Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Vivement l'histoire

Notre histoire en archives : les modules de jeu


Hugo St-Pierre, stagiaire aux Archives nationales à Sherbrooke
 Imprimer   Envoyer 
Archives nationales à Sherbrooke Par Archives nationales à Sherbrooke
archives.sherbrooke@banq.qc.ca
Jeudi le 5 octobre 2023

Aperçu de l’image

Enfants au parc Couture de Sherbrooke s’abreuvant à la fontaine, été 1967. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Jacques Darche (P5, S2, SS2, D796, P1). Photo : Jacques Darche. Certains modules de jeu sont illustrés : balançoires, glissoire, tourniquet et échelle horizontale (communément appelée « barres de singe »). Le parc Couture était situé à l’emplacement de l’actuelle place de la Cité (455, rue King Ouest).

Aujourd’hui, on a l’habitude de voir les villes embellies par des parcs, ces espaces libres où la nature peut s’exprimer et dont l’aménagement, composé notamment de modules de jeu, bénéficie aux jeunes familles. Ces parcs sont devenus si importants pour les populations citadines qu’à Sherbrooke, par exemple, les promoteurs souhaitant bâtir de nouveaux quartiers doivent réserver 10 % de la superficie afin que la Ville puisse y construire un parc.

Pourtant, à une époque pas si lointaine, il fallait nécessairement se rendre dans les cours d’écoles primaires pour pouvoir s’amuser dans des modules de jeu. Sinon, on avait avantage à fréquenter les quelques enfants chanceux du quartier qui possédaient, dans leur cour arrière, une structure de jeu faite maison ou achetée par catalogue.

Les modules ont beaucoup évolué à travers le temps, allant de nos jours jusqu’à intégrer des accessoires d’entraînement. Ce texte propose de revisiter quelques-uns des jeux modulaires les plus populaires à travers les époques, dont certains feraient frémir plus d’un parent aujourd’hui.

Les balançoires

Aperçu de l’image

Anne et Marie Darche sur des balançoires,été 1960. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Jacques Darche (P5, S1, SS3, D4, P258). Photo : Jacques Darche.

Les balançoires évoquent certainement de beaux souvenirs. Les amateurs de sensations fortes se rappellent l’effet du vent dans leurs cheveux, le défi de monter toujours plus haut et, parfois, de s’élancer vers le sol, la peur au ventre! Il fallait espérer que l’armature métallique soit bien plantée dans le sol, car l’effet de poids et de contre-poids faisait sauter toute la structure. Pour d’autres, les balançoires permettaient de relaxer doucement, au rythme d’une berceuse silencieuse, ou de discuter simplement entre amis.

À l’époque, les balançoires offrent un confort variable : il y a le siège en bois, qui laisse des échardes au derrière, mais aussi les chaînes de métal, qui coincent la petite peau fragile des mains. Aujourd’hui, les sièges en plastique moulé garantissent une meilleure sécurité aux tout-petits. Indémodables balançoires… qui attirent parfois même les adultes!

Les « barres de singe » et les glissoires

Aperçu de l’image

Enfants au parc Couture de Sherbrooke jouant dans les modules, été 1967. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Jacques Darche (P5, S2, SS2, D796, P4). Photo : Jacques Darche.

Les « barres de singe » sont très populaires et polyvalentes. Elles permettent aux enfants d’escalader les poteaux, de se suspendre, d’effectuer des acrobaties. Tête en bas, roulades autour de la barre, tests musculaires : dans tous les cas, il s’agit de bien s’accrocher! La forme du module est variable, allant de l’échelle horizontale au dôme. Les enfants s’amusent à devenir les reines ou les rois de la « montagne » en demeurant ancrés le plus longtemps possible au sommet du dôme, alors que les autres essaient de les en déloger.

Comme bien d’autres jeux, les barres et les dômes ont été sécurisés avec le temps. Les structures sont moins hautes qu’elles ne l’étaient, mais les enfants d’aujourd’hui s’amusent de la même façon que ceux d’hier. De plus, l’utilisation du plastique facilite la création de structures encore plus exploratoires, avec des sentiers de corde et de petits murs d’escalade.

Les glissoires restent elles aussi un classique. Elles arrachent un sourire même aux plus jeunes, surtout au moment du petit saut à la fin, avec des atterrissages réussis, et d’autres moins. Elles ne sont cependant pas parfaites : plusieurs se souviennent des glissoires en métal dont la surface, exposée aux rayons du soleil d’été, devenait si brûlante qu’il était déconseillé d’y monter en short! Désormais en plastique, les glissoires sont devenues plus sécuritaires, et on les trouve dans une variété impressionnante de formes, notamment en tourbillon.

Le tourniquet

Aperçu de l’image

Enfants au parc Couture de Sherbrooke jouant dans le tourniquet, été 1967. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Jacques Darche (P5, S2, SS2, D796, P2). Photo : Jacques Darche.

Le plaisir est à son comble lorsque les enfants s’amusent en groupe, et le jeu du tourniquet s’y prête bien. L’objectif est souvent d’atteindre la plus grande vitesse possible sans être éjecté. Si le plan est réussi, les enfants en sortent néanmoins tout étourdis!

L’expérience dans le tourniquet dépend des personnes avec qui elle est vécue : les enfants qui y jouent avec leurs amis sont en confiance et passent un moment grisant, alors que ceux qui y jouent avec des inconnus ressentent parfois une petite peur, car le risque existe qu’un coquin fasse accélérer le tourniquet pour rire et ne tienne pas compte des enfants qui souhaitent en descendre… Au-delà de cette situation désagréable, le jeu comporte des dangers réels, car la grande vitesse peut mener à des blessures si des passagers sont éjectés. Pour cette raison, les tourniquets ont lentement disparu des terrains de jeu.

Le pas de géant

Aperçu de l’image

Pierre Lippé dans les bras de son père Joseph Lippé, près d’un module pas de géant sur le terrain du couvent Maplewood de Waterloo, 1942. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Famille Lippé (P39, S7, SS3, D4). Photographe non identifié.

Le jeu du pas de géant est considéré par plusieurs comme le plus amusant de tous. Il s’agit d’un poteau muni d’une roue à son sommet, à laquelle sont attachées des cordes ou des chaînes se terminant par des barres de métal, auxquelles les enfants pouvaient s’accrocher. Les enfants se mettaient alors à courir tous dans le même sens, ce qui créait une force centrifuge permettant la levée des corps. Ainsi, les enfants tournaient autour du poteau et maintenaient leur élan grâce à des pas de géant!

Toutefois, le pas de géant s’est avéré extrêmement dangereux. En effet, des enfants ont subi de graves blessures en étant éjectés ou frappés par les barres de métal; un enfant est même décédé en 1924, en Pennsylvanie. Le modèle à chaînes était réputé encore plus dangereux que celui à cordes. Ce jeu a été grandement critiqué dès les années 1920. Les derniers modèles ont disparu des parcs nord-américains dans les années 1970.

Et bien d’autres jeux…

De nombreux jeux n’apparaissent pas sur les photos, notamment la bascule. Cette planche de bois munie de poignées et déposée sur un pivot central surélevé devait être opérée par deux enfants, un assis à chaque extrémité. Les enfants pouvaient se repousser du sol lentement ou très vite, ayant lors de la descente la joyeuse sensation de tomber dans le vide. Plusieurs se souviendront cependant de l’atterrissage brutal lorsqu’un coéquipier mal intentionné débarquait de la planche sans prévenir...

Ainsi, les modules de jeu pour enfants ont évolué à travers le temps. Plusieurs se sont transformés de façon que l’expérience soit plus sécuritaire, le plastique rendant désormais les structures plus confortables. D’autres, cependant, ont entièrement disparu des parcs, comme le tourniquet et le pas de géant : le danger qu’ils représentaient était simplement trop grand.

Cet article sur les jeux des enfants d’hier à aujourd’hui vous a peut-être rappelé de beaux souvenirs... Peu importe la ville ou le quartier où vous habitez, il y a un parc près de chez vous qui ne demande qu’à être visité!

Ces archives vous intéressent? Prenez rendez-vous avec nous :

Les Archives nationales à Sherbrooke sont situées au

225, rue Frontenac, bureau 401

819 820-3010, poste 6330

archives.sherbrooke@banq.qc.ca

Sources :

Société d’histoire de Sherbrooke (dir.), Quelques parcs historiques de Sherbrooke, Sherbrooke, Société d’histoire de Sherbrooke, 2009, 53 p.

« Le retour du roi de la montagne! », Le citoyen de la Vallée-de-l’Or/de l’Harricana, 15 mars 2019 (consulté le 2 mars 2023).


  A LIRE AUSSI ...

Notre histoire en archives : les films de familles

Jeudi le 11 avril 2024
Notre histoire en archives : les films de familles
NOS RECOMMANDATIONS
Décès de Marc Poulin : la Ville de Magog met son drapeau en berne

Mercredi le 10 avril 2024
Décès de Marc Poulin : la Ville de Magog met son drapeau en berne
Une forêt unique à Orford pour célébrer la vie

Mardi le 9 avril 2024
Une forêt unique à Orford pour célébrer la vie
Arrestation pour quatre introductions par effraction et un vol qualifié à Sherbrooke

Mercredi le 10 avril 2024
Arrestation pour quatre introductions par effraction et un vol qualifié à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2024
Zone de guerre

François Fouquet
Lundi, 15 avril 2024
La peur, l’agacement, l’émerveillement

Archives nationales à Sherbrooke
Jeudi, 11 avril 2024
Notre histoire en archives : les films de familles

inscription infolettre 600
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 15 avril 2024
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke
Petits bonheurs : un festival dédié aux poupons et aux jeunes enfants Par Julie Meese Mardi, 9 avril 2024
Petits bonheurs : un festival dédié aux poupons et aux jeunes enfants
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous