Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  FAMILLE / Parents 101

Parlons purées!

 Imprimer   Envoyer 
Mercredi le 27 janvier 2016

Malgré les hausses vertigineuses des prix des aliments, fabriquer ses propres purées lorsque le lait ne suffit plus comporte encore beaucoup trop de bienfaits pour abandonner le malaxeur au profit des petits pots sur les tablettes de l'épicerie du coin.

Nouvelles mamans : faires des purées pour bébé n'est pas plus compliqué que de préparer un potage... ce qui fait que si papa n'est pas très à l'aise dans la cuisine, il pourra tout de même vous donner un coup de main!

Les purées : quand?
Selon Julie Lesur, diététiste à la Clinique de Nutrition Geneviève Arbour, bébé vous donnera de petits indices qui vous indiqueront quand sera venu le temps d'introduire les aliments solides dans son régime. Bébé sera capable de se tenir assis, le dos et la tête bien droits, il aura faim même si le nombre de boires a été augmenté et il sera capable de fermer les lèvres sur une cuiller.

« Lorsque les parents débutent l'introduction des aliments solides, il ne faut pas oublier que le lait reste l'aliment de base du régime alimentaire de bébé, soit par le lait maternel ou par la préparation pour nourrissons, rappelle Julie Lesur. Aussi, dès le début, il faut jouer avec les goûts et les textures, favoriser les aliments que bébé peut manger avec les doigts pour qu'il apprenne à s'alimenter lui-même. »

Viandes et substituts, fruits et légumes, produits céréaliers enrichis de fer et les produits laitiers devraient tous être introduits tôt chez bébé. Par ailleurs, Mme Lesur souligne que de nouvelles recommandations de l'Association américaine de pédiatrie suggèrent qu'il n'y aurait aucun lien entre l'introduction tardive des allergènes et la réduction du risque de développement d'allergie.

« Les allergènes principaux, comme les produits laitiers, les œufs, les arachides et les noix, les poissons et crustacés, le blé et le soya peuvent être introduits en même temps que tous les autres aliments. Toutefois, introduisez un allergène potentiel dans un intervalle de trois jours, pour voir comment bébé réagira. Aussi, il est important de savoir qu'une allergie se déclare rarement dès la première introduction : il faut bien souvent plusieurs consommations de l'aliment. »

Les purées : quoi et comment?
Tel que Julie Lesur le soulignait, tous les aliments peuvent être introduits rapidement dans l'alimentation de bébé lorsque son appétit l'exige. La technique pour fabriquer ses propres purées est bien simple : acheter des produits frais (fruits, légumes, viande maigre, volaille, poisson), bouillir les aliments dans de l'eau pour ensuite réduire en purée le tout dans un mélangeur. La texture peut être ajustée avec l'eau de cuisson.

« Donner à bébé des purées faites à partir d'aliments simples, sans aromates, lui permet de se familiariser au vrai goût des aliments, mais ajouter des herbes ou des huiles peut aussi développer leurs papilles gustatives. Il ne faut pas hésiter à oser avec bébé : l'introduction des aliments est une période très riche en nouveautés pour l'enfant. Il faut avoir du plaisir à lui faire découvrir des goûts et des textures pour qu'il ait une belle relation avec la nourriture lorsqu'il grandira », affirme Julie Lesur.

Pour la conservation au réfrigérateur, les purées de fruits et légumes se conservent de deux à trois jours et celles des viandes, de un à deux jours. Au congélateur, la durée de conservation va respectivement jusqu'à environ six mois et environ deux mois pour les viandes. Petit truc pratique : congelez les purées dans des bacs à glace. Vous pourrez ensuite faire des sacs pré-étiquetés avec les cubes!

Vous allaitez? On vous suggèrera un supplément quotidien de 400 UI (unités internationales) de vitamine D.

« Les préparations pour nourrissons sont enrichies de vitamine D et n'ont pas besoin de supplément. Dans tous les cas, on suggère d'introduire des aliments riches en fer en premier, comme les céréales enrichies et les viandes et substituts. Ensuite, la variété permet d'aller chercher le plus de nutriments possibles par les fruits, les légumes et les produits laitiers », souligne Mme Lesur.

Les avantages de faire ses propres purées sont multiples, selon la nutritionniste.

« L'alimentation de bébé doit être la plus naturelle possible pour qu'il se familiarise avec les goûts des aliments. Les purées maisons sont à favoriser tout simplement parce que l'on sait ce qu'elles contiennent. Les autres peuvent contenir une longue liste d'ingrédients qui ne sont pas nécessaires pour bébé. Aussi, les purées faites maisons permettent de laisser de petits morceaux pour que bébé s'habitue à mastiquer. Et deux points à ne pas négliger : les purées maisons font économiser et sont faites avec beaucoup d'amour! »

Un dernier conseil : « Si vous avez des questions sur l'introduction des solides chez votre bébé, n'hésitez pas à consulter une nutritionniste. Elle saura vous guider dans cette nouvelle étape. Je recommande aussi le nouveau livre « Bébé a faim », de Julie Desgroseillers. Il contient plusieurs recettes et des conseils pour l'alimentation de bébé entre quatre mois et deux ans », conclut-elle.


  A LIRE AUSSI ...

Sherbrooke : des affiches « Vise 40 km/h » pour réduire la vitesse dans les quartiers résidentiels

Mercredi le 22 mai 2024
Sherbrooke : des affiches « Vise 40 km/h » pour réduire la vitesse dans les quartiers résidentiels
Le rôle des calculateurs de valeur nette dans la planification de la retraite

Jeudi le 23 mai 2024
Le rôle des calculateurs de valeur nette dans la planification de la retraite
Rien de plus important… que le cellulaire

Mardi le 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire
NOS RECOMMANDATIONS
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke

Jeudi le 16 mai 2024
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans

Mardi le 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

inscription infolettre 600
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc Par Daniel Campeau Jeudi, 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous