Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  EN ESTRIE / Actualité

L’Estrie obtient 34,4 millions pour la préservation de son patrimoine immobilier

 Imprimer   Envoyer 
Frédérique Maysenhoelder Par Frédérique Maysenhoelder
redaction@estrieplus.com
Lundi le 14 mars 2022

Le  8 mars dernier, tous rassemblés dans l'un des bâtiments patrimoniaux de la ville de Sherbrooke, Le Parvis, les médias régionaux convoqués, ainsi que plusieurs maires  et préfets des municipalités avoisinantes, étaient tous attentifs devant la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy.

Aux côtés de la mairesse de Sherbrooke, Mme Évelyne Beaudin, la ministre Roy, la députée de Saint-François, Mme Geneviève Hébert, et le député de Richmond, M. André Bachand, ont annoncé un investissement totalisant 34,4 millions dans le cadre de 56 ententes qui visent à appuyer le milieu municipal en patrimoine immobilier.

Pour ce qui est de l'Estrie, la ministre de la Culture et des Communications,  ayant d'ailleurs fait ses débuts en tant que journaliste à la ville de Sherbrooke, se montrait satisfaite de dévoiler que 6 ententes, s'élevant à 4,8 M$, ont été conclues avec les villes de Sherbrooke et de Magog ainsi qu'avec les MRC de Coaticook, du Haut-Saint-François, du Granit et du Val-Saint-François.

« La protection de notre patrimoine, c'est l'affaire de tous! L'intérêt manifesté par les villes et les MRC pour le Programme de soutien au milieu municipal en patrimoine immobilier est la preuve que celles-ci font partie de la solution pour la mise en valeur des bâtiments patrimoniaux du Québec. On verra rapidement les retombées des 34,4 M$ annoncés aujourd'hui, car ce sont les citoyens qui pourront en bénéficier directement! » Rapportait fièrement Nathalie Roy. Pour sa part, la mairesse de la ville de Sherbrooke, Évelyne Beaudin, s'est rapidement mise en action. Fidèle dans sa promesse électorale de l'automne 2021 quant à sa priorité de soutenir le patrimoine immobilier de Sherbrooke, elle était déjà en discussions avec l'un de ses confrères, Maire et Préfet de la Ville de Stoke, M Luc Cayer, aussitôt l'annonce terminée, entre deux entrevues aux médias, en lui lançant chaleureusement « puis, avez-vous des projets en 2022 ? ».

Celle qui en est à son premier mandat pour la gouvernance de la ville de Sherbrooke était claire dans ses priorités pour sa population sherbrookoise : « Le patrimoine est une richesse collective. Et pour mettre en valeur cette richesse, notre rôle en tant que Ville est d'abord de la protéger. Le Programme de soutien au milieu municipal en patrimoine immobilier nous permet d'investir dans l'entretien et la préservation des plus beaux atouts de notre patrimoine bâti. » Nommait formellement Évelyne Beaudin.

Comment expliquer que Sherbrooke reçoit une somme plus élevée que celle qui totalise les régions de l'Estrie ? (Réunissant 6.4 M$) : « Les besoins en Estrie en matière de protection de patrimoine sont tout aussi importants que ceux des grands centres. Notre gouvernement a prouvé à plusieurs reprises sa détermination à faire de toutes les régions, villes et villages du Québec des milieux de vie attrayants et dynamiques, peu importe leur emplacement ou leur ampleur. Pour Sherbrooke, cela représente près de 3,2 M$ et pour la MRC de Coaticook, près de 210 000 $. C'est ça, un vrai gouvernement des régions » concrétisait, Geneviève Hébert, députée de Saint-François et whip adjointe du gouvernement.

Globalement, le gouvernement provincial se voit doubler la somme de 3,2 $ délogé par la ville de Sherbrooke afin de redorer la vitalité économique et culturelle du territoire. Autant Sherbrooke que Québec invitent le fédéral à offrir tout autant, une enveloppe par régions, également dans cette direction à savoir ; la préservation, la restauration, la conservation des nombreux immeubles patrimoniaux du Québec. Pour ce qui est des objectifs premiers, Mme la Mairesse précisait lors de la période de questions des journalistes curieux de savoir quel édifice sera le premier à jouir de cette généreuse enveloppe budgétaire qu'il n'y a pas encore de projets précis à l'horizon : « La ville de Sherbrooke possède de nombreux immeubles faisant partie de notre patrimoine, nous aimerions envisager l'aspect récréatif, éventuellement, mais avant c'est l'hôtel de ville qui doit être priorisé comme c'est LE bâtiment le plus photographié . Nous (conseil municipal) en parlons depuis un moment que sa fondation ainsi que les marches et la maçonnerie de son entrée principale sont tous des travaux déjà prévus à l'horaire». 

 


  A LIRE AUSSI ...

Inspection Caméra Canalisations - Drain 5 Étoiles

Mardi le 30 avril 2024
Inspection Caméra Canalisations - Drain 5 Étoiles
Waterville : Ottawa investit 500 000 $ dans l’implantation de la 2e chaine de production des Pliages Apaulo

Lundi le 29 avril 2024
Waterville : Ottawa investit 500 000 $ dans l’implantation de la 2e chaine de production des Pliages Apaulo
Étiquette décontractée

Jeudi le 21 mars 2024
Étiquette décontractée
NOS RECOMMANDATIONS
Les policiers de Sherbrooke enquêtent sur un incendie d'origine criminelle

Mardi le 14 mai 2024
Les policiers de Sherbrooke enquêtent sur un incendie d'origine criminelle
Grève possible à la Société de transport de Sherbrooke

Lundi le 13 mai 2024
Grève possible à la Société de transport de Sherbrooke
Le Groupe Beaucage décroche l’or au  palmarès des Sociétés les mieux gérées au Canada

Mardi le 14 mai 2024
Le Groupe Beaucage décroche l’or au palmarès des Sociétés les mieux gérées au Canada
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 15 mai 2024
Un constat d’échec

François Fouquet
Lundi, 13 mai 2024
Puissante candeur de la jonquille

Grève possible à la Société de transport de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 13 mai 2024
Grève possible à la Société de transport de Sherbrooke
Les policiers de Sherbrooke enquêtent sur un incendie d'origine criminelle Par Daniel Campeau Mardi, 14 mai 2024
Les policiers de Sherbrooke enquêtent sur un incendie d'origine criminelle
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous