Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  BLOGUE / Blogue

Tiktok, l’application mobile aux nouveaux dangers

 Imprimer   Envoyer 

A quoi s'exposent les jeunes accros à Tiktok ? Pourquoi devrait-on contrôler l'activité des enfants sur Tiktok ? Découvrez dans cet extrait les dangers auxquels ils font face ?

Tiktok se présente aujourd'hui comme une simple application mobile de partage de vidéos et de réseautage social. Lancée en 2016 par l'entreprise chinoise ByteDance, elle connaît un succès fulgurant auprès des jeunes, et se hisse très rapidement deuxième au classement des réseaux sociaux les plus utilisés dans le monde. Cette application explose les records de téléchargement, et surpasse ainsi Instagram ou encore Facebook qui existent depuis le début des années 2000. Qu'est ce qui le rend aussi attrayant, si bien que jeunes comme vieux tentent d'y laisser leurs marques ? Que sont-ils prêts à payer pour tout cela ?

 

1)     Les origines de Tiktok

ByteDance est une entreprise de technologie numérique fondée par l'informaticien Zhang Yiming, qui lance en 2016 une application de partage de vidéos courtes appelée Douyin. Cette appli n'étant disponible que sur les serveurs chinois, il décide de lancer la même pour le marché non chinois.

Mais à ce moment, une application du même type, Musical.ly, faisait ses preuves en dehors de la Chine. Zhang Yiming l'achètera donc pour un milliard de dollars et Musical.ly deviendra Tiktok. A eux deux, ils réussissent à rassembler près de 700 millions d'utilisateurs dans le monde entier. C'est ainsi qu'émerge peu à peu cette application au départ conçue pour des playbacks et des danses rigolotes.

 

2)     Les dangers de Tiktok

Scroller pendant des heures à la recherche de la vidéo la plus intéressante et se retrouver à y passer tout le weekend, n'est pas l'action la plus frivole effectuée sur cette plateforme. Des créateurs de contenus aussi connus sous le nom de « tiktokeurs » se donnent à cœur joie de faire des danses, des playbacks et aussi du contenu instructif mais de manière assez bluffante afin de capter au maximum l'attention de l'auditoire. Car, il faut le rappeler, les vidéos de plus d'une minute sont monétisées à 1000 euros pour les 1 millions de vues.

Mais ce contenu dit instructif, est-il vraiment avéré ? Cela nous ramène à notre premier danger qu'est la désinformation. Nombreux sont ceux aujourd'hui qui, au lieu de lancer une recherche google, préfèrent utiliser Tiktok comme moteur de recherche. Selon une étude menée par la société NewsGuard, différents sujets d'actualité tels que la guerre Ukraine-Russie ou encore les vaccins contre le Covid récoltent 20% de vidéos informatives erronées et trompeuses. Ces mêmes vidéos qui comptent plusieurs millions de vues et plusieurs partages.

Sur les réseaux sociaux aujourd'hui, le culte de la beauté et du physique parfait est très en vogue. Sur Tiktok, en attente de commentaires élogieux et d'une récompense en likes, plusieurs créateurs de contenus exposent de plus en plus leur corps en arborant des tenues très sexy ou encore en présentant des vidéos de leur corps presque dénudé. Car pour attirer l'attention et se faire démarquer, vous devez taper dans l'œil des visionneurs. L'hypersexualisation devient ainsi peu à peu normale sur cette plateforme et même si des conditions strictes à ce sujet sont mises en place par les propriétaires de l'application, plusieurs contenus de ce type continuent de circuler impunément.

Tiktok est utilisée par plusieurs adolescents et pré-adolescents qui eux, sont exposés pour la plupart à des prédateurs et cyberharceleurs. Ces personnes aux mauvaises intentions s'infiltrent dans la messagerie des jeunes pour leur demander des rencontres ou des photos inappropriées. Ils profitent de leur naïveté afin de mieux les manipuler et parvenir à leurs fins perverses. Mais comment protéger ces êtres fragiles de ce monde sans limite ?

 

3)     Conseils pour une meilleure protection des jeunes

Au stade où nous en sommes dans les avancées technologiques et des médias sociaux, il est quasiment impossible de priver les enfants d'Internet. Il existe néanmoins des moyens permettant de limiter l'accès à certains types de contenu. Utiliser un logiciel de contrôle parental représente la solution la plus adéquate. Ainsi, des listes de logiciels de contrôle parental que vous pouvez consulter, si vous souhaitez surveiller l'activité de vos enfants sont disponibles. Pour remédier à tout cela, il est important de les informer, de les sensibiliser et de les accompagner au mieux.

Il est plus que conseillé d'interdire Tiktok aux enfants de moins de 13 ans comme indiqué par la plateforme. Mais pour vos enfants de plus de 13 ans vous pouvez procéder comme suit :

  • Informer vos enfants des dangers des réseaux sociaux. De manière éducative et simple à appréhender afin qu'ils prennent conscience.

  •  Amenez votre enfant à faire des activités qui lui permettront de réduire au maximum son temps d'écran.

  • Configurer leur compte Tiktok afin qu'ils puissent être protégés au mieux. Dans paramètres > paramètres de confidentialité, vous disposez de plusieurs options vous permettant de les préserver un maximum. Vous pouvez désactiver les commentaires ou ne les autoriser qu'aux amis, empêcher l'envoi de messages directs, etc.


  A LIRE AUSSI ...

Casinos en ligne, quels jeux privilégier quand on est débutant ?

Lundi le 26 février 2024
Casinos en ligne, quels jeux privilégier quand on est débutant ?
NOS RECOMMANDATIONS
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke

Mardi le 20 février 2024
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke

Mardi le 20 février 2024
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke

Jeudi le 22 février 2024
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 28 février 2024
Pas de crise dans la monde municipal

François Fouquet
Lundi, 26 février 2024
Le train qui passe et celui qu’on manque

Jasons Théââââââtre
Jeudi, 22 février 2024
Malaises théâtraux

inscription infolettre 600
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke Par Julie Meese Mardi, 20 février 2024
Québec et Ottawa versent 960 000 $ à l’entreprise FilSpec de Sherbrooke
Les finalistes du Gala Reconnaissance Estrie 2024 sont dévoilés ! Par Julie Meese Vendredi, 23 février 2024
Les finalistes du Gala Reconnaissance Estrie 2024 sont dévoilés !
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke Par Julie Meese Mardi, 20 février 2024
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous