Service d’aide aux Néo-Canadiens
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Startup Québec : Le gouvernement accorde 225 000 $ à l’Accélérateur de création d’entreprises technologiques.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Coopérative Funéraire de l'estrie 25 avril 2018
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 16 avril 2018

Voile, pas voile ?



 Imprimer   Envoyer 
Chez les policiers, on a décidé d’opter pour un uniforme précis qui représente l’ordre dans une société basée sur le droit.

Voile ou pas voile ? Difficile question. En fait, c'est la réponse qui est difficile à trouver, pas la question!

J'essaie de garder la tête froide dans un débat où les esprits sont entretenus à haute température. Chacun y va de son exemple souvent tordu, mais peu expliquent leur point de vue.

Je reviens donc sur le cas de cette jeune musulmane qui étudie en techniques policières et qui veut, une fois policière, porter le voile dans l'exercice de ses fonctions. La dame prétend que pour elle, ne pas porter le voile serait l'équivalent de baisser les bras. D'abdiquer.

Onde de choc au Québec.

Paf! Bang! Pouf!

Les points de vue ont fusé de toutes parts. Surtout en période préélectorale, on sait bien! Chacun souhaite plaire à sa base tout en séduisant quelques autres à gauche et à droite.

Pour garder la tête froide, il faut d'abord soustraire bien des interventions et ne pas en tenir compte.

D'abord, ce point de vue de la dame musulmane doit être mis de côté : il se peut qu'elle perçoive le fait de ne pas porter le voile comme un échec personnel, ou un échec de sa communauté. Cela dit, l'argument ne tient pas : on ne peut laisser faire n'importe quoi au nom de la déception d'une personne. Ce n'est pas rationnel.

Ignorons aussi les propos de la ministre de la Justice quand elle dit : « Vous voulez briser le rêve d'une jeune femme (...) en lui disant : (...) ta foi nous dérange ». Allez, madame la Ministre, respirez! Calmez-vous. Personne ne lui veut du mal, à cette jeune femme. La foi de la dame ne dérange pas grand monde, vous savez! L'expression qu'elle souhaite faire de sa foi est dérangeante. Ce sont deux choses distinctes. On ne fait pas des lois sur la stricte base d'une opinion émotive.

Alors, pour garder la tête froide, on fait quoi ?

Personnellement, j'essaie de me rattacher aux éléments rationnels. Aussi simplement que de me demander : « pourquoi on fait les choses? »

On a décidé, il y a plusieurs années, que le port du casque est nécessaire pour faire de la moto au Québec. Pourquoi? Parce que la sécurité est renforcée et que, en bout de piste, c'est la collectivité qui paie pour le système de santé quand quelqu'un se blesse.

Bon.

Est-ce qu'une jeune religieuse catholique pourrait être exemptée du port du casque parce qu'elle porte un voile sur sa tête?
Non.

Chez les policiers, on a décidé d'opter pour un uniforme précis qui représente l'ordre dans une société basée sur le droit. Ce n'est pas rien. Ce n'est pas la majorité catholique qui dicte les choses, c'est un système législatif qui se veut le reflet des droits de chacun.

Logiquement, il est défendable d'interdire les signes religieux. Et le voile est un signe religieux. En plus, le policier est une figure d'autorité autour. Je me dis qu'il serait prudent de garder un minimum de distance dans le message qu'on envoie aux citoyens.

C'est sur cette base de rationalité qu'il faut jaser. Sinon, on tombe dans le concept du « mon père est plus fort que le tien » assez vite. Concept vide s'il en est un.

Ce n'est pas simple, une société de droit.

Surtout en campagne préélectorale...

Clin d'œil de la semaine

Faudra lever le voile sur la logique, un jour...


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Madame, monsieur, bonsoir…

Madame, monsieur, bonsoir…
Qu’y restent donc chez eux!

Qu’y restent donc chez eux!
NOS RECOMMANDATIONS
Une hausse remarquable de visiteurs au FCMS

Une hausse remarquable de visiteurs au FCMS
Nouveau pari à relever pour Orford Musique

Nouveau pari à relever pour Orford Musique
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Récupex - L'Estrie met ses culottes 2018
 
Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Valérie Guillemette
Vendredi, 20 avril 2018
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange!

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 20 avril 2018
Une programmation post-festival bien remplie

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 20 avril 2018
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas

Hyundai Sherbrooke - avril 2018
Centro : Alexandre Hurtubise réélu à titre de président Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 avril 2018
Centro : Alexandre Hurtubise réélu à titre de président
Un Sherbrookois traversera le Canada pour deux causes Par Vincent Lambert Jeudi, 19 avril 2018
Un Sherbrookois traversera le Canada pour deux causes
Nouveau pari à relever pour Orford Musique Par Cynthia Dubé Mardi, 17 avril 2018
Nouveau pari à relever pour Orford Musique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous