Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Environnement

Aujourd’hui, c’est déjà demain

 Imprimer   Envoyer 
Yves Nantel Par Yves Nantel
Jeudi le 8 juin 2023

« Les actions entreprises aujourd'hui vont influer sur le climat pour des millénaires » dixit le GIEC, 21 mars 2023. Arrêtons-nous 30 secondes, puis répétons cette affirmation ... 3 fois ... 4 fois afin de bien prendre conscience de sa signification. 

Que va-t-il arriver si le réchauffement du climat continue au rythme actuel ? « Avec un réchauffement planétaire croissant, les pertes et dommages vont croître et certains systèmes naturels et humains vont atteindre la limite de leur capacité d'adaptation », toujours le GIEC.

Perdre les capacités d'adaptation, n'est-ce pas leur mort ? 

Et que va-t-il se passer graduellement jusqu'à l'atteinte de cette limite ? La hausse des vagues de chaleur meurtrière, la fonte des glaciers, l'acidification et la hausse du niveau des mers, les inondations et l'érosion des berges, la diminution de l'accès à l'eau y compris l'eau potable, la propagation des maladies dont des nouveaux virus, le recul de la production alimentaire, la détresse psychologique, les vagues de réfugiés climatiques et les luttes pour l'accaparement des ressources non affectées. 

Se peut-il que nous, les Humains, avec les structures que nous avons mises en place, soyons les responsables de ces dérèglements du climat. Certains scientifiques vont jusqu'à qualifier cette époque, l'ère de l'Anthropocène, l'ère des Humains. 

Le défi est colossal et peut paraître insurmontable. « Ce qui manque pour l'instant, c'est une volonté politique forte afin de résoudre les problèmes une fois pour toute » selon le président du GIEC, Hoesung Lee. Il y a de l'espoir alors ? « ... mais la fenêtre pour agir efficacement se referme rapidement ». On le sait, l'objectif est de limiter le réchauffement à 1,5 ℃ par rapport au niveau de l'ère préindustrielle, soit celui d'il y a ±150 ans. 

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), ce n'est pas n'importe qui. C'est l'organisme mondial que se sont donné les pays regroupés au sein de l'ONU pour leur présenter l'heure juste sur la question des changements climatiques.

 

Le Canada est-il en phase avec cette situation ? 

Même s'il ne faisait que 38 millions d'habitants, le Canada était, en 2019, le 10e pays le plus émetteur de gaz à effet de serre au monde. Il était aussi en tête du palmarès des pays émetteurs par habitant avec quelque 19,6 tonnes, devant les États-Unis qui en émettait 18,3. Cela lui confère une responsabilité particulière. 

Que l'on prenne l'angle que l'on veut, il est difficile d'affirmer que le Canada est sur la bonne voie « d'agir efficacement et rapidement ». À ce jour, le Canada, a complètement failli à la tâche d'atteindre ses cibles de diminution d'émissions de GES. Peut-on croire notre ministre de l'Environnement lorsqu'il affirme que nous atteindrons la carboneutralité en 2050 ? 

On peut en douter ? Quelques exemples. 

En juin 2018, le gouvernement du Canada parrainait la Charte sur les plastiques dans les océans. Quelques mois plus tard, il publiait sa Stratégie pan-canadienne visant l'atteinte de zéro plastique puis enclenchait des consultations sur le projet de loi, puis sur les règlements, puis sur les directives. En juin 2022, quatre ans plus tard, il publiait enfin le Règlement interdisant les plastiques à usage unique. Et devinez quand il sera appliqué intégralement ? « Pour permettre à l'industrie de s'adapter aux changements, le Règlement sera mis en oeuvre graduellement » jusqu'en décembre 2025. Sept ans et demi avant d'interdire. Combien pour voir les résultats ? 

Pour sa part, le commissaire à l'environnement Jerry DeMarco, dans un récent rapport, constate que » le Ministère avait dépassé de deux ans ses cibles initiales pour l'élaboration du Règlement sur les combustibles propres, ce qui n'est pas en phase avec le caractère urgent de  la crise climatique ». 

Dans le dossier des espèces menacées, il met en évidence que les efforts pour planifier les espèces en péril sont lents et insuffisants. En réponse, le gouvernement s'est engagé à déposer un plan, d'ici deux ans. Donc en 2025 on aura un plan, puis devront suivre les règlements et la procédure d'application. Et l'action ? Peut-on se permettre les mêmes lenteurs que lors de l'élaboration de l'interdiction des plastiques à usage unique ? 

Au niveau des émissions de méthane : « Nous avons constaté que de grandes sources de méthane n'étaient pas prises en compte dans les inventaires ni visées par les règlements existants. Cela accroît l'incertitude entourant la quantité et l'ampleur des réductions réalisées ». 

L'Arctique se réchauffe 2 fois plus vite que le reste de l'atmosphère; il en est déjà à +3 ℃. Mais c'est chez nous l'Arctique. L'Organisation météorologique mondiale des Nations unies nous annonce : « la partie est perdue pour les glaciers, car la concentration de CO2 est déjà très élevée et l'élévation du niveau de la mer risque de se poursuivre pendant les milliers d'années à venir ». 

Croire aux miracles 

Nous sommes devant l'urgence d'agir. Oui, oui, je sais, c'est complexe, tant de facteurs entrent en ligne de compte. Mais on ne doit pas paralyser devant l'ampleur du défi. Actuellement, c'est comme si on tergiversait en misant sur un miracle à advenir.  Ne l'oublions pas : « Les actions entreprises aujourd'hui vont influer sur le climat pour des millénaires ».


  A LIRE AUSSI ...

Kevin Parent de passage à la Fête du Lac des Nations

Jeudi le 18 juillet 2024
Kevin Parent de passage à la Fête du Lac des Nations
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke

Mardi le 16 juillet 2024
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke
L'Estrie occupe le 1er rang en termes de popularité auprès des cyclistes québécois

Vendredi le 19 juillet 2024
L'Estrie occupe le 1er rang en termes de popularité auprès des cyclistes québécois
NOS RECOMMANDATIONS
Les Trois Accords enflammeront la scène de la Fête du Lac des Nations de Sherbrooke

Vendredi le 12 juillet 2024
Les Trois Accords enflammeront la scène de la Fête du Lac des Nations de Sherbrooke
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie

Jeudi le 18 juillet 2024
Pleins d'activités gratuites cet été en Estrie
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke

Mardi le 16 juillet 2024
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Une ville sans gouvernail… Par Daniel Nadeau Mercredi, 17 juillet 2024
Une ville sans gouvernail…
Un piéton de 71 ans frappé par un véhicule sur la rue King Ouest à Sherbrooke Par François Lafleur Mercredi, 17 juillet 2024
Un piéton de 71 ans frappé par un véhicule sur la rue King Ouest à Sherbrooke
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke Par François Lafleur Mardi, 16 juillet 2024
Roue de Fortune fait un millionnaire à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous