Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Les mots qui camouflent bien la réalité

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Pexels
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 9 janvier 2023

Céline Dion chante : « donne-moi des mots qui sonnent, des mots qui résonnent! »

Les mots sont porteurs d'émotions, positives ou négatives. Ils peuvent beaucoup!

Les mots sont aussi très utiles pour camoufler des choses. Pour enlever une culpabilité liée à une situation ou pour justifier notre inaction. 

Il y a quelques années, avec des étudiants au MBA avec qui j'avais à interagir, je citais un de mes amis spécialisé en gestion des ressources humaines par rapport au fait d'abolir des postes en entreprise : « Aucun gestionnaire ne devrait rester insensible au congédiement d'un ou de plusieurs employés. Il faut que ce soit la dernière option. C'est un immense choc pour les gens touchés. Si un gestionnaire est insensible à ça, méfie-toi, il est dangereux! »

Après avoir réfléchi à la citation pendant quelques minutes, un des candidats au MBA, déjà gestionnaire d'entreprise, intervient : « Wo! Attends un peu, là! Je ne vois pas pourquoi je serais affecté si l'entreprise est en phase consolidation et qu'une rationalisation des ressources techniques et humaines devenait nécessaire pour la sauvegarde du modèle d'affaires et ultimement, de sa pérennité! Faut pas charrier! »

D'autres candidats sont aussi intervenus pour contrebalancer les propos. Mon objectif était atteint : le sujet était sur la table.

Consolidation et rationalisation. Voilà bien deux mots qui peuvent servir à eux seuls à justifier des gestes autrement discutables.   

À ce jour il m'arrive encore de me demander si ce gestionnaire est dangereux aujourd'hui!

Raisonnable et lucide : deux mots qui semblent très en vogue

Depuis le manifeste signé, entre autres, par Lucien Bouchard en 2005 et qui s'intitulait « Pour un Québec lucide », le mot est très utilisé, il me semble. Être lucide peut être une qualité, mais tout est l'utilisation qu'on en fait.

Par exemple, les effets des changements nous coincent de plus en plus. Presque tout le monde, même si c'est par souci de rectitude politique et sans trop y croire, se dit préoccupé par la question.

Mais entre le fait d'être préoccupé et celui d'être prêt à passer à l'action, il y a une marge importante. On veut bien que nos gouvernements passent à l'action, mais aucune de ces actions ne devrait modifier l'actuel portrait économique et, surtout, notre modèle de vie personnel!

C'est là que le mot lucide, surtout si on l'utilise avec le mot raisonnable, prend une valeur énorme! À eux seuls, ils viennent cautionner ou dédouaner les gens qui se sentent un peu bousculés par la situation environnementale alors que leurs propos vont vers la croissance infinie du modèle de consommation actuel.

La belle affaire!

« Je ne suis pas insensible au fait que notre environnement soit en changement. Mais il faut demeurer raisonnable et lucide dans ce qu'on fait! »

La magie de cette phrase, c'est que c'est la personne qui la prononce qui décide unilatéralement de ce qui est raisonnable et lucide.

En résumé, un allongement de mots récités avec juste un peu trop de calme dans la voix (vous savez, quand le ton devient paternaliste et infantilisant?) est suffisant pour se positionner en bon citoyen en théorie, mais en apôtre de l'inertie des actions dans les faits.

Des mots, des mots, des mots...

Ça en prend, des mots bien placés pour dédouaner les pays participants aux grands rendez-vous mondiaux sur l'environnement, le climat et la biodiversité !

Des mots qui cachent de moins en moins un jupon qui dépasse. Ce jupon, c'est, entre autres, la puissance des lobbys qui fera en sorte qu'aucun gouvernement ne bougera vraiment.

Il n'y a qu'à voir comment on réagit face à la catastrophe de la Fonderie Horne, qui émet 100 nanogrammes (ng) d'arsenic par mètre cube (m³) d'air en moyenne par année en Abitibi. Le gouvernement québécois tarde à imposer à la fonderie de n'émettre que 15 ng par m³ d'ici 5 ans. L'affaire, c'est que la norme acceptable, selon le même gouvernement, est de 3 ng par m³! Malgré les milliards de dollars de profits engrangés par la fonderie, on ne veut pas bousculer le modèle d'affaires!

« Oui, mais c'est des jobs! »

Oui, mais c'est des morts...

L'utilisation des mots lucide et raisonnable me semblerait insultante ici.

Les mots ne suffisent pas toujours à tout camoufler, me dis-je avec un brin d'espoir...

 

Clin d'œil de la semaine

Concernant la chaîne d'alimentation Métro: "Les 5 dirigeants se sont partagé un montant de 3,7 millions $ en primes annuelles, une progression de 13,7 % par rapport à l'an dernier. Pour sa part, le président et chef de la direction, Éric La Flèche, a obtenu une rémunération totale de 5,4 millions, ce qui représente une augmentation de 6,8 %.*

Fiou ! Ces gens ne perdent pas leur pouvoir d'achat et pourront continuer de se nourrir convenablement...

*Source : ledevoir.com


  A LIRE AUSSI ...

Le superhéros

Lundi le 12 février 2024
Le superhéros
Une simple photo. Ou inutile nostalgie?

Lundi le 5 février 2024
Une simple photo. Ou inutile nostalgie?
Quand l’égo se remet en question

Lundi le 19 février 2024
Quand l’égo se remet en question
NOS RECOMMANDATIONS
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke

Jeudi le 22 février 2024
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke
La programmation de la Place des Jeux du Québec est dévoilée!

Jeudi le 22 février 2024
La programmation de la Place des Jeux du Québec est dévoilée!
Arrestation pour agression et pour vol à l'étalage à Sherbrooke

Lundi le 26 février 2024
Arrestation pour agression et pour vol à l'étalage à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 26 février 2024
Le train qui passe et celui qu’on manque

inscription infolettre 600
Deux hommes recherchés pour vol dans le nord de Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 26 février 2024
Deux hommes recherchés pour vol dans le nord de Sherbrooke
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke Par Julie Meese Mardi, 20 février 2024
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke
Prédateur sexuel de nouveau arrêté à Sherbrooke par la Sûreté du Québec Par Daniel Campeau Vendredi, 23 février 2024
Prédateur sexuel de nouveau arrêté à Sherbrooke par la Sûreté du Québec
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous