NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualité Concours Chroniqueurs Annonces Classées

  ACTUALITÉS / Actualité

5 personnes en état d'ébriété et 4 femmes frappées par leurs conjoints en 3 jours

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Campeau Par Daniel Campeau
redaction@estrieplus.com
Mardi le 19 juillet 2022      

On ignore de quelle direction soufflait le vent dans les derniers jours ou si la pleine lune a un impact négatif sur la population, mais chose certaine, il y avait quelque chose dans l'air de l'Estrie entre le 15 et le 18 juillet 2022.

Pas moins de 5 personnes ont été arrêtées en état d'ivresse alors que 4 autres ont connu le même sort pour voies de fait dans un contexte de violence conjugale.

Le premier évènement a eu lieu le 16 juillet vers minuit. Benoit Pellerin raconte qu'« un témoin a téléphoné au service de police à la suite d'une sortie de route dans le secteur du 5040 chemin Sainte-Catherine. L'enquête des policiers sur place a rapidement démontré qu'il était en état d'ébriété. Le conducteur a été arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool, refus de fournir un échantillon d'haleine, bris de condition et possession de drogues. En plus de la suspension de son permis de conduire et la saisie de son véhicule, l'homme de 40 ans avait des antécédents criminels ».

Dans la même nuit, mais cette fois sur la rue Wellington Sud vers 02h00, en patrouille régulière, les policiers remarquent un conducteur qui circule en parlant au téléphone cellulaire. Il est intercepté à l'intersection des rues Ball et Wellington Sud. À la suite de l'interception, les policiers remarquent les capacités affaiblies du conducteur. Il est transporté au poste de police pour subir un test dans l'ivressomètre et après avoir soufflé le double de la limite permise, l'homme de 42 ans a été libéré et devra se présenter à la Cour à une date ultérieure pour répondre à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool. Son permis de conduire a été suspendu et son véhicule saisi également.

La nuit suivante vers 1h00 du matin, c'est une femme avec une conduite erratique qui est dénoncée par un citoyen qui la suivait. Le relationniste du SPS explique que « la femme a été interpellée dans le stationnement du dépanneur au  2015 12e Avenue Nord (Quartier Santé)». Avec la collaboration du témoin et les constatations des policiers, la conductrice est arrêtée pour conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool. La femme de  43 ans sera également accusée d'avoir refusé de fournir un échantillon d'haleine et son permis de conduire a aussi été suspendu tout comme son véhicule saisi.

Cependant, la nuit n'était pas terminée pour les agents du SPS, car cette fois vers 2h50 lors de leur patrouille, les policiers remarquent un véhicule qui circule à sens inverse près du 33 rue King Ouest. Le conducteur est intercepté alors qu'il stationne son véhicule. À la suite de leurs observations, les patrouilleurs procèdent à l'arrestation du conducteur de 20 ans. Le jeune homme a été accusé de conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool. Permis de conduire suspendu et véhicule remisé ont été les conséquences.

Et finalement, 50 minutes plus tard vers 3h30 du matin, un citoyen téléphone au service de police, car il vient d'être témoin d'un véhicule qui a percuté un poteau face au 169 rue Queen (Provigo). L'ensemble des services d'urgence sont demandés sur place. La jeune conductrice de 23 ans était seule à bord du véhicule et a été transportée au centre hospitalier pour y soigner des blessures mineures. Un prélèvement sanguin a été fait à l'hôpital. Elle devra elle aussi répondre à des accusations de conduites avec les facultés affaiblies par l'alcool. Son permis de conduire a été suspendu.

La semaine débute aussi avec beaucoup d'action  pour les policiers du SPS alors que quatre femmes ont été violentées par leurs conjoints entre dimanche et lundi.

Quatre hommes violents âgés de 27 à 47 ans devront répondre de leurs actes devant la justice .Benoit Pellerin nous raconte les circonstances entourant ces quatre arrestations. « Le 15 juillet vers minuit, alors que les policiers sont  en patrouille à pied dans le parc Camirand, ils entendent des cris de dispute. Pendant qu'ils tentaient de localiser la provenance des cris, un citoyen leur signale entendre  de la chicane dans un secteur du parc. Sur place, ils localisent un homme et une femme, puis procèdent à l'arrestation de l'homme de 27 ans pour voie de fait dans un contexte de violence conjugale ». L'homme a été libéré avec des conditions et devra se présenter à la Cour pour comparaître à une date ultérieure.

Un second évènement, cette fois le 17 juillet vers 21h00. Une dame du secteur de Saint-Élie a signalé aux policiers du secteur être victime de violence conjugale de la part de son conjoint. À la suite de la rencontre avec la dame, les policiers ont procédé à l'arrestation d'un homme de 47 ans pour voie de fait dans un contexte de violence conjugale et menaces. Ce dernier a été libéré avec des conditions à respecter et devra se présenter à la Cour prochainement pour la suite des procédures.40 minutes plus tard, les secours sont appelés Centre Sud de Adcot Corner. « Une dame du Centre-Sud a téléphoné au service de police, car elle venait d'être victime de voie de fait de la part de son conjoint. » Elle a un saignement à la tête et une ambulance est demandée. Une fois sur place, la dame est transportée au centre hospitalier pour soigner ses blessures. Son conjoint quant à lui est arrêté pour voie de faits graves. L'homme de 43 ans sans antécédents criminels fera face à la justice pour répondre de ses gestes.

Le lendemain à Deauville, vers 1h43, une dame a composé le 9-1-1 et s'est réfugiée dans sa voiture, car elle venait d'être victime de voie de fait. Des policiers prennent en charge la femme et d'autres policiers se dirigent dans le secteur pour localiser le suspect. Le suspect est localisé sur le chemin de Venise. Les policiers ont procédé  à l'arrestation de l'homme de 40 ans  pour voie de fait et méfaits.


Offre_emploi_FADOQ
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

Grand excès de vitesse à Windsor : 1321$ d'amende et 14 points d’inaptitude

Mercredi le 5 octobre 2022      
Grand excès de vitesse à Windsor : 1321$ d'amende et 14 points d’inaptitude
Entente réglée pour le transport scolaire à Sherbrooke

Vendredi le 30 septembre 2022      
Entente réglée pour le transport scolaire à Sherbrooke
Trois incendies suspects en une nuit à Sherbrooke

Mercredi le 5 octobre 2022      
Trois incendies suspects en une nuit à Sherbrooke
Salon_du_livre_2022
NOS RECOMMANDATIONS
Agression armée au centre-ville de Sherbrooke

Mercredi le 28 septembre 2022      
Agression armée au centre-ville de Sherbrooke
Une maison, une famille

Lundi le 3 octobre 2022      
Une maison, une famille
Quoi faire ce weekend?

Jeudi le 29 septembre 2022      
Quoi faire ce weekend?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Bingo_Sherbrooke
 
Archives nationales à Sherbrooke
Jeudi, 6 octobre 2022
Notre histoire en archives – Une nouvelle vocation pour des édifices religieux

Daniel Nadeau
Mercredi, 5 octobre 2022
Le peuple a parlé et la vie continue…

Me Gabriel Demers
Mardi, 4 octobre 2022
À vos risques et périls…

François Fouquet
Lundi, 3 octobre 2022
Une maison, une famille

Salon_du_livre_2022
Allez voter… Par Daniel Nadeau Mercredi, 28 septembre 2022
Allez voter…
À vos risques et périls… Par Me Gabriel Demers Mardi, 4 octobre 2022
À vos risques et périls…
Projet Clé en Estrie :de l'aide financière et du mentorat grâce à la fondation CJE Par Daniel Campeau Jeudi, 29 septembre 2022
Projet Clé en Estrie :de l'aide financière et du mentorat grâce à la fondation CJE
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous