NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Calendrier Annonces Classées
 
  AFFAIRES & JURIDIQUE / Affaires & juridique

1 pas en avant, 2 en arrière, c'est difficile

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Campeau Par Daniel Campeau
redaction@estrieplus.com
Jeudi le 6 janvier 2022      

Les restaurants, salles de spectacle, les gymnases et autres lieux fermés-ouverts-fermés à nouveau en raison de la situation pandémique actuelle en arrachent depuis des mois, mais...il y en a d'autres pour qui la présente situation n'est rien de moins que catastrophique !

Un rapide portrait de la situation nous apprend clairement que toutes les écoles de danse, les centres d'entrainement ainsi que les écoles d'arts martiaux de l'Estrie souffrent beaucoup depuis 22 mois et même que plusieurs agonisent !

 Au Québec, le nombre d'écoles de danses et d'écoles d'arts martiaux a chuté drastiquement depuis le jour 1 de la pandémie, plus de 50% d'entre eux n'ont pas survécu ou s'ils survivent encore c'est grâce à l'aide gouvernementale (pas suffisante selon tous) et à une situation financière précédente enviable. Cependant depuis les 22 derniers mois, peu d'entre eux demeurent ouverts et optimistes quant à leur avenir immédiat si jamais la situation perdure encore. "Nous on est fermé depuis le début nous a dit la propriétaire de l'Académie de danse Barbara Desrochers, et elle ajoute que c'est loin d'être facile, on se fend en quatre, notre  spectacle de fin d'année a été annulé (l'année dernière) ce qui représentait une source de revenus importante pour la suite des choses, on a essayé les cours en ligne avec plus ou moins de succès, on manque de professeurs,  donc c'est en faisant preuve de beaucoup d'imagination que nous avons réussi à survivre jusqu'à maintenant."  En effet, Mme Desrochers a trouvé comme façon originale et innovatrice de s'en sortir, elle a écrit un livre-activité sur la danse et la persévérance pour enfant de 4-7 ans "ce sont des histoires avec 12 exercices de danse à faire avec lien de musique pour les accompagner, jeux de mémoire et coloriage et ça va bien on est chanceux. Cependant, nous aurons d'importantes décisions à prendre pour le futur de l'Académie, car présentement on ne sait pas à 100% si on poursuivra nos activités. Pour l'heure nous sommes fermés jusqu'à nouvel ordre" (livre disponible chez Renaud-Bray en ligne ou auprès de l'académie). De son côté, Mme Sylvie Domingue de l'école de danse Cadence de Sherbrooke n'est, ne disons pas vraiment plus optimiste quant à la suite des choses. Mme Domingue est propriétaire de l'École de danse Cadence de Sherbrooke depuis 32 ans et jamais elle n'aurait imaginé à devoir faire face à une situation comme celle-ci. "C'est bien simple, on fait un pas en avant, un derrière, deux en avant, trois par en arrière et changer d'idée vous vous êtes trompé! On est sûr qu'il n'y a rien de sûr, voilà donc c'est loin d'être évident à gérer ! Nous allons maintenant tenter de gérer la reprise si reprise il y a, et ce, même si nous avons perdu au minimum 50% de notre clientèle avec la pandémie. Les pertes financières pour l'école de danse sont plus que considérables, On a perdu plusieurs dizaines de milliers de dollars c'est certain ,se sera long avant de retrouver un niveau de rentabilité acceptable et viable."   

Même son de cloche pour Larry Foisy du Centre d'arts martiaux de Sherbrooke qui lui, possède 4 clubs à Sherbrooke et pour qui les deux dernières années ont été difficiles pour son métier : " Nous avons eu la chance d'avoir accès à quelques programmes d'aide financière, comme la CUEC, l'AERAM, Opération locale, et autres services d'accompagnement avec Progestion Sherbrooke, mais cela ne suffira pas à nous maintenir en fonction encore des années. En bon directeur et père de ma famille karaté, j'ai tenté d'offrir un plus grand nombre de formations en milieux scolaires, en CPE, en entreprise et autres, afin de subvenir aux dépenses du centre et lui permettre de survivre. Le mot survivre est important ici, puisque c'est réellement ce que nous tentons de faire, tout comme d'autres dans la même situation. Quel que soit votre métier, je vous demande donc ceci : « Quel montant seriez-vous prêt à dépenser pour faire votre emploi? Plusieurs d'entre vous répondront probablement par 0$, je demande au contraire une hausse de salaire. Voici pourquoi les entrepreneurs sont hors normes. Depuis le début de la pandémie, je dois payer pour pouvoir faire le métier que j'aime et qui me passionne. J'envie actuellement tous mes collègues qui pratiquent les arts martiaux dans des gymnases communautaires, pour qui la pratique des arts martiaux n'est qu'un revenu d'appoint. Si la situation perdure, je me verrai dans l'obligation de faire de même. »

Pour William Lafleur du Centre de développement athlétique Badmofo Methods, c'est toute la mécanique administrative d'aide gouvernementale qui est lourde. "C'est quelque chose d'un peu pénible effectivement, beaucoup de chiffres à fournir, mais le problème se situe beaucoup plus dans les délais d'admissibilités, nous ne pouvons faire une demande pour l'aide au loyer à compter de février seulement, mais on est fermés depuis le 19 décembre ... Qui payera les deux mois manquants? Et l'avenir nous dira si les montants versés seront payés dans des délais acceptables, car pendant ce temps le compteur tourne encore! "

Chose certaine, tout le monde a vraiment hâte d'arrêter le jeu de la chaise musicale avec <>, car durant ce temps des emplois, des carrières sont en jeu.



Groupe A&A
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

La Coop Alentour et La Grande Ruche fusionnent

Jeudi le 19 mai 2022      
La Coop Alentour et La Grande Ruche fusionnent
L’ouverture d’un troisième magasin Au Vent du Nord contribue à la continuité de la mission sociale du Groupe Probex

Vendredi le 13 mai 2022      
L’ouverture d’un troisième magasin Au Vent du Nord contribue à la continuité de la mission sociale du Groupe Probex
L’ancien terrain des Hells à Lennoxville vendu à deux hommes d’affaires de Sherbrooke

Mardi le 17 mai 2022      
L’ancien terrain des Hells à Lennoxville vendu à deux hommes d’affaires de Sherbrooke
Fête du Lac des Nations
NOS RECOMMANDATIONS
La Régie de Police Memphrémagog remet 1931$ à la Maison des Jeunes

Mardi le 17 mai 2022      
La Régie de Police Memphrémagog remet 1931$ à la Maison des Jeunes
Le pape attendu au Canada

Mardi le 17 mai 2022      
Le pape attendu au Canada
Les points de vue de Martin Petit

Mardi le 17 mai 2022      
Les points de vue de Martin Petit
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
STEBUC
 
L'animatout, les mercredis
La Coop Alentour et La Grande Ruche fusionnent Par Daniel Campeau Jeudi, 19 mai 2022
La Coop Alentour et La Grande Ruche fusionnent
« Fait en Estrie » : Cherry River Par Catherine Blanchette Mercredi, 18 mai 2022
« Fait en Estrie » : Cherry River
Tourisme Cantons-de-l’Est: la relance est amorcée! Par Daniel Campeau Vendredi, 20 mai 2022
Tourisme Cantons-de-l’Est: la relance est amorcée!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous