Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Environnement

LE BUDGET CARBONE : ÉTAT DES LIEUX.

 Imprimer   Envoyer 
Yves Nantel Par Yves Nantel
Vendredi le 2 février 2024

Avez-vous déjà fait un budget ? Si oui, vous savez sûrement qu'il s'agit de fixer les limites de vos dépenses en fonction de vos conditions financières pour une période donnée. La même démarche s'applique aux budgets d'entreprises, de gouvernements ou autres entités qui administrent des argents. Si on l'applique au niveau de l'administration du principal gaz à effet de serre, le CO2, on l'appelle budget carbone

Pour établir ce budget, les scientifiques ont pris en compte divers facteurs dont : 1) les émissions actuelles de CO2 émises depuis le début de l'ère préindustrielle, 2) les projections d'émissions futures selon les plans de réduction actuels des pays 3) les limites d'émissions encore acceptables pour éviter des conséquences dramatiques. 

Les 192 pays réunis lors de la COP 25 à Paris se sont donné comme objectif de limiter le réchauffement à +1,5 ℃ d'ici 2100. Au-delà de ce réchauffement, les dommages et l'adaptation à gérer seraient très difficiles à assumer et à + 2 ℃, s'avérer incontrôlables. Il s'agit, rien de moins, de maintenir les capacités de la planète dans la zone d'habitabilité pour le vivant. 

Dans son dernier rapport en 2021, le GIEC évaluait, qu'entre 1750 et 2019, les émissions de CO2 dans l'atmosphère avaient atteint 2 560 milliards de tonnes (2 560 GtCO2). Il en arrivait aussi à la conclusion que si on voulait maintenir le réchauffement à +1,5 ℃, on ne devait pas émettre plus de 500 GtCO2. Pour ne pas dépasser +2 ℃, il ne nous restait que 1 150 Gt à émettre. Le budget carbone sécuritaire était donc de 500 GtCO2 pour limiter la température à +1,5 ℃. 

Il en déduisait alors : « Ces objectifs supposent de ne pas utiliser la majeure partie des énergies fossiles disponibles dans le sous-sol. Et donc des transformations technologiques, économiques, sociales, culturelles et politiques majeures ». 

En fin d'année 2023, Global Carbon Project faisait une mise à jour des études du GIEC et concluait que, suite au peu de diminution des émissions depuis 2019, « il y a 50 % de chances que le réchauffement de la planète dépasse +1,5 ℃ de manière constante dans environ 7 ans ». À voir les dérèglements du climat à ce jour qu'en sera-t-il dans 7 ans ? Au-delà ?  

Qu'en est-il au Canada ? 

Si l'on reporte l'analyse du budget carbone au Canada, on réalise que le Canada l'a fait éclater depuis longtemps. Ça se comprend : il fait partie des 10 plus grands émetteurs de GES du monde et il est le 5e plus grand émetteur par personne, juste devant les États-Unis, en compagnie des grands pays pétroliers. 

Cela signifie que nous avons été les « choyés » de l'ère des énergies fossiles et que nous devons notre état de développement et le degré de confort atteint à ces énergies. Mais cela veut aussi signifier qu'il sera très difficile d'effectuer les transformations majeures édictées plus haut. Il en sera particulièrement difficile pour les provinces dont l'économie repose sur la production de ces énergies fossiles. Nous pensons ici à l'Alberta et la Saskatchewan. D'ailleurs ces provinces regimbent actuellement aux mesures d'atténuation des GES. Cherchez l'erreur ! 

Que diriez-vous d'un budget carbone individuel ou familial ? 

Afin de respecter les limites d'émissions de GES donc de respecter le budget carbone du Canada, les gouvernements doivent poser des limites aux entreprises et aux commerces, à leurs administrations, aux administrations municipales ou autres et aux individus-consommateurs. 

Au niveau des individus, des familles, il se discute actuellement de la pertinence de promouvoir le budget carbone. Qu'en pensez-vous ? Il s'agirait : 

1)       d'établir un budget carbone adapté à votre situation personnelle ou familiale ;

2)       de calculer des quotas d'émissions à ne pas dépasser ;

3)       d'élaborer des plans de sobriété de consommation visant les endroits où vous pouvez couper vos consommations les plus émettrices de GES ;

4)       de vous soumettre à des plans de contrôle pour assurer le respect des engagements et la  meilleure efficacité possible. 

Le budget carbone modulerait les gestes à poser selon l'empreinte écologique de chacun.  Alors, ceux qui émettent davantage de GES devraient fournir des efforts en conséquence. Les gestes à poser seraient laissés à la discrétion des individus, des ménages. 

Nous venons de vivre une situation similaire, bien que l'enjeu était plus restreint, à savoir la pandémie de COVID-19. Et nous avons passé à travers. Avec la lutte au réchauffement du climat, nous devons nous inscrire dans la démarche de sortie des énergies fossiles et la confection d'un budget carbone ne pourrait-il pas s'avérer être un des moyens effaces d'y arriver ? 

Configurer les échéances à partir d'un budget carbone serait une façon de prendre au sérieux l'urgence d'agir pour la réduction des gaz à effet de serre. Appliquer le budget carbone à nos modes de vie démontrerait notre responsabilité individuelle dans la préservation du plus grand bien commun universel, un climat viable pour la vie terrestre.


  A LIRE AUSSI ...

La peur, l’agacement, l’émerveillement

Lundi le 15 avril 2024
La peur, l’agacement, l’émerveillement
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke

Lundi le 15 avril 2024
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke

Lundi le 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Il vole l'argent de la caisse d'un dépanneur Couche-Tard sur la rue King Est à Sherbrooke

Mercredi le 10 avril 2024
Il vole l'argent de la caisse d'un dépanneur Couche-Tard sur la rue King Est à Sherbrooke
Le monde de Disney…

Mercredi le 10 avril 2024
Le monde de Disney…
Une somme record pour le Souper gastronomique de la Fondation du CHUS

Jeudi le 11 avril 2024
Une somme record pour le Souper gastronomique de la Fondation du CHUS
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Yves Nantel
Vendredi, 5 avril 2024
Se réconcilier avec la nature: le contrat

inscription infolettre 600
Le monde de Disney… Par Daniel Nadeau Mercredi, 10 avril 2024
Le monde de Disney…
Il vole l'argent de la caisse d'un dépanneur Couche-Tard sur la rue King Est à Sherbrooke Par Daniel Campeau Mercredi, 10 avril 2024
Il vole l'argent de la caisse d'un dépanneur Couche-Tard sur la rue King Est à Sherbrooke
Décès de Marc Poulin : la Ville de Magog met son drapeau en berne Par Julie Meese Mercredi, 10 avril 2024
Décès de Marc Poulin : la Ville de Magog met son drapeau en berne
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous