Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Vivement l'histoire

Notre histoire en archives : John Kerr, chauffeur de tramway des plus malchanceux


Par William Laguë, stagiaire aux Archives nationales du Québec à Sherbrooke
 Imprimer   Envoyer 
Photo : Pièce à conviction de la partie défenderesse dans la cause #62 J.K. Kerr vs The Sherbrooke Street Railway Co. (1899). Archives nationales du Québec à Sherbrooke, TP11, S8, SS2, SSS1, D62, P5. Photographe inconnu.
Archives nationales à Sherbrooke Par Archives nationales à Sherbrooke
archives.sherbrooke@banq.qc.ca
Mardi le 5 octobre 2021

Le 1er novembre 1897, le tramway roule pour la première fois sur les rails nouvellement installés à Sherbrooke. En 1898, le réseau se développe timidement, faisant à peine 11 kilomètres de long - ce qui n'empêche pas les citoyens de se réjouir de l'arrivée des transports en commun dans la ville. Toutefois, de nouveaux risques surgissent avec l'arrivée du tramway, particulièrement pour les employés. Le cas de John Kerr est stupéfiant.

John Kennedy Kerr est engagé comme conducteur par la compagnie The Sherbrooke Street Railway Co. (SSR). Le Progrès de l'Est décrit assez bien l'homme malchanceux : « Kerr est un homme d'un âge mûr qui passait pour un employé modèle et prudent, mais qui paraît avoir été spécialement désigné par le sort pour être la victime de tous les accidents qui se produisent sur le tramway. »

En janvier 1897, Kerr se blesse à la jambe en tombant du toit d'un tramway. Il continue tout de même de travailler, mais, le 25 janvier, il se casse les côtes en faisant une autre chute importante, ce qui le force à prendre une période de repos.

Le 6 juin 1898, un autre incident survient : alors que la Compagnie de Lennoxville appartenant au 53e Bataillon revient en tramway après un exercice de tir au champ de Mars, un volontaire ayant conservé des balles à blanc tire en direction d'un autre tramway. Le conducteur Kerr reçoit le coup en plein visage, « la poudre lui brûlant grièvement les yeux ».

Le 17 juillet 1898, Kerr est victime d'un troisième accident, aux conséquences encore plus importantes. Vers 17 h 30, à la sortie d'une courbe, le chauffeur arrive face à face avec un autre tramway. L'accident survient tout près de la rue Wellington Sud, à la hauteur du viaduc Waterloo & Magog, baptisé en souvenir de la Waterloo & Magog Railway Company, absorbée par le Canadien Pacifique en 1887. Il est impossible pour les deux conducteurs de s'éviter : « Le pilote ProuIx qui conduisait le char allant à la remise, a eu le temps de sauter après avoir renversé sa machine [...] mais il n'en fut pas de même du pilote Kerr qui n'eut pas le temps de se garer, se fit broyer les jambes et reçut des lésions internes qui mettent sa vie en danger. »

La SSR offre à son employé un chèque de 50 $ pour les dommages et lésions corporelles subis. Insulté, Kerr décide de poursuivre la compagnie pour la somme de 7 500 $. Dans un procès qui met à contribution plus d'une vingtaine de témoins, le juge tient la compagnie pour responsable et impose à la SSR le paiement d'une somme de 4 750 $ à Kerr, une vraie fortune pour l'époque. Craignant que cette décision ne crée un précédent, la compagnie porte la cause en appel à la Cour suprême. Heureusement pour Kerr, la décision du juge White est reconduite; il reçoit finalement son indemnité le 23 février 1900.

 

Sources :

« Kerr Wins His Case », The Sherbrooke Examiner, 20 mars 1899, [en ligne], https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/2985540?docsearchtext=kerr%20sherbrooke (consulté le 1er avril).

« Notes locales », Le Progrès de l'Est, 10 juin 1898, [en ligne], https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3545144?docsearchtext=le%20directeur%20john (consulté le 1er avril).

« Notes locales », Le Progrès de l'Est, 19 juillet 1898, [en ligne], https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3545154?docsearchtext=kerr%20sherbrooke (consulté le 1er avril).

« Notes locales », Le Progrès de l'Est, 22 juillet 1898, [en ligne], https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3545155?docsearchtext=Kerr (consulté le 1er avril).

« Notes locales », Le Progrès de l'Est, 8 novembre 1898, [en ligne], https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3545185?docsearchtext=Kerr (consulté le 1er avril).

BOOTH, Derek J. Railways of Southern Quebec. Volume II. Toronto, Railfare Enterprises, 1985, 168 p.

KESTEMAN, Jean-Pierre. Histoire de Sherbrooke. La ville de l'électricité et du tramway (1897-1929). Sherbrooke, Éditions GGC, 2002, 292 p.

KESTEMAN, Jean-Pierre. La ville électrique. Sherbrooke 1880-1988. Sherbrooke, Éditions Olivier, 1988, 234 p.

KESTEMAN, Jean-Pierre. Les chars électriques. Histoire du tramway à Sherbrooke 1895-1932. Sherbrooke, Éditions GGC, 2007, 170 p.

 

Ces archives vous intéressent? Prenez rendez-vous avec nous!

Les Archives nationales du Québec à Sherbrooke sont situées au

225, rue Frontenac, bureau 401

819 820-3010, poste 6330

archives.sherbrooke@banq.qc.ca


  A LIRE AUSSI ...

Notre histoire en archives : les films de familles

Jeudi le 11 avril 2024
Notre histoire en archives : les films de familles
NOS RECOMMANDATIONS
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants

Mardi le 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec

Mercredi le 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke

Lundi le 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 22 avril 2024
Dans mes bagages, j’apporte…

Jasons Théââââââtre
Jeudi, 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2024
Zone de guerre

inscription infolettre 600
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec Par Julie Meese Mercredi, 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous