublie jamais ses premières amours.

Début 2022, les restaurants Louis changent de main. Peter et Matthew Cassar, hommes d'affaires bien connus à Sherbrooke, entre autres par leur prolifique entreprise Sherweb, acquièrent la bannière Louis. Ils souhaitent ardemment que ce fleuron sherbrookois demeure. Ils font appel à Christian Fréchette, chef renommé en région, pour pourvoir le poste de directeur-général. Monsieur Fréchette gère les cuisines, dirige les opérations, le marketing et le développement, le personnel. C'est d'ailleurs plus de 120 employés qui travaillent actuellement pour l'entreprise. L'ancien chef et propriétaire du restaurant Da Toni, autre indéniable institution de Sherbrooke, se dit bien fier de faire partie de l'équipe Louis.

Toujours dans le souci de la constance, de la qualité et de la rigueur, demeure lorsqu'on entre dans un restaurant Louis, le même accueil chaleureux et le même service courtois. Les employés portent d'ailleurs toujours l'uniforme classique depuis les débuts; la chemise blanche, la boucle et le tablier à bavette.

Dans la même foulée, les frères Cassar ont également acquis la Taverne Alexandre, autre pilier de Sherbrooke et Christian Fréchette en assure aussi la direction.

 

Que des produits locaux

Très rares sont les restaurants qui peuvent se targuer de ne travailler qu'avec des produits à 100% locaux. Chez Louis, c'est bien le cas et on s'en fait un point d'honneur. Le pain est livré frais tous les matins par la Boulangerie Georges, idem pour le fromage de la Laiterie Coaticook. Les desserts proviennent de la Pâtisserie Duquette, les cretons et le jambon à déjeuner de Clément le Gourmand, le café des Brûleries Faro et on confectionne le mélange d'épices à la Louis avec les produits des Épices Crousset.

Quant aux fameuses frites qui font la renommée des restaurants Louis depuis les tout débuts, elles ne sauraient être plus fraîches. Les patates livrées quotidiennement par les Aliments Baril de St-Léonard d'Aston sont coupées et blanchies à la mesure des besoins de la journée.

Et pour offrir les burgers les plus frais qui soient, l'entreprise opère sa propre cuisine de production sur la 11e avenue. On y reçoit la viande fraîche de la boucherie Face de bœuf. On la hache et la façonne en boulettes, sur place, selon les besoins. Rien n'est jamais congelé ici! On travaille également avec le poulet de Volailles des Cantons.

Fait particulier des restaurants Louis : le menu est demeuré le même au fil des années. Pourquoi changer une formule gagnante? Les portions sont toujours aussi généreuses, malgré l'inflation et les coupures observées un peu partout. On propose toutefois quelques nouveautés, question d'offrir des options originales aux foodies. Par exemple, la Poutine au poulet buffalo et le Sandwich Suprême au poulet de Louis. Une escalope panée sur place et une sauce aigre-douce maison dans un pain brioché de la Boulangerie Les Vraies Richesses. Disons que ce sandwich gourmet au poulet est le pendant du très populaire burger de bœuf Maxi Louis.

Il est possible de consulter le menu complet au www.restaurantlouis.com. On vous défie de ne pas saliver!

 

L'implication communautaire et l'avenir

L'équipe des restaurants Louis ayant toujours eu Sherbrooke de tatouée sur le cœur, l'implication en la communauté est donc un allant de soi. La bouffe de Louis est proposée en kiosque lors des événements majeurs tels que la Fête du Lac des nations. Louis fut également cette année la cantine officielle des Expos de Sherbrooke.

Quant à la Taverne Alexandre, son légendaire smoked meat est servi au Phoenix de Sherbrooke, à la Classique Pif ainsi qu'au Festival des Traditions du monde.

Déjà présents en trois points de la rue King, l'équipe des restaurants Louis projette de desservir également l'arrondissement de Rock Forest. Le terrain est acquis, la production des plans est en cours et la nouvelle succursale ouvrira éventuellement et assurément ses portes. Résidents du secteur, soyez patients! Vous pourrez bientôt déguster vos favoris de Louis tout près de chez vous!

Les restaurants Louis, bien de chez nous et prochainement aux quatre coins de la ville, depuis près de 75 ans!


  A LIRE AUSSI ...

Augmentation importante des fraudes en Estrie

Jeudi le 18 avril 2024
Augmentation importante des fraudes en Estrie
Augmentation des cas de rage du raton laveur : les Estriens doivent être vigilants

Lundi le 8 avril 2024
Augmentation des cas de rage du raton laveur : les Estriens doivent être vigilants
L’Université de Sherbrooke atteint un nouveau record en matière de réduction de gaz à effet de serre

Mardi le 7 mai 2024
L’Université de Sherbrooke atteint un nouveau record en matière de réduction de gaz à effet de serre
NOS RECOMMANDATIONS
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans

Mardi le 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

inscription infolettre 600
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 16 mai 2024
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc Par Daniel Campeau Jeudi, 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous