Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Découvertes
Centre culturel Pierre-Gobeil 14 janvier 2019
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mardi, 7 novembre 2017

Les gens d’affaires du centre-ville confiants pour la suite



 Imprimer   Envoyer 
Le projet Well inc a suscité plusieurs questionnements et reproches.

Dimanche, les citoyens ont élu un nouveau maire, troquant Bernard Sévigny pour Steve Lussier. Est-ce que le controversé projet Well inc. a un lien avec ce changement à la mairie? Ce qui est certain, c'est que l'Association des gens d'affaires du centre-ville de Sherbrooke croit en ce projet de revitalisation.

Plusieurs nouveaux visages font maintenant partie du conseil municipal, avec en tête un nouveau maire qui, au cours de sa campagne électorale, a critiqué à plusieurs reprises le dossier du projet Well inc, reprochant entre autres à Bernard Sévigny le manque de transparence et soulignant vouloir faire un moratoire sur le projet.

Pour l'Association des gens d'affaires du centre-ville de Sherbrooke (AGACVS), il est important de poursuivre le projet Well inc, mais on se dit prêt à accorder un temps au nouveau maire pour mettre son équipe en place et étudier le dossier.

« Avec neuf conseillers étant reconduits et cinq nouveaux visages au conseil municipal, il s'agit à mon avis d'un équilibre idéal pour assurer une continuité par rapport aux projets en cours ainsi qu'un apport de nouvelles idées. Nous y voyons beaucoup de potentiel pour le futur », indique Alexandre Hurtubise, copropriétaire de la Maison du Cinéma et président de l'AGACVS.

Annie Faucher, femme d'affaires très impliquée au centre-ville et copropriétaire du Liverpool (situé en plein cœur du projet Well inc, rue Wellington Sud) est aussi positive concernant la suite des choses.

«Je ne pense pas que M. Lussier va tout rejeter du revers de la main, indique Mme Faucher. Tout le monde sait que le centre-ville se meurt et que ce projet permet à la rue de renaitre de ses cendres. Je continue de croire que tout ce qui a été fait jusqu'à présent a été bien fait. La majorité des gens qui siégeaient déjà au conseil étaient en faveur du projet. Selon les sondages, la majorité de la population l'était aussi. Les gens étaient d'accord avec le fond, mais c'est avec la forme que le projet ne passait pas. »

Des gens d'affaires intéressés dans les dernières années?

Le projet de longue haleine Well inc. a suscité plusieurs questionnements et reproches.

« Certains détracteurs ont reproché à M. Sévigny le fait qu'il n'y ait pas eu d'appel d'offres, mais qui jusque-là était venu cogner à la porte du centre-ville pour y mettre de l'argent et pour le développer? Personne, remarque Mme Faucher. C'est bien beau des appels d'offres, mais personne n'est venu cogner dans les dernières années, et après on se plaint parce qu'il n'y a pas eu d'appel d'offres! Là, il y a un groupe qui a démontré de l'intérêt et la Ville a saisi l'opportunité », poursuit la femme d'affaires.

Patrice Côté, propriétaire de l'agence Basta Communication situé sur la rue Wellington Nord, est aussi d'avis que le projet Well inc en est un des plus intéressants pour le centre-ville. Selon lui, cependant, l'ancien maire a été un peu trop flou par rapport au développement du projet.

« On ne peut pas être contre un projet comme celui-là, explique M. Côté. Dans les faits, Bernard Sévigny a trouvé des gens ouverts et intéressés à ce projet et on serait fou de les refuser! Mais il y a beaucoup de questions qui sont restés sans réponses. Le projet de M. Sévigny était un peu flou. Je pense que M. Lussier ira en appel d'offres. Il y aura peut-être un peu plus de transparence. Le facteur de risque sera peut-être aussi amoindri », poursuit M. Côté.

Rappelons que l'Association des gens d'affaires du centre-ville de Sherbrooke a été fondée en 2011 et compte à ce jour plus de 60 membres.

 

 

 

 


Vieuc Clocher 14 janvier 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Collision coin Belvédère et King: chaque conducteur jure que sa lumière était verte

Collision coin Belvédère et King: chaque conducteur jure que sa lumière était verte
Justin Trudeau à Sherbrooke

Justin Trudeau à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Une cinquantaine de kiosques pour découvrir la diversité culturelle

Une cinquantaine de kiosques pour découvrir la diversité culturelle
Justin Trudeau à Sherbrooke

Justin Trudeau à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert janvier 2019
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 18 janvier 2019
2019, l’année « vegan »?

Sarah Jitten
Jeudi, 17 janvier 2019
Lingerie made in Québec pour la Saint-Valentin!

William Lafleur
Mercredi, 16 janvier 2019
Flexibilité ou mobilité ?

Jacinthe Dubé
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
200 étudiants recherchés pour travailler à la Ville Par Cynthia Dubé Mardi, 15 janvier 2019
200 étudiants recherchés pour travailler à la Ville
Treize athlètes vivront l'expérience olympique Par Vincent Lambert Vendredi, 18 janvier 2019
Treize athlètes vivront l'expérience olympique
Plusieurs cas d'intoxication au monoxyde de carbone Par Cynthia Dubé Jeudi, 17 janvier 2019
Plusieurs cas d'intoxication au monoxyde de carbone
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous