Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / La parole est aux ados!

Changer ? Oui, tu as le droit !

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Ne trouvez-vous pas absurde qu’à dix-sept ans, nous devons faire un choix décisif en ce qui concerne la plus longue partie de notre vie ?
Sarah-Eve Desruisseaux Par Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi le 16 novembre 2017

Ne trouvez-vous pas absurde qu'à dix-sept ans, nous devons faire un choix décisif en ce qui concerne la plus longue partie de notre vie ? Ce choix représente notre carrière, bref, ce qui nous animera pour le restant de nos jours et ce qui nous caractérisera en tant que personne. On nous dit qu'il est possible de se tromper et que nous ne devons pas en avoir honte, mais inconsciemment, nous sommes rongés par l'orgueil.

Ce n'est pas tout, il y a aussi l'aspect économique qui entre en ligne de compte. Ce n'est pas tout le monde qui a les moyens de changer de chemin, le sentier que nous emprunterons se doit d'être le bon, celui qui nous mènera à l'apogée de la réussite et du bonheur. Du moins, c'est ce que la croyance populaire affirme.

En réalité, il est primordial de se questionner sur la nature de notre choix, il est normal de ne pas savoir où s'en aller, car l'éventail de possibilités peut être déstabilisant. Si j'avais un conseil à vous donner, ce serait de ne pas vous mettre de pression avec cette étape de votre vie, le doute a pleinement sa place dans cette situation.

Lorsque vient le temps de s'inscrire dans un programme, vous devez penser à vous, non à vos moyens financiers et non au jugement que porteront les gens par rapport à votre choix. Vous êtes le maitre de cette décision. Souvent, la peur de se réorienter nous freine dans notre élan de réussite, mais au fond tout ce que nous allons acquérir saura nous servir éventuellement, rien n'est perdu, voyez cela ainsi.

Ne pensez pas forcément au futur, demandez-vous ce que vous avez envie de faire pour les deux prochaines années de votre vie et la réponse devrait vous guider adéquatement. Je suis bien placée pour vous en parler, car c'est ce que j'ai fait pour choisir mon programme au cégep. Au départ, j'avais peur de gaspiller mon temps et de devoir me réorienter, cependant, j'ai réalisé que les outils que j'irais chercher ailleurs pourraient seulement me faire grandir et enrichir mon cheminement. De plus, ma plus grande crainte était d'affronter le regard des autres, remplie de jugement, qui dictera si oui ou non nous faisons le bon choix. Aussi banal que cela peut sembler, l'important est d'être fidèle à soi-même. Pour une fois, je vous accorde le droit de vous munir d'œillères afin que vous fassiez votre choix sans être influencés par l'opinion des autres.

Ceci dit, tous les chemins sont bons, il s'agit seulement de créer le vôtre, celui qui saura vous faire vibrer et rêver. Si vous explorez des dizaines de domaines différents avant de trouver le bon, dites-vous que rien n'est perdu. Au final, l'importance que votre choix a pour vous surpassera tout commentaire désobligeant par rapport à votre milieu d'études. Vous pouvez vous tromper, gardez en tête que ce n'est pas un échec.

 

 

 


  A LIRE AUSSI ...

Baisse de l’achalandage marquée dans les commerces autour de l’échangeur Darche

Jeudi le 18 avril 2024
Baisse de l’achalandage marquée dans les commerces autour de l’échangeur Darche
27e édition des prix Hommage bénévolat-Québec : des Estriens au grand cœur récompensés par le gouvernement du Québec

Jeudi le 18 avril 2024
27e édition des prix Hommage bénévolat-Québec : des Estriens au grand cœur récompensés par le gouvernement du Québec
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke

Jeudi le 18 avril 2024
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Zone de guerre

Mercredi le 17 avril 2024
Zone de guerre
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec

Mercredi le 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke

Lundi le 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 22 avril 2024
Dans mes bagages, j’apporte…

Jasons Théââââââtre
Jeudi, 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2024
Zone de guerre

Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec Par Julie Meese Mercredi, 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants Par Julie Meese Mardi, 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous