Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / La parole est aux ados!

Ayiti chéri

 Imprimer   Envoyer 
Photo : J’ai passé la plus belle semaine de ma vie, déconnectée du reste du monde. - Sarah-Eve Desruisseaux
Sarah-Eve Desruisseaux Par Sarah-Eve Desruisseaux
Vendredi le 25 mai 2018

Comme Don Bosco disait : « Lakay mwen se lakay ou ». En d'autres mots, pour le commun des mortels, « ma maison c'est ta maison ». Ayiti avec un grand A. Vous pensez peut-être que mon orthographe est erronée, mais c'est vous qui avez tord. Haïti représente la corruption, la pauvreté ou même le mal, mais le «A» représente réellement la période avant que le vent tourne. La période où il était facile de dire « lakay mwen se lakay ou ».

Ce vent a apporté la corruption, voire même l'abus de pouvoir. Du moins, c'est ce que la majorité de la population s'amuse à croire. Durant la dernière semaine, j'ai eu la chance de visiter un pays que je croyais entièrement répressif, mais au fond j'y ai découvert une source infinie de bonheur à travers une notion de désordre. À vous, chers internes du Salésien de Gressier, je veux vous remercier d'avoir fait de votre maison ma maison, d'avoir changé nos opinions sur votre pays, d'avoir démontré que l'amour rayonne et que la simplicité rend le bonheur facile.

Peut-être que vous êtes sceptiques à l'égard des paroles que j'avance, mais croyez-moi, j'ai passé la plus belle semaine de ma vie, déconnectée du reste du monde. En un clic, j'avais l'habitude d'avoir accès aux potins et à ce qui ternissait mes journées, mais cette semaine, en un regard, j'ai reçu tout l'amour du monde. J'ai réalisé que recevoir une notification parce que quelque avait aimé ma publication ne représenterait jamais quelqu'un qui m'aime pour qui je suis.

Ne me méprenez pas, les Haïtiens ont accès à la technologie, les adolescents potinent comme nous, mais leur apport avec le bonheur est différent. Il se réfère à l'essentiel. Comme l'un des internes chantait : ensemble, on est si fort, on peut gagner ce monde nouveau et refaire de notre vie une lumière éternelle. C'est au son de ces paroles que j'ai réalisé que le bonheur était seulement vrai lorsqu'il est partagé. Il faut savoir aller plus loin que le matériel. C'est en ouvrant nos portes à la simplicité que le stage humanitaire a pris tout son sens.

Il est arrivé lors du voyage, de vivre un sentiment d'intrusion. Il faut comprendre que les Blancs en général sont considérés comme les riches et comme ceux qui croient en leur propre suprématie. Ce fut difficile d'accepter cela, mais nous devions comprendre, car on a créé ce sentiment. Je ne parle pas ici d'un « on » personnel, mais bien du sens plus large de ce pronom. Aujourd'hui, tentons tous de mettre la main à la pâte afin de façonner notre monde pour qu'il soit meilleur. Ce n'est pas en travaillant chacun de notre côté que nous y arriverons, nous devons le faire ensemble. Laissons tomber les frontières afin d'unir nos forces et de redonner à ceux qui en ont davantage besoin.

Ce stage m'a démontré que tout est possible et que l'amour inconditionnel existe vraiment. C'est dans les yeux des internes et de mes coéquipiers de voyage que j'ai compris ce qu'est le vrai bonheur. Du moins, mon vrai bonheur ; se sentir à la maison peu importe où nous allons. Bien qu'il pouvait être plus facile de se sentir chez soi en Ayiti qu'en Haïti, j'ai tout de même été capable de retrouver cette période n'ayant rien à voir avec la corruption et d'affirmer clairement lakay mwen se lakay ou. Ayiti chéri.

Sarah-Ève Desruisseaux, La parole est aux ados


  A LIRE AUSSI ...

Éclipse solaire 2024 : un succès pour l'industrie touristique de l’Estrie

Vendredi le 19 avril 2024
Éclipse solaire 2024 : un succès pour l'industrie touristique de l’Estrie
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke

Jeudi le 18 avril 2024
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Jeudi le 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre
NOS RECOMMANDATIONS
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke

Jeudi le 18 avril 2024
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec

Mercredi le 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Une 11e édition inoubliable pour le Festival cinéma du monde de Sherbrooke  

Lundi le 15 avril 2024
Une 11e édition inoubliable pour le Festival cinéma du monde de Sherbrooke  
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 22 avril 2024
Dans mes bagages, j’apporte…

Jasons Théââââââtre
Jeudi, 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2024
Zone de guerre

inscription infolettre 600
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 15 avril 2024
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke
Une 11e édition inoubliable pour le Festival cinéma du monde de Sherbrooke   Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Une 11e édition inoubliable pour le Festival cinéma du monde de Sherbrooke  
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 18 avril 2024
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous