Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Vivement l'histoire

Notre histoire en archives : les pique-niques


Préparé par Hugo St-Pierre, stagiaire aux Archives nationales à Sherbrooke
 Imprimer   Envoyer 
Archives nationales à Sherbrooke Par Archives nationales à Sherbrooke
archives.sherbrooke@banq.qc.ca
Jeudi le 1 juin 2023

A group of men sitting around a table in the woodsDescription automatically generated with medium confidence

Pique-nique au bord du lac Mégantic, [septembre 1897]. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Famille Lippé (P39, S4, SS1, D3). Photographe non identifié.
Autour de la table, de gauche à droite : le curé Choquette, le vicaire L.-A.-O. Huard, le docteur J. A. Milette, le marchand Eusèbe Huard (qui deviendra maire de Mégantic de 1906 à 1909) et un homme non identifié. 

Alors que l'été s'annonce enfin, les touristes profiteront de la chaleur pour visiter les nombreux espaces verts des Cantons-de-l'Est. Si plusieurs choisiront de partir en excursion pour la journée, d'autres s'offriront un plus long séjour. 

Pour qui explore la nature, les températures estivales se prêtent bien au pique-nique. L'activité est une nécessité si aucun restaurant ne se trouve à proximité. Sinon, elle est une fin en soi, un art de vivre, pour le plaisir de savourer le moment. Le pique-nique est l'occasion rêvée de se déconnecter d'une vie trépidante, faite de stimulation constante; le temps s'arrête, on renoue avec les gens et la nature environnante. 

L'humain devant se sustenter de temps à autre, le pique-nique constitue une vieille tradition. Nous mettrons ici en lumière différents visages du pique-nique, afin de rappeler de beaux souvenirs et, qui sait, d'inspirer les lecteurs et lectrices dans leur choix d'activités estivales.  

 

Les retrouvailles

 

Famille rassemblée pour un pique-nique, [190-]. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Famille Coderre (P12, P13). Photographe non identifié. 

Les retrouvailles sont une occasion de réjouissance. Les gens viennent souvent de loin pour revoir des membres de la famille, et la nourriture rassemble tout ce beau monde. Manger à l'extérieur permet sans contredit de rassembler bon nombre de personnes. La famille se regroupe alors dans un grand espace, un parc ou une cour privée, ou encore devant un lac. Pour le confort, des chaises de parterre, des parasols ou des chapiteaux sont à la disposition des convives. Se juxtaposent sur les tables bien garnies des aliments de style buffet froid et les boissons d'usage : citronnade, soda, bière d'épinette et vin mousseux. 

Le pique-nique permet de passer un beau moment en famille, mais aussi entre amis, avec le voisinage ou même entre collègues de travail!

 

Les excursions

 

Pique-nique sur le mont Royal à Montréal, 1936. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Famille Lippé (P39, S7, SS1, D28). Photographe non identifié.
Assis dans l'herbe, de gauche à droite : Jean Guertin, Françoise Lippé, une femme non identifiée, Joseph Lippé et Claire Guertin.

L'excursion de courte ou de longue durée est un autre contexte qui se prête bien au pique-nique. Qu'on visite un nouvel endroit éloigné de la résidence ou un lieu bien connu à proximité, qu'on explore un site naturel ou une autre ville, prendre un moment pour déguster un bon repas en plein air dans un espace vert est une excellente façon de faire des découvertes. 

Au-delà du lieu choisi, le pique-nique implique une certaine préparation. Effectivement, plusieurs éléments doivent être inclus dans les bagages. D'abord, le repas, transporté dans un panier en osier contenant tous les ustensiles, est de la première importance. Et le choix des aliments n'est pas anodin! De délicieux sandwichs, qui peuvent être accompagnés de crudités ou de salades, de fruits frais, de fromages et de desserts, font souvent partie du voyage. Ensuite, afin d'éviter de se salir et d'ajouter au confort, on apporte des couvertures de même qu'une nappe - pensons à la classique nappe à carreaux rouge et blanc. 

 

Les déplacements

 

Xavier Vachon en pique-nique sur le bord de la route à Lac-Mégantic, [1916?]. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Famille Lippé (P39, S6, SS3, SSS3, D1). Photographe non identifié.

 

Le pique-nique fait par « nécessité » est directement en lien avec les déplacements, qu'on tente de faire assez rapidement. Il a lieu lorsque le parcours n'offre pas d'installations de restauration. On profite de ce temps d'arrêt pour se revigorer et se dégourdir les jambes. Sur la longue route, le Thermos de café est de rigueur.

Le pique-nique... pour le plaisir

 

Aujourd'hui, le pique-nique lors des déplacements est peut-être moins courant qu'avant : l'humain voyage plus vite et mieux, et on profite d'installations au fil de la route qui n'existaient pas autrefois, ne serait-ce que des restaurants rapides dans chaque patelin et le long des grandes artères et des autoroutes. Par conséquent, il n'est pratiquement plus nécessaire de transporter son repas lors d'un voyage. 

Néanmoins, le pique-nique est toujours plaisant pour les gens qui souhaitent explorer de nouveaux horizons, sortir de leur quotidien, se ressourcer, le temps d'une journée à la montagne par exemple. 

Et vous, vers quelle destination vous dirigerez-vous cet été? 

 

Sources :

History Today, The History of the Picnic (consulté le 9 mars 2023).
Société d'histoire de Sherbrooke (dir.), Quelques parcs historiques de Sherbrooke, Sherbrooke, Société d'histoire de Sherbrooke, 2009, 53 p.


  A LIRE AUSSI ...

Notre histoire en archives : quelques portraits de la paternité

Vendredi le 7 juin 2024
Notre histoire en archives : quelques portraits de la paternité
NOS RECOMMANDATIONS
Gala Reconnaissance Estrie :  Lise Déziel est nommée la Grande Estrienne 2024

Lundi le 17 juin 2024
Gala Reconnaissance Estrie : Lise Déziel est nommée la Grande Estrienne 2024
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke

Mardi le 18 juin 2024
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus

Vendredi le 21 juin 2024
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 juin 2024
Le siècle de tous les périls!

François Fouquet
Lundi, 17 juin 2024
La fête des pairs?

VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus Par Julie Meese Vendredi, 21 juin 2024
VIH/SIDA : des chercheurs de l’Université de Sherbrooke enregistrent une avancée majeure pour irradier le virus
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke Par Daniel Campeau Mardi, 18 juin 2024
Il agressait des marcheurs pour les voler à Sherbrooke
Gala Reconnaissance Estrie :  Lise Déziel est nommée la Grande Estrienne 2024 Par Julie Meese Lundi, 17 juin 2024
Gala Reconnaissance Estrie : Lise Déziel est nommée la Grande Estrienne 2024
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous