Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Jasons théââââââtre

Un peu d’histoire, mais pas trop

 Imprimer   Envoyer 
Jasons Théââââââtre Par Jasons Théââââââtre
Mardi le 7 novembre 2023

C'est pas vrai que le théâtre est un art vieux comme le monde. Mais presque.

Imaginez un petit espace en plein air, appelons ça un theatron, genre de gradins plus ou moins naturels à flanc de colline, en Grèce; y a un petit soleil et probablement un bon vent marin qui vous rappelle la Méditerranée tout près.

Déjà, on dirait une carte postale, c'est chill, on a envie d'en être, d'autant plus que c'est moment de célébrations en l'honneur du bon vieux Dionysos, un de nos dieux préférés.

Bref, on est 500 ans avant notre ami J-C, c'est le party, les gradins sont remplis, ça jase et ça rigole, les notables et la plèbe se côtoient sans trop de chichi pour assister au concours de tétralogies que se livrent quelques auteurs triés sur le volet.

(Tétralogie : ensemble de quatre œuvres musicales ou, dans le cas qui nous occupe, littéraires.)

Donc, sur scène comme sur l'autel où se tient l'unique acteur et le chœur, que des hommes (oui, je sais, on va éventuellement se faire une chronique juste là-dessus, la place des femmes au théâtre), masqués, pour jouer trois tragédies et une satire, chanter quelques hymnes religieux; tout ça pour divertir, communiquer, éduquer, interpeller, c'est selon.

Avouez que vous avez un peu envie de vous offrir un abonnement, là tout de suite.

On ne vous retiendra pas, bien au contraire, d'autant plus que le théâtre, c'est encore beaucoup ça... mais c'est aussi complètement différent!

Il y a bien sûr le vent marin et le soleil qui font un peu moins partie du paysage, ici du moins, des petites habitudes vestimentaires aussi qui ont changé, pas juste ici, mais surtout quelques éléments qui ont fort heureusement évolué avec le temps.

On ne se fera pas ici 2523 ans d'histoire en 500 mots, mais notons que les premiers siècles du christianisme, et l'Église de façon générale, à différentes époques de l'Histoire, n'ont pas été très facilitants pour le théâtre. Pas mal d'excommunications par-ci, beaucoup d'interdictions par-là, bref, intercalée de drames liturgiques, la relation entre le théâtre et le religieux demeure mystérieuse et chaotique d'un bout à l'autre de l'époque médiévale... et même après.

À preuve, Londres est complètement théâtre pendant près d'un siècle, de la moitié du 16e jusqu'à son interdiction complète en 1642, ce qui donne le temps à quelques jeunots de percer et de connaître une belle notoriété posthume, dont un certain Shakespeare, William de son prénom.

Et c'est à peu près au moment où on ferme les théâtres en Angleterre que de l'autre côté de la Manche s'ouvrent des salles accueillant les premiers classiques en devenir, dont Corneille et Racine.

Coïncidence? Qui sait?

C'est aussi à cette époque que des théoriciens se questionnent (et se répondent, tant qu'à) sur ce que devraient être le théâtre, les unités d'action, de temps, de lieu; réflexion qui permettra aussi aux dramaturges, au fil du temps, de marier les genres, de les faire évoluer, de se désembourgeoiser pour se coller tantôt au politique, tantôt à la réalité ouvrière ou à la vie romantique.

Il faudra cependant attendre l'après Grande Guerre (aussi appelée la Première) avant qu'on ne s'attarde encore davantage à la psychologie des personnages, un peu poussé dans le derrière par le cinéma qui se déploie rapidement et sûrement, qu'on repense parallèlement les lieux, décors et scénographies, mais aussi qu'on éclate complètement les limites du propos.

Aujourd'hui, le théâtre parle de tout, et de différentes façons.

Suffit d'enfiler sa petite toge et de joindre la fête. 

 

Sonia Bolduc

Pour l'équipe du Double signe 

 

Aux deux semaines, l'équipe du Double signe vous invite à jaser théâtre afin de partager cette passion de la scène et des coulisses, pour créer des ponts et se donner le goûts de rencontres. 

Plus vieille compagnie estrienne de théâtre de création tout public, le Double signe incarne un phare théâtral pérenne qui rayonne au-delà des frontières de la région.

Ainsi prenons-nous la pleine mesure de notre posture d'ambassadeur dans notre communauté artistique locale et nationale.

Nous affirmons haut et fort notre envie de participer à la conversation théâtrale collective. Nous reconnaissons et valorisons les bienfaits de la pratique et de la fréquentation des arts de la scène en général et du théâtre en particulier, et faisons vœu de tout mettre en place pour en faire profiter le plus grand nombre possible.

 

Suivez-nous sur

Facebook (https://www.facebook.com/doublesigne)

Instagram (https://www.instagram.com/theatredudoublesigne/) 

Ou en vous visitant notre site web doublesigne.ca


  A LIRE AUSSI ...

Malaises théâtraux

Jeudi le 22 février 2024
Malaises théâtraux
Duos, trios (et plus) pour s’emporter

Jeudi le 8 février 2024
Duos, trios (et plus) pour s’emporter
Métiers de l’ombre? Non, métiers de lumière

Jeudi le 25 janvier 2024
Métiers de l’ombre? Non, métiers de lumière
NOS RECOMMANDATIONS
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke

Mardi le 20 février 2024
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke
Loto-Québec recherche le détenteur d’un billet gagnant en Estrie

Jeudi le 22 février 2024
Loto-Québec recherche le détenteur d’un billet gagnant en Estrie
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke

Jeudi le 22 février 2024
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Jasons Théââââââtre
Jeudi, 22 février 2024
Malaises théâtraux

Loto-Québec recherche le détenteur d’un billet gagnant en Estrie Par Julie Meese Jeudi, 22 février 2024
Loto-Québec recherche le détenteur d’un billet gagnant en Estrie
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke Par Julie Meese Mardi, 20 février 2024
761 319 $ pour 17 entreprises touristiques de Sherbrooke
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke Par Julie Meese Jeudi, 22 février 2024
Découverte majeure dans le traitement du cancer du pancréas à l’Université de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous