Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  EN ESTRIE / Actualité

Un achalandage qui inquiète à la rivière aux Cerises

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Crédit photo - LAMRAC
Mercredi le 28 juillet 2021

L'Association du Marais-de-la-Rivière-aux-Cerises (LAMRAC) se dit préoccupée par le nombre croissant de touristes sur le plan d'eau depuis le début de la saison estivale. Selon leurs observations, la rivière aux Cerises est en train de « suffoquer ».

Végétation aquatique arrachée, berges érodées et dénudées ainsi que des déchets retrouvés, notamment des masques, correspondent aux signes de fatigue observés par l'équipe de l'organisme. Il est également plus difficile d'observer la faune du marais puisqu'elle serait stressée par les visiteurs. De plus, l'association constate la présence de plusieurs poissons morts.

Cette dégradation s'explique par la prise d'assaut des amateurs de sports nautiques de du plan d'eau. Selon l'organisme, la « rivière se transforme littéralement en autoroute » lors de belles journées et les conséquences s'en suivent puisque son écosystème sensible n'est pas habitué à recevoir autant de gens.

Achalandage sur la rivière aux CerisesL'association qui protège de plan d'eau depuis près de 25 ans déplore également le non-respect de la réglementation en vigueur, notamment l'omission de porter une veste de flottaison ainsi que l'interdiction de boire de l'alcool sur leur embarcation. Certains en profitent pour projeter de la musique excessivement forte via leurs haut-parleurs, dont quelques-uns qui sont à bord d'une embarcation à moteur, ce qui est interdit à cet emplacement.   

D'ailleurs, le président de LAMRAC, Claude Boucher, tient à « rappeler aux utilisateurs l'importance d'adopter des comportements responsables en respectant la réglementation en vigueur. »

Pour ce faire, les plaisanciers doivent rester dans le chenal principal afin d'éviter de circuler dans la végétation aquatique, demeurer dans leur embarcation, ne pas s'approcher de la faune de trop près, ne pas utiliser d'embarcation à hélices ou à pédalier et l'organisme leur demande de rapporter leurs déchets.

Ce que ce milieu apporte

« Il est important de comprendre l'importance de maintenir ce milieu en santé. C'est une question d'équilibre entre notre relation face à la nature. Le coût de la protection du milieu naturel est souvent beaucoup plus faible que le coût de sa reconstitution. De par ses multiples fonctions, il faut protéger ce milieu essentiel au bien-être et au maintien de notre qualité de vie. De le respecter, d'en prendre soin avec humilité et compassion. Ceci est notre responsabilité à tous », explique Josiane K. Pouliot, coordonnatrice à la division environnement de la Ville de Magog, par voie de communiqué.

Elle ajoute d'ailleurs les bienfaits dont ce milieu humide apporte aux différents écosystèmes. Celui-ci est notamment en mesure de capter les surplus des eaux des terres avoisinantes et régularise le régime hydrologique, de diminuer les possibilités d'inondations, d'absorber les polluants, de réduire la baisse des niveaux des eaux de surface en période de sécheresse et d'améliorer la qualité de l'eau.

Pour continuer à le protéger, l'organisation travaille avec ses partenaires pour trouver des pistes de solutions en prévision de l'été prochain. Des discussions sont entamées avec la Ville de Magog afin de mettre sur pied une patrouille de sensibilisation qui se déplacerait en kayak. De plus, des bouées de renseignements et des panneaux de signalisation pourraient être érigés pour conscientiser la population pour ainsi aider ce milieu naturel à mieux respirer.

Déchets abandonnés

En avril dernier, une résidente du Canton d'Orford a fait parvenir des photos à la municipalité afin de dénoncer une situation peu enviable au sein de la rivière aux Cerises. Des déchets abandonnés peuvent être aperçus aux abords de la rivière.

Cette problématique était inconnue de la part de l'organisme qui soutient de cela est « une source de pollution et de pression additionnelle sur le marais de la rivière aux Cerises qui est déjà aux prises avec différentes formes de pressions anthropiques. »

« C'est particulièrement inquiétant lorsque l'on sait que tout ce qui se passe en amont du marais de la rivière aux Cerises à l'échelle du bassin versant a des impacts sur la qualité de l'eau non seulement du Marais, mais également du lac Memphrémagog qui alimente en eau potable des milliers de personnes. Nous avons un immense travail de sensibilisation et d'éducation à réaliser afin de conscientiser les utilisateurs à la fragilité du milieu », mentionne Laura Dénommée Patriganni, directrice générale LAMRAC.

Cette dernière remercie la dame de sa vigilance qui permettra vraisemblablement à améliorer la situation. L'organisation suivra d'ailleurs le dossier avec grand intérêt. 



  A LIRE AUSSI ...

Une société de développement commercial (SDC) au centre-ville de Sherbrooke?

Mercredi le 27 mars 2024
Une société de développement commercial (SDC) au centre-ville de Sherbrooke?
Le prix de l’essence en forte hausse en Estrie

Jeudi le 18 avril 2024
Le prix de l’essence en forte hausse en Estrie
Du homard pour aider les enfants malades en Estrie

Mardi le 2 avril 2024
Du homard pour aider les enfants malades en Estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke

Lundi le 15 avril 2024
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke

Lundi le 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants

Mardi le 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Jasons Théââââââtre
Jeudi, 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2024
Zone de guerre

François Fouquet
Lundi, 15 avril 2024
La peur, l’agacement, l’émerveillement

Quatre arrestations rue Goodhue à Sherbrooke par le groupe Accès Cannabis Par Daniel Campeau Vendredi, 12 avril 2024
Quatre arrestations rue Goodhue à Sherbrooke par le groupe Accès Cannabis
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants Par Julie Meese Mardi, 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous