Zoo voyage autour du monde 2020
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville déplace des conteneurs pour le verre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 17 janvier 2018

Briser les barrières culturelles dans trois provinces



 Imprimer   Envoyer 
Le projet pilote Dialogue Plus s’étendra prochainement dans trois provinces canadiennes.

Le projet Dialogue Plus gagne de plus en plus en importance à Sherbrooke. Il favorise le rapprochement des communautés culturelles et valorise la diversité. Afin de perpétuer ces actions partout au pays, une aide financière a été octroyée par le gouvernement du Canada pour développer cette initiative dans trois provinces.

Mis sur pied à Sherbrooke il y a près d'un an, le projet pilote Dialogue Plus s'étendra prochainement dans trois provinces canadiennes : Québec (Sherbrooke, Québec), Nouveau-Brunswick (Moncton) et Ontario (Ottawa, Hamilton). Pour y arriver, le gouvernement du Canada a annoncé ce matin à l'hôtel de ville de Sherbrooke l'octroi d'un montant frôlant les 330 000 $ à l'organisme Actions interculturelles, via le programme Inter-Action.

« Le projet Dialogue Plus est significatif à plusieurs égards, a indiqué la députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau. Au-delà d'encourager le dialogue interculturel et les valeurs d'inclusion, cette initiative reconnaît la réalité multiculturelle de la ville de Sherbrooke et de l'Estrie comme étant un élément essentiel à la vitalité et à la croissance économique de notre région. Cette subvention permettra de poursuivre cette belle initiative. C'est une grande fierté de voir qu'on donne l'exemple à travers le pays. »

Avec ce financement gouvernemental, l'organisme Actions interculturelles proposera plusieurs actions publiques visant à redynamiser les relations ethnoculturelles et favoriser une plus grande mobilisation des jeunes. De cette façon, un vivre ensemble harmonieux pourra être possible, expliquent Annie Godbout et David Morin, coprésidents de Dialogue Plus.

« La situation ne concerne pas seulement la région de Sherbrooke, mais bien toute la population à travers le pays, indiquent-ils. La réponse est excellente et la communauté se mobilise. Rappelons que ce projet s'inscrit dans les bonnes pratiques de préventions de la radicalisation. On se ressemble beaucoup plus qu'on le pense et nous sommes très heureux de voir la grande implication des jeunes dans ce projet. »

S'impliquer pour l'ouverture d'esprit

Lors du premier Forum Dialogue Plus en mars dernier, quelque 150 personnes, dont une soixantaine de jeunes de 15 à 30 ans ont participé à l'événement pour échanger sur la discrimination, les préjugés et la radicalisation.

Parmi eux, certains rêvent d'un monde meilleur et c'est pourquoi ils ont décidé de s'impliquer dans le projet. « Ça fait maintenant un an que je suis impliqué dans le projet Dialogue Plus, et ce, pour plusieurs raisons, a confié Souhaïla Hamdache. Je suis voilée et ce simple petit bout de tissu peut faire en sorte que certaines fois on me traite différemment. J'ai donc été motivé de m'impliquer dans ce projet. Je rêve de ce monde meilleur. Je veux permettre aux gens et à moi-même de faire preuve d'une plus grande ouverture d'esprit, mais aussi de permettre aux gens d'échanger et en apprendre davantage sur les autres. »

« L'implication citoyenne est nécessaire pour créer une société sans discrimination socioculturelle, a ajouté Kathleen Weary, également impliquée dans Dialogue Plus. Les jeunes sont constamment en action. C'est une chance de développer notre plein potentiel. »

Jusqu'à maintenant, cinq espaces de dialogues ont été réalisés sous différents thèmes en plus de 45 actions mises en place par les Jeunes leaders. C'est donc dire que plus de 1 000 personnes ont participé directement au projet et que plus de 15 000 personnes en ont entendu parler.


Hyundai Sherbrooke juillet 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Semaine des Marchés publics: parlons autonomie alimentaire

Semaine des Marchés publics: parlons autonomie alimentaire
Une clinique de dépistage à bord d'une ambulance

Une clinique de dépistage à bord d'une ambulance
FQDC Campagne corporative aout 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke se prépare pour des pluies abondantes

Sherbrooke se prépare pour des pluies abondantes
La terre plate, le masque et la peur

La terre plate, le masque et la peur
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

FTMS 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du Terroir 7aout2020
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 7 août 2020
Être un aîné en santé

Daniel Nadeau
Mercredi, 5 août 2020
Derrière le décor d’un chroniqueur ordinaire…

François Fouquet
Lundi, 3 août 2020
La terre plate, le masque et la peur

Sarah Beaudoin
Dimanche, 2 août 2020
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher

Jacinthe Dubé 5 juin20
Zoo voyage autour du monde 2020
Marcher Compostelle...en Estrie Vendredi, 31 juillet 2020
Marcher Compostelle...en Estrie
Incendies à Bury: La SQ installe un poste de commandement Lundi, 3 août 2020
Incendies à Bury: La SQ installe un poste de commandement
Chien laissé dans la voiture: La SPA rappelle les dangers Jeudi, 6 août 2020
Chien laissé dans la voiture: La SPA rappelle les dangers
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous