Golf_lounge
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualités Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / La parole est aux ados!

Fast-fashion, un phénomène de taille

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Construit sur le principe du fast-food, le fast- fashion est, par définition, l’achat de produits à prix peu élevés et qui ne sont pas destinés à être conservés d’une saison à l’autre par l’acheteur. - Rosemarie Lacroix
Rosemarie Lacroix Par Rosemarie Lacroix
Jeudi le 10 mai 2018      

Déconnectez pour un moment. Un soir, vous êtes étendus sur le sofa, un verre de quelque chose en main, un peu ennuyé. Vous ouvrez un nouvel onglet sur votre ordinateur, tapez « Zara » dans votre moteur de recherche et commencez votre quête sans but. Quelques heures plus tard, vous êtes maintenant l'heureux propriétaire d'une nouvelle garde-robe et d'une carte de crédit vide. Bonne décision ou non, cela importe peu à 10 h du soir. Vous refermez votre ordinateur et pensez « Ce n'est pas grave. Tous ces morceaux devraient me durer un moins un an ». Le mois prochain, vous récidivez, au grand bonheur des multinationales.

Plusieurs ont vécu cette situation, femmes comme hommes. En fait, cette situation est plutôt un phénomène et celui-ci a même un nom; le fast-fashion. Construit sur le principe du fast-food, le fast- fashion est, par définition, l'achat de produits à prix peu élevés et qui ne sont pas destinés à être conservés d'une saison à l'autre par l'acheteur. Tous ces beaux mots veulent dire que votre impulsion à développer un soudain sens du style est à long terme nocive, car elle est principalement éphémère.

Les morceaux que les grandes compagnies comme H&M offrent sont donc pensés et conçus pour suivre les tendances du moment, tendances qui ne durent généralement pas une éternité. Leurs bas prix sont à leur tour pensés pour stimuler l'impulsivité de l'acheteur qui pense dénicher une aubaine.

Ces excès de consommation impactent évidemment grandement la planète. Chaque femme achète en moyenne près de 30 kilos de vêtements chaque année et un seul tee-shirt de coton demande à lui seul 20 000 litres d'eau douce pour sa production. Nous, habitants d'un pays développé, payons environ 15 $ pour ce chandail et cette masse d'eau, mais ces populations en Inde ou en Afrique donneraient tout pour pouvoir accéder à un litre d'eau douce.

Des tonnes d'organismes travaillent à mettre de la lumière sur les marques écologiques qui priorisent la qualité et non la quantité. Certains sites Web offrent même des services de vêtements « à louer » pour une semaine ou plus. Avec les possibilités d'aujourd'hui, de tonnes d'options s'ouvrent aux acheteurs qui souhaitent investir dans leurs vêtements plutôt que de les consommer.

Finalement, la prochaine fois que vous vous retrouverez sur votre sofa, un verre de quelque chose à la main et que vous ressentez l'urgence de flanquer votre chèque de paye sur les nouvelles collections de Topshop, pensez aux conséquences de vos gestes et fermez votre ordinateur. Une nouvelle blouse ne vaut pas la santé de notre planète.

Rosemarie Lacroix, La parole est aux ados


Granada_4fev-17fev
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

4M$ pour l’entreprise DE LA FONTAINE

Lundi le 23 janvier 2023      
4M$ pour l’entreprise DE LA FONTAINE
Quoi faire ce week-end?

Jeudi le 26 janvier 2023      
Quoi faire ce week-end?
500e chronique de Daniel Nadeau pour EstriePlus

Vendredi le 27 janvier 2023      
500e chronique de Daniel Nadeau pour EstriePlus
Immeuble Saphire
NOS RECOMMANDATIONS
Paul Gingues persiste et signe

Jeudi le 26 janvier 2023      
Paul Gingues persiste et signe
Richmond reçoit 116 562 $ pour aider 5 médias communautaires

Mardi le 24 janvier 2023      
Richmond reçoit 116 562 $ pour aider 5 médias communautaires
6,5M$ pour l’entreprise sherbrookoise Espace-inc.

Lundi le 23 janvier 2023      
6,5M$ pour l’entreprise sherbrookoise Espace-inc.
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
SAC-Pantalons-Veste_promo
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 janvier 2023
Les blues des bleus québécois

François Fouquet
Lundi, 23 janvier 2023
La nostalgie. La saine et l’autre.

LaChance_pro
6,5M$ pour l’entreprise sherbrookoise Espace-inc. Par Julie Meese Lundi, 23 janvier 2023
6,5M$ pour l’entreprise sherbrookoise Espace-inc.
Sherbrooke aura son centre de crise en santé mentale Par Julie Meese Jeudi, 26 janvier 2023
Sherbrooke aura son centre de crise en santé mentale
La nostalgie. La saine et l’autre. Par François Fouquet Lundi, 23 janvier 2023
La nostalgie. La saine et l’autre.
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous