Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

La première affaire qu’on sait…

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 4 décembre 2023

« La vie c'est court, mais c'est long des p'tites boutes », chantait si pertinemment Dédé, des Colocs.

Le parcours de nos vies est parsemé de misères. Souvent petites, parfois plus grandes. Et on a tendance à retenir ce qui va mal. Réflexe de protection, j'imagine.  Pourtant, les événements qui surviennent, et qui semblent soudainement occuper tout l'espace disponible, finissent par s'estomper. Se ranger.

Généralement, bien sûr.

Et ça ne veut pas dire que des cicatrices ne demeurent pas en permanence.

Je me souviens bien de cette phrase entendue de la bouche de mes parents, à tout bout de champ : « la première affaire que tu vas savoir, c'est que ce sera derrière toi! ».

Quand décembre revient

Au moment d'écrire ces lignes, le mois de décembre n'est âgé que de quatre jours. En fait, il débute sa quatrième journée. 

Ça me rappelle deux choses.

La première, c'est que j'ai l'autorisation morale d'écouter de la musique de Noël quand ça me chante! Ou presque...

La chanson Marie-Noël se pointe le bout du nez et que je fredonne allègrement (sincères et plates excuses à mon entourage!)

 

Quand décembre revient
Quand la neige, neige (...)

Quand mes rêves rêvent
À ces Noëls rouges et verts
Nos huit ans, nos amours d'hiver

 

Lors d'une rencontre avec des collègues et amis, il y a quelques jours à peine, la phrase est revenue, mais conjuguée au passé plutôt qu'au futur:  « la première affaire qu'on a sue, c'est que décembre est revenu! »

 

On répète souvent cette phrase. C'en est presque anodin. Pourtant, c'est un rappel qu'une année nous a fui entre les doigts.

 

C'est comme ça avec les rendez-vous annuels. Ainsi, il me semble qu'à chaque saison des impôts, qu'à chaque changement de pneus pour la saison à venir, ou tout autre rendez-vous fixe, le même constat revient : « la première affaire qu'on sait, c'est qu'on est rendu là! »

 

Mais décembre, c'est autre chose. C'est celui qui mène directement à l'année d'après. C'est le mois-rétroviseur.

 

Celui qui vient avec un coup d'œil en arrière. Qui fournit l'occasion d'apprécier l'année qui égraine ses derniers jours.

 

Un mois-rituel

 

Je ne parle pas du religieux, ici, en employant le mot rituel.

 

Je parle plutôt de cette très utile habitude qu'on a de mettre un peu plus la notion de partage à l'agenda chargé de nos quotidiens. Je parle aussi de ces rencontres de familles plus ou moins obligées, mais qui permettent des rapprochements autrement absents.

 

Et je parle aussi de cette occasion de faire le point un peu. De se rappeler de l'année qui vient de se passer. Dans un contexte où la mémoire collective est en perte cognitive assez importante, on n'a pas trop d'une fois dans l'année pour essayer de graver des souvenirs de souligner des comportements, d'évaluer les bons et mauvais coups de la dernière année. Tout ça dans l'espoir qu'on développera des réflexes pour ne pas reproduire des erreurs, d'une part, et, d'autre part, qu'on se conditionnera à faire de nos quotidiens des sources de souvenirs utiles quand décembre arrivera et qu'on jettera un œil plus critique au rétroviseur.

 

Finalement, décembre, c'est aussi le fol espoir que l'année qui s'annonce portera un peu plus de sérénité collective. Cet espoir qui revient chaque année. Celui dont on a besoin. Qui agit comme une source fraîche dans un paysage social souvent aride.

 

L'espoir que l'année sera bonne.

 

Après tout, sans espoir, la vie n'est que désespoir...

 

 

Clin d'œil de la semaine

 

La bonne nouvelle derrière une blessure : quand il y a une cicatrice, c'est qu'il y a eu une guérison.   



  A LIRE AUSSI ...

Une simple photo. Ou inutile nostalgie?

Lundi le 5 février 2024
Une simple photo. Ou inutile nostalgie?
Le superhéros

Lundi le 12 février 2024
Le superhéros
Quand l’égo se remet en question

Lundi le 19 février 2024
Quand l’égo se remet en question
NOS RECOMMANDATIONS
Le Club de golf des Écossais ouvert un 27 février, du jamais vu en Estrie

Mardi le 27 février 2024
Le Club de golf des Écossais ouvert un 27 février, du jamais vu en Estrie
Arrestation pour agression et pour vol à l'étalage à Sherbrooke

Lundi le 26 février 2024
Arrestation pour agression et pour vol à l'étalage à Sherbrooke
Deux hommes recherchés pour vol dans le nord de Sherbrooke

Lundi le 26 février 2024
Deux hommes recherchés pour vol dans le nord de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Geneviève Hébert Abbuelle 2023
 
François Fouquet
Lundi, 26 février 2024
Le train qui passe et celui qu’on manque

inscription infolettre 600
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 22 février 2024
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke
Des policiers de Sherbrooke sauvent la vie d’une personne en situation d’itinérance Par Julie Meese Lundi, 26 février 2024
Des policiers de Sherbrooke sauvent la vie d’une personne en situation d’itinérance
Loto-Québec recherche le détenteur d’un billet gagnant en Estrie Par Julie Meese Jeudi, 22 février 2024
Loto-Québec recherche le détenteur d’un billet gagnant en Estrie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous