Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  TECHNO / Info-techno

La quinte du vendredi


30 mars 2012
 Imprimer   Envoyer 
Nelson Dumais Par Nelson Dumais
Vendredi le 30 mars 2012

Depuis Windows Vista, quand un PC en arrache, quand il subit une crise d'apoplexie, quand tous ses neurones sont embrigadés dans l'accomplissement d'une tâche énorme, il se peut qu'il s'étouffe et rende l'âme. On dit alors qu'il a planté, qu'il a gelé, qu'il a « crashé ». Et tout au long de son agonie, un petit cercle blanc, une sorte de roulette de la taille d'un bouton de chemise tourne sans fin. On sait que le PC a passé l'arme à gauche quand cet objet virtuel cesse de tourner pour se figer dans un immobilisme parfois lourd de conséquences.

L'idée de la roulette vient d'OS X (anciennement Mac OS X), cela dès ses premières versions du début des années 2000. Sur cette plate-forme désopilante, elle est multicolore et se nomme, selon les humeurs, « ballon de plage » ou « roulette de la mort » (1). C'est une valse qui tourne, tourne, tourne, sans jamais, jamais, jamais savoir s'arrêter. En gros, quand le Mac n'en peut plus, le petit cercle apparaît et, selon la gravité de la tâche demandée, révolutionne quelques instants ou se met en quête de l'infini temporel.

Si je demande à un Pentium 4 sous Win Vista 32 bits, une bécane tout croche n'ayant que 256 Mo de RAM, d'ouvrir un fichier Photoshop CS5 de 8000 X 6000 pour le réduire à 1024 X 760, il est assuré que la roulette blanche va apparaître et que je devrai redémarrer avec l'interrupteur. C'est normal.

Ce qui l'est moins, c'est qu'avec le logiciel de montage vidéo Final Cut Pro X 10.0.3, alias FCP X, mon Mac Pro que je croyais costaud (lisez la fiche ci-haut) connaisse exactement le même sort. Il est régulièrement optimisé selon les règles de l'art, ses « permissions » sont réparées régulièrement (on est sous une variante UNIX, non ?) et les gros logiciels Adobe y ronronnent de plaisir. En plus, j'ai suivi les instructions et je lui ai désactivé sa Time Machine, un système de sauvegarde qui déteste particulièrement FCP X. Tout cela est documenté.

Mais, si j'ai le malheur de toucher à la Timeline de FCP X alors que ce logiciel Apple a décidé de mouliner son rendu (rendering), si je veux rallonger un plan de trois secondes, si je veux ajouter un filtre de son, que sais-je, si je veux faire jouer les trois dernières minutes de montage, je suis fait. La roulette apparaît et je n'ai plus voix au chapitre. Ma seule possibilité est alors d'appuyer sur le jeu de touches Option-Commande-Escape, ce qui force FCP X à quitter.

Qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Apple n'en dit mot. La boutique Apple la plus près de chez moi de demande de passer avec mon ordi (sic) et de m'inscrire au service payant « One on One » où un expert m'enseignera le bonheur d'utiliser FCP X. Les millions de blogueurs qui suivent béatement l'œuvre de la Pomme ânonnent à l'unanimité que FCP X est génial, qu'il est plus rapide et plus convivial que jamais. Aucun d'eux n'y travaille un documentaire de plus de deux heures. Les salauds!

Sur de très sérieux forums Apple, moi le travailleur autonome isolé qui ne dispose plus de contacts utiles dans la communauté Mac, je lis le témoignage de monteurs professionnels qui ont cru régler leur problème en doublant la capacité de leur RAM, mais qui se sont ramassés gros jean comme devant. Je lis ceux de fidèles qui constatent que l'apparition de la « Spinning Wheel of Death » est plus fréquente que jamais depuis la version 10.0.3, laquelle serait moins stable que la 10.0.0. Je réalise que je ne suis pas seul à croire qu'avec le temps, le problème s'aggrave; plus on utilise FCP X, pire c'est. J'en suis rendu à regarder l'icône de FCP X (ci-contre) et d'y voir la foutue roulette !

Enfin, je prends bonne note des solutions alternatives, il y en a quand même quelques-unes. J'ai notamment suivi les conseils de l'un d'eux, un certain Raphaël Brand, en ayant recours à un utilitaire conçu par la société Digital Rebellion pour contrer les caprices inadmissibles de FCP X. Et, effectivement, mon problème a été réglé. Provisoirement (2). Mais avant de découvrir cette parade et de verser des sous pour me la procurer, j'ai ramé presque toute la journée pour m'en sortir; j'ai gaspillé un temps fou; j'ai pris un retard qui indispose ceux attendent après moi. Comment leur expliquer le problème sans passer pour irresponsable ! (3)

Aucune aide ne me fut possible du côté d'Apple, mise à part celle d'un forum de bénévoles qu'elle entretient.

Il y a consensus chez les utilisateurs sérieux. FCP X est un produit puissant (cliquez sur la vignette ci-haut) qui donne vraiment le goût d'y plonger, de s'y investir. C'est un produit prometteur qui se laisse découvrir à petit feu. Chaque session, il est possible de tomber sur un nouveau truc qui nous fait sourire de bonheur ! Sauf que ce logiciel professionnel est bogué jusqu'au trognon (en tout cas il semble l'être plus sous Lion que sous Snow Leopard), ce qui est inacceptable. Et Apple ne l'admet pas. Bien au contraire, elle pousse les gens à se le procurer.

Si tout se passe comme il est pratique courante de le faire à Cupertino, une version débarrassée d'une bonne partie des irritants est en préparation et apparaîtra bientôt comme mise à jour de routine. Ça s'appellera la 10.0.4 ou, mieux, la 10.1. Mais jamais, Apple n'en reconnaîtra l'urgence, ou en admettra le bien-fondé ou en profitera pour transmettre des excuses. C'est ainsi que ça se passe dans les écuries multimilliardaires de Tim Cook.

Pourquoi FCP X et non Adobe Premiere ? Par paresse. Je connaissais un peu FCP 7 et je maîtrisais iMovie de qui FCP X s'inspire pour l'interface. D'où, ce soupir que je pousse maintenant presque chaque jour : « Sacrament que j'aurais donc dû... » Et l'écho de répondre: « Donc dû dondaine laridaine ! »

 (1) « Beach Ball » ou « Spinning Wheel of Death »

 (2) Ce n'est pas comme avant, mais au moins, j'arrive à avancer.

 (3) Jusqu'à nouvel ordre, on est responsable de ses choix informatiques, non ?

Quelques petites vites

La rumeur gronde du côté de Waterloo. RIM serait à vendre. Et pour pas trop cher ! C'est le nouveau P.D.G. Thorsten Heins qui le laisse entendre. En même temps, l'ex co-P.D.G. Jim Balsillie quitte l'entreprise où il était encore actif sur le C.A. La course vers l'avant, vers les promesses du BlackBerry QNX 10, semble manquer de carburant et la machine semble en panne. Déjà, la grande presse spécule sur l'acheteur éventuel, c'est-à-dire Microsoft, Nokia, HP, Apple, Dell, Amazon et les géantes asiatiques. Autrement dit, le moribond n'est pas encore mort qu'on s'intéresse à qui partira avec les petites cuillères de sa maisonnée. Quel gâchis !

Un habitué de ce blogue, fsbeaudry, vient de tomber en bas de sa chaise. « L'autre jour, écrit-il, je m'apprêtais à télécharger la nouvelle version d'Opera pour ma tablette et, en lisant les « droits », je suis alors tombé sur « Commandes du matériel - Caméra  » (cliquez la première vignette ci-contre) ». Je me suis alors demandé jusqu'où cela permettait aux gens d'Opera d'aller. Pouvaient-ils vraiment prendre des photos et vidéos à mon insu ou encore copier tout ce que je pose ? » Interloqué, notre ami est allé voir plus à fond, dans les « données personnelles » (deuxième vignette) et là, il a eu peur. « Ils peuvent fouiller mes Favoris (ça, je ne suis pas surpris), mais aussi lire l'historique de mes navigations, affirme-t-il. De plus ils parlent de lire les différents fichiers journaux du système et accéder à des informations privées ! (...) Choqué, j'ai voulu télécharger Firefox pour finalement apprendre qu'eux aussi demandaient les mêmes « autorisations ». Je suis certain qu'une majorité de vos lecteurs assidus ne se doutent pas de la portée de ces autorisations accordées à un producteur de logiciel. » La question est lancée !

Notre ami Cosmopolite attire notre attention sur un vidéo YouTube où la compagnie d'assurance AXA offre une police contre les dangers d'Internet (cliquez sur Séraphin Lampion pour y accéder). La géante française entend protéger sa clientèle contre les atteintes à l'e-réputation, les usurpations d'identité, l'utilisation frauduleuse des moyens de paiement et les litiges avec un cybercommerçant. Pour ledit Cosmopolite, ce serait plutôt d'une police contre les « codes 18″ (erreurs d'un usager) dont on aurait besoin ! Et, tant qu'à y être, pourquoi ne pas ajouter une protection contre l'utilisation de logiciels bogués qui nous font perdre beaucoup de temps ?

Vous aimez le Galaxy Tab 10.1 et Windows 8 ne vous rebute pas, voici un produit qui pourrait peut-être vous convenir. Il s'agit d'une interface imitant celle de Microsoft, Metro. Vous avez bien lu. Des développeurs (XDA Developers) ont bidouillé un « look » très apparenté au Win Phone 7 ou à Win 8 qui est spécifiquement réservé à la tablette de Samsung. Évidemment, c'est encore une fois Android qui se retrouve désacralisé et plus bordélisé que jamais. Si l'aventure vous intéresse, cliquez sur la vignette ici à gauche. Merci à TheKnee !


  A LIRE AUSSI ...

Une nouvelle école primaire sera enfin construite à Sherbrooke

Vendredi le 10 mai 2024
Une nouvelle école primaire sera enfin construite à Sherbrooke
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
La professeure Heather Lawford, de l’Université Bishop’s, remporte un prix prestigieux

Lundi le 6 mai 2024
La professeure Heather Lawford, de l’Université Bishop’s, remporte un prix prestigieux
NOS RECOMMANDATIONS
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans

Mardi le 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous