Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  AFFAIRES & JURIDIQUE / Affaires & juridique

Entrepôt de la lunette : « l’achat de lunettes n’est pas un luxe, mais une nécessité »

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Bruno Lavoie, président de la Chambre de commerce de Sherbrooke, Jean-Nicolas Boisvert et Jean-Françcois Beaulieu, copropriétaires, Kassandra Lepage, opticienne et Maryse Lafrenière, conseillère
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com
Vendredi le 28 août 2015

L'Entrepôt de la lunette ouvrait officiellement ses portes vendredi. Forte d'un concept « apportez votre prescription » qui a déjà fait ses preuves, le commerce offre aux Sherbrookois des montures et des lentilles à prix abordable.

Le concept se démarque notamment par l'absence d'optométriste dans les cinq succursales québécoises de la bannière. De plus, les prix sont comparables à ceux que les consommateurs peuvent trouver sur le web.

« Les gens apportent leur prescription et bénéficient des conseils d'un opticien et d'une styliste pour s'assurer que la lunette est adaptée, explique le copropriétaire de la succursale de Sherbrooke, Jean-François Beaulieu. Ici, on mise sur la qualité du produit, autant pour la monture que pour la lentille. On a plus de 2000 modèles de montures qui vont de 19,99 $ à environ 150 $. »

Jean-François Beaulieu affirme que le consommateur paie entre 30 et 50 % moins cher qu'ailleurs pour un produit parfaitement adapté à la morphologie de son visage, à son style de vie, à son métier et bien entendu, à sa vue.

« On travaille actuellement sur le projet d'un service pour lentilles de contact. C'est un tout autre domaine et il reste du travail à faire pour offrir les mêmes conditions avantageuses pour nos clients.  

Pour le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, l'établissement du commerce à Sherbrooke correspond parfaitement à la vision de la ville d'un développement économique fondé sur l'entreprenariat.

« On a besoin de jeunes qui ont de l'audace et qui réalisent des projets comme celui-ci. Le choix de Sherbrooke est un témoin du dynamisme et des conditions favorables qu'on retrouve ici pour l'entreprenariat. »

Après 18 mois seulement, la première succursale à Trois-Rivières a du doubler sa superficie pour répondre aux besoins de la clientèle. Jean-François Beaulieu est convaincu que le commerce de Sherbrooke connaîtra un succès semblable, rapide et en constante croissance.

150 000 $ ont été investis pour ouvrir à Sherbrooke la cinquième succursale de la bannière et quatre emplois ont été créés. Le commerce est situé au 1460, rue King Ouest.


  A LIRE AUSSI ...

Estrie Aide ouvrira un deuxième magasin à Rock Forest

Mardi le 9 avril 2024
Estrie Aide ouvrira un deuxième magasin à Rock Forest
NOS RECOMMANDATIONS
Une forêt unique à Orford pour célébrer la vie

Mardi le 9 avril 2024
Une forêt unique à Orford pour célébrer la vie
Une somme record pour le Souper gastronomique de la Fondation du CHUS

Jeudi le 11 avril 2024
Une somme record pour le Souper gastronomique de la Fondation du CHUS
Décès de Marc Poulin : la Ville de Magog met son drapeau en berne

Mercredi le 10 avril 2024
Décès de Marc Poulin : la Ville de Magog met son drapeau en berne
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
La nouvelle place publique au centre-ville de Sherbrooke portera le nom de place Kassiwi Par Julie Meese Mercredi, 10 avril 2024
La nouvelle place publique au centre-ville de Sherbrooke portera le nom de place Kassiwi
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 15 avril 2024
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous