NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualité Concours Chroniqueurs Annonces Classées
 
  DÉCOUVERTES / Découvertes

Changer d'orientation professionnelle pour traverser la pandémie

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Nancy St-Germain en formation
Daniel Campeau Par Daniel Campeau
redaction@estrieplus.com
Samedi le 29 août 2020      

Le gouvernement de François Legault a dépensé des millions pour former des préposés aux bénéficiaires afin de venir combler le manque de personnel actuel dans les CHSLD. C'est maintenant d'autres domaines qu'il vient de confirmer une aide financière: pour la formation professionnelle.

Non pas qu'il y ait pénurie de spécialistes en aménagement paysager au Québec, ni qu'il s'agit d'un travail jugé essentiel; cependant, cette aide financière arrive à point pour plusieurs personnes dont la pandémie est venue forcer un changement de carrière.

Nancy Saint-Germain est mère de deux jeunes enfants, et travaillait en tant que cosméticienne jusqu'à l'arrivée de la Covid-19. La pandémie est venue bouleverser les plans de la petite famille. Travaillant depuis quelques années dans un salon de cosmétique à Lennoxville, la jeune femme a vu son poste être subitement coupé, tout comme son conjoint qui lui, s'est aussi vu montrer la porte du restaurant où il travaillait, faute de clients.

Cette nouvelle réalité a amené Mme St-Germain à changer de cap; elle s'est inscrite en réalisation d'aménagement paysager, domaine où de plus en plus de femmes œuvrent avec succès.

« La crise de la COVID est venu changer beaucoup de choses dans nos vies. Mon conjoint s'est retrouvé au chômage presqu'en même temps que moi, et j'avais un choix à faire. J'ai vécu toute ma jeunesse sur une ferme avec mes parents qui ont repris la ferme de mon grand-père. C'est un retour aux sources en quelque sorte. J'ignore si c'est seulement la Covid et nos pertes d'emplois qui m'ont amené à cette réflexion-là. Mais c'est certain que le total de nos expériences de vie et d'avoir le temps d'y penser durant le confinement, nous amenés à prendre des décisions afin d'avancer dans la bonne direction!

Le montant de 15.00$ de l'heure que versera le gouvernement aux étudiants inscrits qui termineront et répondront aux critères d'admission pèse aussi dans la balance. « On a tous des responsabilités! Il faut que la vie continue et depuis la pandémie les choses sont un peu plus compliquées, plus difficiles. Les pertes d'emplois sont nombreuses dans plusieurs secteurs d'activité, et à mon âge, avec deux jeunes enfants, on veut faire ce que l'on aime. Et moi j'aime ça travailler dehors et construire des choses, » dit-elle avec enthousiasme.

Cette formation, offerte par le Centre de formation Professionnelle de Coaticook (CRIFA), fournira aux étudiants une carte ASP construction, un certificat d'utilisation des pesticides et les compétences nécessaires pour réaliser des travaux de pavés, de murets, de pierres naturelles, de construction en menuiserie et en maçonnerie ainsi que l'installation de systèmes d'éclairage et d'irrigation, des plans d'eau des rocailles ainsi que l'identification et  la plantation de végétaux. D'une durée de 1035 heures et coûte à l'étudiant 399.00$, l'étudiant sera rémunéré jusqu'à l'achèvement  de sa formation.

Les heures de formation sont réparties en deux volets : soit 635 heures en milieu scolaire, et 400 heures en entreprise. On veut faciliter l'intégration en emploi avec une formule d'alternance travail-études dans laquelle les participants sont rémunérés.

C'est l'organisme Horticompétences qui est en charge de l'administration  du programme, de la subvention, de sa coordination. La cohorte de cette année compte 7 étudiants qui proviennent des quatre coins de la région.

 crifa.cshc.qc.ca

 


20220118_COOP_FUNERAIRE_ESTRIE
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

10 Raisons Pour Lesquelles Les Entreprises Ont Besoin d'un Bon Logo

Vendredi le 23 septembre 2022      
10 Raisons Pour Lesquelles Les Entreprises Ont Besoin d'un Bon Logo
Quoi faire ce weekend?

Vendredi le 23 septembre 2022      
Quoi faire ce weekend?
Les Estriens boivent plus en conduisant que le reste des Québécois.

Lundi le 19 septembre 2022      
Les Estriens boivent plus en conduisant que le reste des Québécois.
Jacinthe Dubé 9 mars 2022
NOS RECOMMANDATIONS
Méthamphétamines, cannabis, haschich et butane saisis rue Blais

Jeudi le 22 septembre 2022      
Méthamphétamines, cannabis, haschich et butane saisis rue Blais
Archéologie du sensible au Musée Beaulne

Mercredi le 21 septembre 2022      
Archéologie du sensible au Musée Beaulne
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais

Mardi le 20 septembre 2022      
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Poste_Journaliste_Estrieplus
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 septembre 2022
Le pays des licornes

François Fouquet
Lundi, 19 septembre 2022
Un prénom pour marquer l'avenir

GHébert_camp.2022
Retour de la Course à la vie CIBC en personne Par Daniel Campeau Lundi, 19 septembre 2022
Retour de la Course à la vie CIBC en personne
Raphaël Bélisle de nouvelles victimes de moins de 16 ans recherchées Jeudi, 22 septembre 2022
Raphaël Bélisle de nouvelles victimes de moins de 16 ans recherchées
Le Groupe A&A, la référence en bureautique et informatique! Lundi, 19 septembre 2022
Le Groupe A&A, la référence en bureautique et informatique!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous