Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Culturelle

Fenêtres sur ma ville

 Imprimer   Envoyer 
Sylvie L. Bergeron Par Sylvie L. Bergeron
Jeudi le 9 décembre 2021

Au Musée des beaux-arts de Sherbrooke, le 5 décembre dernier, ma bonne amie Arlette Vittecoq et sa complice, Isabelle Renaud, signaient de leurs pattes d'oie  l'album sur lequel elles planchaient depuis plusieurs mois.  Ce livre de photos, d'illustrations et de textes, arrivent à point nommé.  Tel un cadeau à saveur locale, il est sorti en effet à quelques jours de Noël, mais surtout dans la foulée toute récente d'une nouvelle gouvernance à la Ville de Sherbrooke.  

Sans vouloir tergiverser sur les résultats de la récente élection muncipale de la Ville Reine des Cantons-de-l'Estrie, il appert que ce recueil de quelque 123 photos, de huit illustrations originales et de 20 textes d'auteurs et d'autrices parmi les plus en vue, tracent la fin et le début d'un pan de notre histoire sherbrookoise.  

On compte presque et déjà 220 ans (1802-2022) pour cette bourgade, soumise d'abord au contôle des Mohawks à l'arrivée de Samuel de Champlain en Canada.  Sous la gouverne des Abénaquis, de Nikitotegwak à Ktinéketolekwak, la colonisation nous rappelle aussi les relents de la Guerre de sept ans entre la France et la Grande-Bretagne (1756-1763), puis ceux de la Révolution américaine (1765-1791), de l'Indépendance des États Unis (1776) et du Traité de Paris (1783), qui suscitent bientôt l'exil des Loyalistes dont les convoitises territoriales laisseront des traces aussi significatives que les artefacts repêchés à Shacewanteku, là où on fume... 

Sans doute le plus achevé à ce jour des ouvrages sur la Cité des rivières devenue, l'album recense des vues imprenables, des instantanés, des fantaisies coloriées, qui illuminent les secrets bien gardés de cette ville qui nous a vu naître, grandir, mûrir!

Si bien que pour la graphiste aux doigts de fée et pour la chasseuse d'images, Française d'origine, Italienne de tempérament et Sherbrookoise d'adoption, les Fenêtres sur ma ville n'ont ici d'égal que l'urgence de partager un héritage longtemps ourdi, pandémie oblige.  

En pareilles circonstances, on comprend mieux ce chant du cygne, ce parcours parfois  insolite dans la vie de l'artiste qui, comme Gérard Foucault, alias La Rochefoucault de Sherbrooke, aura marché ou déambulé la ville. D'est en ouest, de long en large, d'une rivière à l'autre, voire de Pskasewantekw à Alsigontekw, elle aura ainsi promené son kodak au prix de quelques mésaventures aussi hasardeuses qu'anecdotiques.  

Choisis sur le volet, quelques auteurs et autrices ont également participé à ce tour de ville pour le moins escarpé : Étienne Beaulieu, Sonia Bolduc, Anne Dansereau, Lynda Dion, David Goudreault, L'Être persane, Christiane Lahaie, Jean-François Létourneau, Tristan Malavoy, Mélanie Noël, Nathalie Plaat, Suzanne Pouliot, Angèle Séguin, Fannie Vittecoq et, enfin, le défunt cinéaste Pierre Javaux...

Quant à Monique Nadeau-Saumier,  Suzanne Pressé et moi-même, respectivement conservatrice, historienne d'art et animatrice culturelle, nous signons tour à tour le prologue, la notice de la photographe et l'épilogue, lesquels imprègnent nos doucereuses mémoires. 

Le dimanche 12 décembre, comme pour jeter les amarres, les artistes accueilleront les ami.e.s et le public, de 11 h à 16 h, à la Galerie d'art La Chasse-Galerie, du 94 de la rue Wellington Nord, au centre-ville. À 14 heures, un verre de l'amitié sera servi, suivi d'une lecture et d'une présentation bien senties.  C'est gratuit mais mesures sanitaires applicables.   À noter que les profits de la vente du livre iront à deux organismes : Cultures du coeur - Estrie et à la Chaudronnée. 

 

Sylvie L. Bergeron




  A LIRE AUSSI ...

Quoi faire ce weekend en Estrie

Vendredi le 8 mars 2024
Quoi faire ce weekend en Estrie
Intercepté à 100km/h en pleine ville de Coaticook

Mardi le 26 mars 2024
Intercepté à 100km/h en pleine ville de Coaticook
La MRC Memphrémagog lance des Couloirs de la violence amoureuse

Vendredi le 15 mars 2024
La MRC Memphrémagog lance des Couloirs de la violence amoureuse
NOS RECOMMANDATIONS
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke

Lundi le 15 avril 2024
Danielle Berthold a refusé le poste de mairesse suppléante de la Ville de Sherbrooke
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec

Mercredi le 17 avril 2024
Sherbrooke est la 4e ville la plus « oublieuse » au Québec
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants

Mardi le 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Jasons Théââââââtre
Jeudi, 18 avril 2024
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke Par Daniel Campeau Lundi, 15 avril 2024
Une dame blessée et quatre chiens décédés dans un incendie à Sherbrooke
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants Par Julie Meese Mardi, 16 avril 2024
Une entrepreneure de Magog part en VR pendant quatre mois avec ses deux enfants
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 15 avril 2024
Danielle Berthold perd son poste de présidente du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous