Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Vivement l'histoire

Notre histoire en archives : Déplaisirs d’hiver

 Imprimer   Envoyer 
Archives nationales à Sherbrooke Par Archives nationales à Sherbrooke
archives.sherbrooke@banq.qc.ca
Lundi le 11 mars 2024

Par France Monty, technicienne en documentation aux Archives nationales à Sherbrooke.

 

Avec les bordées de neige à pelleter, la gadoue qui éclabousse, les pannes électriques engendrées par le verglas, les accidents de la route causés par la glace noire, on a l'impression que l'hiver n'en finit plus. Les déplaisirs d'hiver génèrent tant de désagréments que le Québécois typique a appris depuis longtemps à se préparer contre les aléas de la saison froide : poêle à bois, génératrice, pneus à clous, réserve d'eau et alimentaires, habits chauds, etc.

Ces quelques photos d'archives ne vous feront pas oublier l'hiver, mais elles vous divertiront quelques instants. Avouons-le, avec les changements climatiques que la planète connaît, ce serait malchance que tous ces déplaisirs arrivent en même temps ! 

Problèmes sur la route

 

 

Auto prise dans la neige de long de l'autoroute, janvier 1966. Archives nationales à Sherbrooke,  fonds Jacques Darche (P5,S2,SS3,DM179A-1). Photo : Jacques Darche.  

Mais qu'est-ce qu'elle peut bien avoir comme problème cette voiture? Une chose est certaine, le froid ne semble pas plus plaire à la voiture qu'aux jeunes gens pris dans la tempête.  

 

 

Camion de Réal Boulanger renversé sur le boulevard Bourque, janvier 1966. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Jacques Darche (P5,S2,SS3,DM167). Photo : Jacques Darche. 

Pendant plus de cinq heures, six hommes ont dû rempiler dans un autre camion les 850 mètres cubes ( 30 000 pieds cubes) de planches après que le camion de Réal Boulanger, de La Patrie, se soit renversé sur le boulevard Bourque à Rock Forest. Un jeu de ramasse grandeur nature!

Déneigeuse en mauvaise posture, janvier 1982. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Jacques Darche (P5,S2,SS4,D39280). Photo : Jacques Darche. 

À l'hiver 1981-1982, les Estriens voient plusieurs centimètres de neige s'accumuler. Cette abondance de neige cause bien des soucis aux autorités municipales et aux déneigeurs qui ont pour mission de dégager les voies publiques et privées. Il arrive parfois que la machinerie s'enlise, comme celle de monsieur Racicot! 

Embâcles et débâcles

 

Embâcle à Chambly, 20 mars 1936. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Famille Lippé  (P39,S7,SS1,D23,P1). Photographe non identifié.

 

 

Embâcle à Chambly, 20 mars 1936. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Famille Lippé  (P39,S7,SS1,D23,P2). Photographe non identifié.

En mars 1936, aggravées par les pluies torrentielles de la fin de semaine, des inondations menacent les villes et villages situés le long de la rivière Richelieu. Comme si ce n'était pas assez, le 20 mars, un embâcle se forme sur la rivière Richelieu et on doit utiliser de la dynamite pour faire sauter la glace. Les maisons de Chambly, entourées d'eau, font désormais face aux dommages causés par la glace.

 

 

 

Automobile sous les glaces lors de la débâcle à Bromptonville, 20 mars 1948. Archives nationales à Sherbrooke, Collection initiale (P10,S1). Photographe non identifié.

 

Gens assemblés devant une maison endommagée lors de la débâcle à Bromptonville, 20 mars 1948. Archives nationales à Sherbrooke, Collection initiale (P10,S1). Photographe non identifié.

 

Gare abimée lors de la débâcle à Bromptonville, 20 mars 1948. Archives nationales à Sherbrooke, Collection initiale (P10,S1). Photographe non identifié.

Le 20 mars 1948, Bromptonville se retrouve ensevelie sous des milliers de tonnes de glace atteignant jusqu'à 6 mètres d'épaisseur! La débâcle est causée par l'ouverture tardive des vannes du barrage de la compagnie de pâtes et papiers Brompton Pulp and Paper. Les journaux de l'époque, dont La Tribune, rapportent 2 morts et de 100 à 300 personnes à la rue, entre 500 000 $ et 1 million de dollars de dommages, entre 20 et 40 maisons endommagées ou emportées par les flots. La gare du village et la voie ferroviaire du Canadian National sont également durement touchées.   

 

Bonhomme de neige sur un perron, janvier 1967. Archives nationales à Sherbrooke, fonds Jacques Darche (P5,S2,SS2,D649) Photo : Jacques Darche.

Ce bonhomme de neige, qui plus tard fondra sous les rayons plus chauds du soleil, nous rappelle que le printemps reviendra sous peu, faire ressortir ce qu'il y a de plus beau et tendre de la nature. La patience est de mise. 

D'ici là, pour que le temps passe plus vite, venez nous visiter : nous avons tant à vous faire découvrir !

 

Archives nationales à Sherbrooke
225, rue Frontenac, bureau 401
819 820-3010, poste 6330
archives.sherbrooke@banq.qc.ca

 

Sources :

« 18 cm de neige en plus sur la région », La Tribune, 25 janvier 1982, p. 2.

« L'Est du continent noyé dans un déluge », Le petit journal, 22 mars 1936, p. 3.

« L'inondation emporte 20 maisons, à Bromptonville », Le Devoir, 22 mars 1948, p. 2.

« Désastre à Bromptonville »,  L'Union des Cantons de l'Est, 25 mars 1948, p. 1. 

 « L'inondation de Bromptonville, 25 ans après »,  La Tribune, 17 mars 1973, p. 18.

 


 


  A LIRE AUSSI ...

Notre histoire en archives: L’échangeur Darche

Mardi le 7 mai 2024
Notre histoire en archives: L’échangeur Darche
NOS RECOMMANDATIONS
Arrestations pour vol de véhicule à Sherbrooke

Vendredi le 24 mai 2024
Arrestations pour vol de véhicule à Sherbrooke
Une taxe de 34 $ sur l’immatriculation à Sherbrooke

Mercredi le 22 mai 2024
Une taxe de 34 $ sur l’immatriculation à Sherbrooke
Fermeture de la rue Galt Est et du pont Joffre à Sherbrooke

Jeudi le 23 mai 2024
Fermeture de la rue Galt Est et du pont Joffre à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 27 mai 2024
L’inspiration

Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

Fermeture de la rue Galt Est et du pont Joffre à Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 23 mai 2024
Fermeture de la rue Galt Est et du pont Joffre à Sherbrooke
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
Le Vieux Clocher de Magog fête ses 50 ans avec une programmation éclatante et empreinte de nostalgie Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Vieux Clocher de Magog fête ses 50 ans avec une programmation éclatante et empreinte de nostalgie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous