Golf_lounge
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Être LGBTQ+ en Estrie

Poutine : Un grand modèle de fragilité masculine

 Imprimer   Envoyer 
Sammy Par Sammy
Mardi le 1 mars 2022      

Vous n'êtes pas sans savoir que l'Ukraine traverse une période absolument catastrophique en ce moment faisant suite aux attaques aériennes et terrestres de la part du gouvernement russe. Je ne doute pas que la situation s'empire entre le moment que j'écris ces lignes et la publication de l'article. 

Poutine, autant dans ses interventions que dans ses frappes, démontre un excellent modèle de fragilité masculine et de masculinité toxique. La masculinité toxique, pour celleux étant moins familier.es avec le concept, est un ensemble de comportements dits masculins qui nuisent à la société en général mais qui est plus souvent qu'autrement valorisé. Le harcèlement sexuel, comportement assez généralisé chez la gens masculine, est l'un des exemples de masculinité toxique. Hypersexualiser ses partenaires, les objectifier ou avoir des comportements de nature sexuelle inappropriés avec elles en sont d'autres. La fragilité masculine relève donc d'une nécessité chez un ou plusieurs hommes de devoir imiter à la lettre ces comportements toxiques, ou même simplement des normes masculines, sans quoi ils se retrouvent sans repères. Ces hommes fragiles ont tendance à faire de la surenchère et à questionner toute personne ressortant légèrement de la norme. Les personnes de communautés LGBTQ+ représentent souvent l'une des cibles de choix de ces hommes fragiles.

Poutine parle de destruction, de contre-attaques qui ressemblent à du jamais vu. Il n'aime ni la liberté, ni les personnes en quête de plus de droits pour les communautés marginalisées. Ça me semble être assez évident que cet homme carbure aux grosses démonstrations de force et à la surenchère. Autrement, il n'aurait probablement pas l'assurance pour passer son message. 

Poutine n'est malheureusement pas le seul à avoir une masculinité si fragile. Plusieurs hommes, que leur genre soit assigné à la naissance ou affirmé plus tard au courant de la vie, ont une certaine tendance à adopter des comportements masculins toxiques. Les hommes cisgenres ont généralement une bonne avance sur les hommes trans comme leur socialisation leur a inculqué de tels comportements. Par exemple, classique, les hommes se font dire toute leur enfance qu'ils doivent, oui, aimer les femmes, mais également, que de les agacer et les agresser physiquement comme de tirer leurs cheveux est une marque d'affection. Un exemple parmi tant d'autres et, malheureusement, c'est loin d'être le plus toxique. Les hommes trans, pour leur part, n'ont pas souvent eu cette socialisation masculine, mais peuvent sentir un décalage entre leur expressivité de genre et leur identité de genres qui les mène à adopter des comportements masculins, même toxiques, pour correspondre. Heureusement, la culture queer, bien qu'imparfaite, valorise la déconstruction des normes de genres.

Souvent, mais pas tout le temps, le questionnement sur l'identité de genres d'une personne s'accompagne d'une redéfinition du genre en question, que la personne soit femme, homme ou non-binaire. Pourquoi ? Parce qu'affirmer sa transidentité est en soi un travail de déconstruction de son genre assigné à la naissance, mais aussi pour différentes autres raisons. La personne peut devoir déjà assumer une bonne dose de dysphorie et de dissonance en lien avec ses caractéristiques physiques qui ne correspondent pas nécessairement avec son identité de genre et donc réinventer les caractéristiques genrées.

La personne peut également avoir subi les contrecoups de la masculinité toxique par le passé et refuser de s'affirmer de cette façon. La personne a probablement déjà vécu des discriminations en lien avec son identité de genres ou son orientation sexuelle et a donc vu la masculinité toxique maniée comme un outil pour nuire ou détruire des communautés.

C'est en effet ce que c'est. La masculinité toxique est un outil pour détruire toute personne ne correspondant pas aux normes genrées et rendre muettes les communautés marginalisées. On peut penser aux personne trans, non-binaire, aux femmes cisgenres et j'en passe.

Des solutions ? 

Déconstruire ces grands personnages, ces grandes histoires de violences masculines et commencer à raconter notre propre histoire collective avec humilité et respect. Quelles petites personnes voulons-nous éduquer ? Donnons l'exemple aux prochaines générations au lieu de juste les laisser ramasser après nous, subir les contrecoups de notre ignorance.

Immeuble Saphire
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

25e édition du Défi OSEntreprendre Estrie : mettre en valeur le talent d’ici!

Lundi le 6 février 2023      
25e édition du Défi OSEntreprendre Estrie : mettre en valeur le talent d’ici!
Un Estrien gagne 660 328 $ sur lotoquebec.com!

Mardi le 7 février 2023      
Un Estrien gagne 660 328 $ sur lotoquebec.com!
25e édition du Défi OSEntreprendre Estrie : mettre en valeur le talent du Val-Saint-François

Lundi le 6 février 2023      
25e édition du Défi OSEntreprendre Estrie : mettre en valeur le talent du Val-Saint-François
Coop_funeraire_estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Le convoi de la quoi, déjà?

Lundi le 6 février 2023      
Le convoi de la quoi, déjà?
100e don de plasma d’un Sherbrookois

Mercredi le 1 février 2023      
100e don de plasma d’un Sherbrookois
Édition 2023 du souper du maire de Coaticook, plus de 200 convives réunis !

Vendredi le 3 février 2023      
Édition 2023 du souper du maire de Coaticook, plus de 200 convives réunis !
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Expohabitatestrie
 
LaChance_pro
Le Carnaval de Sherbrooke sera de retour à compter du 24 février Par Julie Meese Mercredi, 1 février 2023
Le Carnaval de Sherbrooke sera de retour à compter du 24 février
10 accidents, un incendie et un conducteur ivre Par Daniel Campeau Lundi, 6 février 2023
10 accidents, un incendie et un conducteur ivre
Semaine de la prévention du suicide : Secours-Amitié Estrie est toujours là pour vous soutenir! Par Julie Meese Lundi, 6 février 2023
Semaine de la prévention du suicide : Secours-Amitié Estrie est toujours là pour vous soutenir!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous