Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Poussière de PK

 Imprimer   Envoyer 

L'ouragan PK est passé. Quand PK passe, les éléments se déchaînent. Les passions éclatent.

Ayoye... Maintenant que la poussière PK retombe, je me risque.

Je me suis permis de lire des dizaines de commentaires de partisans à la suite de cet échange historique devenu rapidement hystérique.

Les journaux de Toronto affirment que les équipes canadiennes sont gérées par des sans-desseins, plusieurs amateurs crachent (au propre et non au figuré) sur le logo du Canadien, les vieux réflexes reviennent : on sait ben, nous autres, à Montréal, on n'est pas capables d'accepter ce qui est différent, on a peur de la gloire. Bref, hey!, qu'on est donc petits ! Et Bergevin est un connard. Et Therrien est un perdant né. Et Molson n'a pas de couilles. Et puis, et puis...

Bordel de merde, on capote! Si on avait une réaction juste 20 fois moins forte par rapport à l'environnement, la planète serait sur la voie de la guérison!

Je sais que le hockey prend une place hyper importante. Et j'en suis. Complètement. Mon équipe, c'est le CH et j'aime mon équipe. C'est dit. Mais là, on ne parle pas de hockey. Et pas du tout d'équipe. C'est tout là le problème.

Comment peut-on échanger un joueur qui a donné 10 millions de dollars pour les enfants malades? Qui a sa propre ligne de vêtements, qui attire des gens à lui seul, qui fait de Montréal une ville excitante?

Tout cela, c'est beau. Mais ce n'est pas du hockey. PK n'est pas un joueur d'équipe. Il est une entreprise. Le PK Inc. Son logo était le 76. Pas celui du Canadien. Aussi noble soit-il, même son don sur 7 ans fait partie du positionnement de marché du PK Inc.

Admettons un instant qu'on parle hockey. Sans même aller dans la quantité immense de revirements que notre PK provoquait. Qu'on parle juste de la dynamique de l'équipe sur la glace. Et qu'on imagine la dynamique de l'équipe hors glace. Admettons, juste un instant, qu'on parle d'une équipe de hockey?

Là, l'angle change. Et l'échange prend un sens. PK est un adorable personnage dont le nombril est une oasis d'immensité à lui seul. Si ce n'était que ça, ce ne serait pas si grave. Mais quand le « je » remplace systématiquement le « nous », ça heurte un peu plus.

Le hockey, pourtant, est un sport d'équipe. Tous les gagnants de la Coupe Stanley vous le diront : « cette année-là, il se passait quelque chose dans notre équipe. On sentait qu'on pouvait... »

Et si c'était ça que Bergevin cherchait? Et s'il n'était pas un simple connard? Et si Bergevin avait plus d'informations que nous sur la place de PK dans l'entourage du CH ?

Et si l'équipe devait passer avant?

Il sera de plus en plus difficile d'encadrer les joueurs aux égos amplifiés par la pluie des millions de dollars. Il nous faudra des gens de hockey aux couilles d'acier, prêts à assumer chacun des gestes. Des gens qui se tiendront de bout pour défendre l'équipe. Bergevin correspond à cela, visiblement.

Les premières paroles de PK, après son échange, ont été au « je ». « Enfin, je vais jouer pour une équipe qui me veut. Enfin, je vais pouvoir être qui je suis." Et il ajoute: " À partir de maintenant, les Predators peuvent affirmer qu'ils ont une meilleure défensive. » La modestie ne fait pas partie du PK Inc.

Quand on est plus gros que l'équipe et plus gros que son sport, il faut assumer ce qui vient avec.

Merci PK.

Bienvenue, Shea.

Clin d'œil de la semaine
PK, c'est Apollo Creed dans Rocky. Un boxeur flamboyant. Un boxeur, ça ne joue pas en équipe. PK aurait dû être boxeur, peut-être...


  A LIRE AUSSI ...

L’inspiration

Lundi le 27 mai 2024
L’inspiration
Faire fi de tout. Même d’une saine peur…

Lundi le 3 juin 2024
Faire fi de tout. Même d’une saine peur…
Du café de quartier à la tombe

Mardi le 11 juin 2024
Du café de quartier à la tombe
NOS RECOMMANDATIONS
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus

Vendredi le 21 juin 2024
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus
Quoi faire pour célébrer la Saint-Jean en Estrie

Jeudi le 20 juin 2024
Quoi faire pour célébrer la Saint-Jean en Estrie
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke

Mardi le 18 juin 2024
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 17 juin 2024
La fête des pairs?

Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke Par Daniel Campeau Mardi, 18 juin 2024
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke
Quoi faire pour célébrer la Saint-Jean en Estrie Par Catherine Blanchette Jeudi, 20 juin 2024
Quoi faire pour célébrer la Saint-Jean en Estrie
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus Par Julie Meese Vendredi, 21 juin 2024
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous