Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  SPORTS / Régionaux

Plusieurs casquettes pour Caroline Ouellette de Magog

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Caroline Ouellette
Daniel Campeau Par Daniel Campeau
redaction@estrieplus.com
Mercredi le 8 mars 2023

Elle dirige 2 équipes de baseball !

Vous avez bien lu, oui, "elle" ! Mme Caroline Ouellette, 38 ans, est un fan des Cubs de Chicago et des Blue Jays de Toronto et pour son plaisir et celui de ses enfants, elle coach maintenant 2 équipes de baseball! Mme Ouellette porte plusieurs "casquettes ", c'est le cas de le dire.

Caroline Ouellette a probablement un certain lien de parenté avec Wonder Women! Elle est entraîneuse de 2 équipes de baseball, les Cubsettes U16 et les Cubs U13 de Magog. Elle est aussi présidente de l'association de baseball de Magog, et dans la vie de tous les jours, elle fait de l'aménagement paysager et des pistes de vélo de montagne.

Caroline Ouellette, en plus de son rôle de mère, est également vraiment impliquée et partie prenante d'une ligue de baseball mineur de Magog depuis 7 ans. Plus que jamais, elle est dans ce qui est maintenant son sport ! : «C'est vrai que j'adore le baseball, un sport que j'ai appris à aimer, mais surtout à comprendre et je vous jure que ce n'est pas un sport aussi simple que cela parait. C'est beaucoup plus que de frapper sur une balle !»

À ses débuts, elle ne connaissait absolument rien au baseball et ce sont ses enfants qui l'ont amenée à s'y intéresser et à s'y impliquer: «Mes enfants (gars et fille) voulaient jouer "à la balle" et disons que les bénévoles se faisaient rares. J'ai levé la main ..ou pris la balle au bond!»

De plus, être une femme dans un sport d'homme engendre, encore de nos jours, des réactions négatives et un tantinet de résistance, et ce, malgré le fait que les femmes ont pris leur place aussi dans ce sport : «Il y a beaucoup de femmes maintenant au baseball, un sport qui d'ailleurs gagne en popularité. Il existe maintenant plusieurs ligues féminines, et même que, depuis 2020, une femme est à la tête d'une équipe des ligues majeures, ce qui aurait été impensable il n'y a pas si longtemps que ça!»

Caroline a donc réalisé rapidement que "Le baseball "ce n'est pas un jeu facile : «C'est fou à quel point on ne réalise pas comment il comporte plusieurs règles et qu'il est très technique. Comme il est adapté d'une catégorie à l'autre, cela prend, année après année, de nouvelle formation afin de se mettre à jour. J'ai regardé des tonnes de vidéos et lu beaucoup sur le sujet. C'est à ce moment que j'ai réalisé que ce n'était pas seulement un jeu pour courir et frapper la balle! J'ai dû apprendre rapidement et mes débuts n'ont pas été si faciles que ça.» 

Son premier match derrière le banc de sa première équipe, Mme Ouellette s'en souvient : «Olala oui ! Je me rappelle bien ce moment. J'étais super nerveuse et je sentais très bien sur moi le regard des autres (surtout de l'autre équipe). Je sentais comme un froid. Mais à force de persévérance, on apprend à faire notre place. Il faut dire, qu'étant sportive de nature, j'étais très ouverte à apprendre un nouveau sport.»

L'apprentissage de ce sport, inventé en 1755 dans le Surray en Angleterre, est aussi un peu ardu au fur et à mesure que le temps passe.

Plus les joueurs vieillissent, plus le niveau de compétition augmente: « Chez les tout- petits, ceux-ci veulent juste courir après la balle. Cependant, au niveau supérieur la compétition et la performance entre en ligue de compte.»

Malheureusement, comme dans plusieurs sports professionnels comme le hockey il y a toujours des parents qui voient leurs enfants déjà dans les ligues majeures : «Effectivement, c'est un aspect du jeu qui est un peu délicat, car, encore aujourd'hui, certains parents prennent cela très au sérieux et sont d'ores et déjà convaincus que leur enfant sera un Éric Gagné. Quand tes enfants sont dans le club que tu diriges, il n'est pas rare d'entendre des remarques de type "Ouais, on sait bien, c'est ta fille ». Par contre, il faut savoir faire la part des choses. Ce que je fais facilement étant très proche des parents des enfants que je dirige.»

Il faut aussi savoir qu'il y a seulement quelques années, il était totalement impensable qu'une femme occupe un poste important dans une organisation de baseball de la ligue majeure. 

Depuis 2020, c'est chose du passé puisque Alyssa Nakken est devenue la première femme à se joindre à un personnel d'entraîneurs du baseball majeur. Elle a été nommée comme adjointe du gérant Gabe Kapler, avec les Giants de San Francisco.

Sans oublier Kim Ng qui a été nommée directrice générale des Marlins de Miami, devenant la première femme à occuper de telles fonctions à la tête d'une équipe professionnelle masculine en Amérique du Nord.

La venue de femmes dans le monde du baseball est donc très récente.

D'autres femmes s'intéressent à ce sport, dont les origines prêtent à controverse.

Il est indiscutable que les premières règles modernes (les Knickerbocker Rules) ont été codifiées aux États-Unis en 1845.

Même que les racines européennes du jeu, longtemps négligées par les autorités américaines, afin de faire du baseball un sport typiquement américain, sont connues de longues dates par les historiens américains du sport. La récente mise en lumière d'une description d'un match joué en 1755 dans le Surrey (Angleterre) va dans ce sens.

De son côté, Caroline Ouellette, va poursuivre sa carrière dans le baseball mineur de Magog. Elle a beaucoup de plaisir avec ses équipes. Elle ambitionne de se perfectionner encore plus, car elle aime le baseball:

«Take me out to the ballgame, Take me out with the crowd.»

«Buy me some peanuts and Cracker Jacks ....I don't care if I never get back!»


  A LIRE AUSSI ...

10 ans déjà pour la ligue de roller derby de Sherbrooke

Vendredi le 7 juin 2024
10 ans déjà pour la ligue de roller derby de Sherbrooke
André Maltais intronisé au Temple de la renommée du golf du Québec

Vendredi le 17 mai 2024
André Maltais intronisé au Temple de la renommée du golf du Québec
Les Canadiens de Montréal récompensent deux hockeyeurs de l’Estrie

Mardi le 4 juin 2024
Les Canadiens de Montréal récompensent deux hockeyeurs de l’Estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire pour célébrer la Saint-Jean en Estrie

Jeudi le 20 juin 2024
Quoi faire pour célébrer la Saint-Jean en Estrie
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke

Mardi le 18 juin 2024
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus

Vendredi le 21 juin 2024
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 juin 2024
Le siècle de tous les périls!

François Fouquet
Lundi, 17 juin 2024
La fête des pairs?

Quoi faire pour célébrer la Saint-Jean en Estrie Par Catherine Blanchette Jeudi, 20 juin 2024
Quoi faire pour célébrer la Saint-Jean en Estrie
Gala Reconnaissance Estrie :  Lise Déziel est nommée la Grande Estrienne 2024 Par Julie Meese Lundi, 17 juin 2024
Gala Reconnaissance Estrie : Lise Déziel est nommée la Grande Estrienne 2024
Le pont Joffre à Sherbrooke sera fermé du 25 juin au 23 août Par Julie Meese Mercredi, 19 juin 2024
Le pont Joffre à Sherbrooke sera fermé du 25 juin au 23 août
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous