Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / La parole est aux ados!

Nous avons peur!


Il est bien ardu de penser positivement lorsque, en effet, la planète carbure tant aux pouvoirs de leaders mondiaux capitalistes et avares qu’aux émissions de gaz à effet de serre grandissantes.
 Imprimer   Envoyer 
Photo : crédit photo: Shutterstock
Alexis Jacques Par Alexis Jacques
Mardi le 1 octobre 2019

Nous avons peur pour la planète et pour ses blessures qui ne requièrent pas que de frivoles pansements. Nous avons peur pour l'environnement, notre environnement, la faune et la flore. Nous avons peur de périr.

À compter de 2030, la planète commencera à s'autodétruire. Elle plongera dans une agonie qui aura pour issue la fin du monde. Nous croisons les bras. Chaque jour, 115 espèces animales tombent en voie d'extinction. Nous croisons toujours les bras, maintenons nos habitudes alimentaires composées abusivement d'animaux. Chaque seconde, c'est un terrain complet de football qui est rasé. Des milliers arbres, donc, entaillés et étouffés, oxygène coupée pour argent créé. Nous croisons les bras plus fort, de la viande et des feuilles gaspillées à la main. 8,8 millions de tonnes de plastique sont jetées dans les océans chaque année. Nous croisons les bras pour l'éternité, de la viande, des feuilles gaspillées et une bouteille d'eau en plastique à usage unique à la main.

Nous avons peur pour la survie, tellement que certains préfèrent adopter un mode de vie comme figé quarante ans plus tôt, calquant la mode des années 70 et sa musique.

J'ai constaté l'importance capitale du concept de l'écologie alors que je marchais, aux côtés de quelque 5 000 manifestations, le 27 septembre dernier. Au seuil de la sixième extinction de masse, d'un avenir seulement probable, pas assuré, on se questionne fondamentalement sur nous. Des mesures sont entreprises, des pressions sont faites, mais il demeure qu'inversement proportionnellement, plus on est jeune, plus on a des chances de mourir le nez derrière un masque.

Il est bien ardu de penser positivement lorsque, en effet, la planète carbure tant aux pouvoirs de leaders mondiaux capitalistes et avares qu'aux émissions de gaz à effet de serre grandissantes et sempiternelles. Quand on y pense réellement, on se targue de ce que l'on voudra, on faillit tout de même à l'humanité, étant les premiers à réaliser l'ampleur des problèmes climatiques, mais les derniers à pouvoir les atténuer. Espérons cette atténuation fructueuse.

N'oubliez pas : trois degrés de plus, et on se revoit à l'au-delà en 2070, voire même en enfer pour ceux qui y croient, si la Terre n'est pas plus chaude.

 


  A LIRE AUSSI ...

Augmentation importante des fraudes en Estrie

Jeudi le 18 avril 2024
Augmentation importante des fraudes en Estrie
Éclipse solaire 2024 : un succès pour l'industrie touristique de l’Estrie

Vendredi le 19 avril 2024
Éclipse solaire 2024 : un succès pour l'industrie touristique de l’Estrie
Le prix de l’essence en forte hausse en Estrie

Jeudi le 18 avril 2024
Le prix de l’essence en forte hausse en Estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Baisse de l’achalandage marquée dans les commerces autour de l’échangeur Darche

Jeudi le 18 avril 2024
Baisse de l’achalandage marquée dans les commerces autour de l’échangeur Darche
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke

Jeudi le 18 avril 2024
Entraves à la circulation sur la 12e Avenue Nord et sur la rue King Ouest à Sherbrooke
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants

Mardi le 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 24 avril 2024
Les maudits gauchistes

François Fouquet
Lundi, 22 avril 2024
Dans mes bagages, j’apporte…

Jasons Théââââââtre
Jeudi, 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Des méfaits ont été causés à l'école Carillon de Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 22 avril 2024
Des méfaits ont été causés à l'école Carillon de Sherbrooke
Une Estrienne remporte 38 185 $ au Lotto Max Par Julie Meese Vendredi, 19 avril 2024
Une Estrienne remporte 38 185 $ au Lotto Max
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants Par Julie Meese Mardi, 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous